bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 12
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ST CIRQ LOPOPIE...UN DES PLUS BEAU VILLAGE DE FRANCE


Le 7 juillet 2011 à 12:12

Rubriques : l'aquitaine


UN VILLAGE QUE J'AIS VISITE...D'UNE BEAUTE REMARQUABLE





Ce village est en majeure partie classé monument historique. Il s'étend le long d'une rue principale qui est coupée de venelles pittoresques très fleuries, de carriérous ou d'escaliers reliant des maisons. Toutes les places sont merveilleuses. En dessous du Carol, on aperçoit le mirador de la maison du peintre Henri Martin, et une très belle maison à tour-pigeonnier du XIIIe siècle, l'auberge des mariniers. Du château de la Gardette, fait de deux corps de bâtiment flanqués d'une échauguette et réunis par une tour, on surplombe le Lot, dans de délicieux jardins. Du Sombral perché sur le rocher de Lapopie

Saint-Cirq-Lapopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cirq.

 

Saint-Cirq-Lapopie
Image illustrative de l'article Saint-Cirq-Lapopie
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Lot
Arrondissement Cahors
Canton Saint-Géry
Code commune 46256
Code postal 46330
Maire
Mandat en cours
Gilles Hardeveld
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Lot-Célé
Démographie
Population 217 hab. (2007)
Densité 12 hab./km²
Gentilé Saint-Cirquois
Géographie
Coordonnées 44° 27′ 55″ Nord
       1° 40′ 14″ Est
/ 44.4652777778, 1.67055555556
Altitudes mini. 120 m — maxi. 389 m
Superficie 17,89 km2

Saint-Cirq-Lapopie est une commune française, située dans le département du Lot dans la région Midi-Pyrénées en Quercy.

Ses habitants sont appelés les Saint-Cirquois(es).

Sommaire

[masquer]

Géographie

La commune est située à 30 km à l'est de Cahors au cœur du Parc naturel régional des Causses du Quercy. Le village médiéval surplombe le Lot.

Étymologie

Le nom de la commune provient de saint Cyr, honoré dans l'église paroissiale qui porte son nom, qui a été fréquemment déformé en saint Cirgues ou en saint Cirq dans la moitié sud de la France.

Article détaillé : Cyr de Tarse.

Histoire

Il est vraisemblable que l'occupation de cet escarpement rocheux surplombant la rive gauche du Lot, face à un cirque de falaises, a tenté les hommes dès l'époque gallo-romaine.

La terre de Saint-Cirq appartenait à la famille de Cardaillac. En 1229, Bertrand de Cardaillac rendit hommage à Raymond comte de Toulouse pour cette terre. Un de ses descendant, nommé lui aussi Bertrand, reçut en 1395 le château et la terre de Saint-Cirq. Il fut la source des barons de Cardaillac-Saint-Cirq.[1].

Plus tard, trois familles se partagèrent la seigneurie. Cette triple seigneurie ne fut pas sans poser quelques problèmes lors de la croisade contre les Albigeois :

Pendant la guerre de Cent Ans, Hugues IV de Cardaillac fut dans le camp français, il fut un grand technicien de l'artillerie[2]

En 1471, Louis XI fit démanteler le château de Raymond de Cardaillac qui avait pris parti contre lui en faveur du duc de Berry dans la guerre du bien public. Il fut reconstruit sous le règne de Charles VIII, qui accorda de grandes faveurs à Raymond de Cardaillac, pour le dédommager des préjudices causés sous Louis XI[1].

Ce vieux schéma se renouvela à l'époque des guerres de religion : un Cardaillac devint le chef des protestants du Languedoc, tandis qu'un Saint-Sulpice restait catholique.
Amis cependant, ils s'entendirent pour interdire toute violence dans leur cité commune, mais en 1580, rompant la trêve, les huguenots s'emparaient du château d'en haut, qu'Henri de Navarre fit démolir[réf. nécessaire].

Ancien chef-lieu de l'une des quatre vicomtés du Quercy

Héraldique

Article connexe : Armorial des communes du Lot.
Armes de Saint-Cirq-Lapopie

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

D'azur au château de trois tours en silouhette d'or, la tour du milieu plus haute ajourée de sable, brochant sur le tiers supérieur d'un besant aussi d'or en pointe[3].

Le pèlerinage de Compostelle

Sur la Via Podiensis du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. On vient de Cabrerets, la prochaine commune est Cahors, la cathédrale Saint-Étienne et le Pont Valentré. Peu après les jacquets étaient rejoint par ceux qui avaient emprunté la vallée du Lot.

Étape précédente
Cabrerets
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
Coquille Saint-Jacques
Via Podiensis
Étape suivante
Cahors

Liste des maires successifs
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
1977 1989 André Valette   Agriculteur
1989 1995 Jacques Delmas    
1995 en cours Gilles Hardeveld   Restaurateur
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Au début du XXe siècle, Saint-Cirq-Lapopie comptait 1172 habitants[4].

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
19621968197519821990199920062007
161 191 167 179 187 207 215 217
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Depuis le Moyen Âge était établie à Saint-Cirq-Lapopie une puissante corporation de tourneurs sur bois. Ces artisans, encore nombreux au XIXe siècle, utilisaient un tour primitif. Deux tourneurs dont un spécialisé en robinetterie perpétuent, de nos jours, cette tradition.

Photo aérienne de Saint-Cirq-Lapopie
Église fortifiée de Saint-Cirq-Lapopie
  • Un des plus beaux villages de France et un des lieux les plus touristiques du Lot, Saint-Cirq-Lapopie est un village-musée presque entièrement classé et bien connu des artistes, dont André Breton, qui acheta et s'installa dans l'ancienne Auberge des mariniers dans les années 1950.
  • Vue sur la vallée du Lot, à 80 mètres en contrebas.
  • Au sommet de la falaise, ruines de trois châteaux et d'une puissante église du XVe siècle à abside romane, donjon carré et tourelle d'escalier.
  • Ruelles escarpées et étroites, aux maisons médiévales du XIVe siècle[6] en encorbellement et aux toits pointus.
  • Musée Rignault, où se déroulent notamment des expositions temporaires d'art contemporain. Emile-Joseph Rignault (1874-1962), passionné d'art et collectionneur, en a fait don en 1946 au conseil général du Lot.
  • La Maison Daura, maison du peintre Pierre Daura, offerte par sa fille Martha au conseil régional Midi-Pyrénées pour qu'y soit installée une résidence pour jeunes artistes et un lieu d'exposition.



Phatrist dit :
cette visite c'est faite une année ou une de mes filles avait subie une opération chirurgicale...nous sommes donc allés en vacances dans le lot.pour éviter les longs trajets...


posté il y a 450 semaine


Sarayu dit :
Merci Phatrist..quelle jolie balade dans les petites rues ,les spécialités ...miammm un air de vacances !! Bonne soirée


posté il y a 450 semaine


Loola01 dit :
Le Lot est rempli de belles surprises, merci Phatrist..


posté il y a 450 semaine


Ninalily dit :
tres sypma le village,Phatrist,j'apprecie les vieilles pierres.Merci de cette promenade.bises amicales...


posté il y a 450 semaine


Fleurchampetre dit :
Merci de me faire découvrir ce beau village .


posté il y a 450 semaine


Thea dit :
Superbe balade dans un lieu "habité et qui doit laisser un souvenir inoubliable ! Merci Phatris t


posté il y a 450 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES