bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 9
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


RELEVE DE LA GARDE FRONTIERE INDE PAKISTAN


Le 9 décembre 2011 à 05:20

Rubriques : ...HUMOUR


TOUS LES SOIR A LA FERMETURE DE LA FRONTIERE LE MEME CEREMONIAL
MIEUX QU'A MONACO OU A BUCKINGHAN....


 








Frontière indo-pakistanaise : la cérémonie militaire mais enflammée du baisser de rideau

L'ambiance est festive chaque soir à Wagah, le seul poste frontière entre l’Inde et le Pakistan que l’on peut franchir par la route. À l’issue d’une démonstration martiale, soldats indiens et pakistanais ramènent leur drapeau respectif sous les cris et les chants patriotiques d’un public venu de toute l’Inde pour acclamer ses soldats. Reportage dans ce village du Nord du Pendjab.

Frontière indo-pakistanaise à 35 km à l'ouest d'Amritsar, un lundi soir de septembre. Le petit poste frontière de Wagah tremble sous les rugissements d'une foule déchaînée. "Hindustan zindabad ! Hindustan zindabad ! Vande Matram !" ("Vive l'Inde ! Vive l'Inde ! Bonne patrie !") Non, rassurez vous, il ne s'agit pas d'un énième contentieux frontalier, encore moins de nouvelles émeutes anti-musulmanes mais de la cérémonie du baisser de drapeau.

En 1947, lors de la Partition, le village de Wagah a été coupé en deux. Depuis, soldats indiens et pakistanais se retrouvent chaque soir devant leurs supporters respectifs pour cette cérémonie. Torse bombé, sourcils froncés et poings serrés, les soldats exécutent une parade intimidante rythmée par les ordres secs des officiers. Pendant près de 40 minutes, ils défilent en grande tenue à grands coups de bottes et de gardes à vous.

Dans les tribunes, l'heure est à la fête. Les touristes, indiens et étrangers, se pressent dans le vaste amphithéâtre qui fait face aux barrières. Femmes d'un côté et hommes de l'autre, chacun s'égosille au mieux pour ses soldats. Drapeaux, animateur qui s'épuise dans un micro saturé, slogans nationalistes, rien ne manque. C'est une vraie atmosphère de stade de foot !

La situation prend un tour cocasse quand les spectateurs se ruent en grappes dans l'allée pour gesticuler sur de la musique de films de Bollywood. Se défiant du torse, les jeunes hommes déchaînés conspuent copieusement le camp adverse. Avec des gradins presque vides, le voisin pakistanais a du mal à résister. Entre deux hurlements, Parmod Sengupt, très fair play, explique : "C'est normal, ils sont en plein Ramadan". Pour Sanjeev Kadir, un soldat de la Border Security Force, "il y a un déclin important du nombre de visiteurs pakistanais. La situation politique interne n'y est pas étrangère".

Du côté indien, la cérémonie quotidienne attire des touristes de tout le pays. Dans une des nombreuses camionnettes qui assure le transport depuis Amritsar, s'entassent des gens venus de New Delhi, Bangalore ou du Bihar. Samir Kumar, 27 ans, étudiant de Calcutta a les yeux rivés sur les soldats. "Je suis venu pour des examens à Amritsar et c'était impensable de ne pas passer ici. Tout indien connaît l'existence de cette cérémonie et c'est normal de venir soutenir nos soldats". Ce patriotisme festif fait bon ménage avec les affaires. L'entrée de la zone est envahie par les petits vendeurs à la sauvette : DVDs de la cérémonie, CDs de chants patriotiques, chips et même bières, tout est bon pour les touristes !

À 18h30, une brève poignée de main entre officiers des deux camps clôture la parade. Une nouvelle fois, la cérémonie aura joué son rôle de catharsis dans les relations tendues qui opposent l'Inde et le Pakistan. Mais dans le contexte actuel, son efficacité semble bien illusoire. À moins de trois kilomètres au Sud, dans le petit village d'Attari, les souvenirs des émeutes qui ont opposé sikhs et hindous aux musulmans lors de la Partition de 1947, sont encore bien vivaces. Baldev Singh, un paysan sikh, énonce tranquillement : "Les Pakistanais sont des gens dangereux. Nous devons les combattre"...


Phatrist dit :


posté il y a 414 semaine


Thea dit :
je passerai plus tard, Phatrist, prendre le temps de...


posté il y a 414 semaine


Kabry64 dit :
Excellent document Phatrist , les survivances d'un passé colonial nous livre la la chorégraphie la plus burlesque qui soit ! Et que dire de l'enthousiasme du public !!!!


posté il y a 414 semaine


Thea dit :
je découvre, Phatrist. Théâtre, jeux de rôle, public enflammé, tout est en place pour la parade... Ce cérémonial perdure.Merci l'ami.


posté il y a 414 semaine


Phatrist dit :
c'est un copain qui me l'a envoyée....je trouve cela superbe...original et pas du tout ridicule....merci pour vos comentaires mes amis


posté il y a 414 semaine


Cherokee85 dit :
Une belle découverte Phatrist et découvrir les coutumes des autre pays est toujours un enchantement .


posté il y a 414 semaine


Phatrist dit :
...et merci cherokee...


posté il y a 414 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES