bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ORFEU NEGRO NICOLAS DE ANGELIS


Le 25 février 2012 à 05:43

Rubriques : musique de toujours


LE PERFECTIONISME DE CET EXELLENT GUITARISTE SOULIGNE BIEN LA BEAUTE DE CE GRAND FILM

   UNE CRITIQUE LORS DE SA SORTIE
Du beau, du bon, du vrai cinéma. L'on pourrait ainsi résumer, sous forme de slogan, les impressions que laisse Orfeu Negro. Au moment du Festival de Cannes où il a obtenu la Palme d'Or, nous avons dit la " virtuosité du reportage " effectué sur place durant le Carnaval, la " qualité symphonique du montage ". Nous avons dit l'art prodigieux avec lequel Marcel Camus accordait la légende orphique et les péripéties réelles au point d'accréditer et d'émouvoir la fiction comme rarement on y parvient. Et quels interprètes, encore une fois. Marpessa Dawn, fille superbe et tendre. Euridyce … Breno Mello, simple Orphée saisi par l'exubérance du petit peuple …
Chef-d'œuvre de rythme et d'intelligence Orfeu Negro est le film qu'il faut voir.






Il est adapté d'une pièce de Vinícius de Moraes, Orfeu da Conceição (1956).

J.-Paul Delfino, heureux dépositaire d'anecdotes succulentes (et authentiques) sur la musique brésilienne, nous raconte les circonstances précises de la naissance de l'œuvre (anecdote obtenue de Gilda Mattoso, dernière épouse du Poetinha) : " Je (Vinicius) me trouvais alors à Niteroi, dans la maison de mon cousin, l'architecte Carlos Leào. Et, un jour, à l'aube, alors que j'étais en train de penser à une histoire de la mythologie grecque, le mythe d'Orphée, (...) j'ai commencé à entendre d'un morne voisin, o morro do Galvào, une batucada".

Il imagina alors de transposer le mythe d'Orphée dans les favelas. Il commença donc à écrire, en 1942, ce qui devait devenir une pièce de théâtre mais, faute de temps et de financement, cette pièce ne fut pas montée tout de suite. En 1955, alors qu'il était à Paris où il avait été envoyé comme attaché culturel à l'ambassade du Brésil, il rencontra Sacha Gordine qui lui demanda s'il n'avait pas une idée de scénario pour un film sur le Brésil. Vinícius lui présenta son projet de pièce puis ils allèrent ensemble au Brésil et là, alors que le projet du film se concrétisait, Vinícius trouva les financements nécessaires et monta la pièce dont la musique fut composée par Tom Jobim. La pièce a donc été créée en 1956 parallèlement au projet du film qui lui, a été tourné, avec l'arrivée de Marcel Camus, pendant l'automne 1958.

Les chansons du film (parmi lesquelles figurent notamment A felicidade et Manhã de Carnaval), devenues des standards de la bossa nova et du jazz, ont été généralement composées par Antônio Carlos Jobim et Luiz Bonfá. Certaines scènes, parmi les plus célèbres (favelas), ont été tournées sur le Morro da Babilonia, au-dessus de Leme (entre Copacabana et Urca). Pour certaines scènes, Camus demandait un morceau aux deux compositeurs et choisissait au montage.

Cette œuvre cinématographique qui a suscité tant d'enthousiasme, en particulier en Europe, révélé la musique brésilienne, et scellé définitivement la consécration de Rio, n'obtient pas l'estime unanime des cariocas, qui la considèrent avant tout comme création française, laquelle privilégierait une musique n'émanant pas du Rio profond, et jetterait un accent quelque peu ironique sur la société contrastée de la ville merveilleuse, en particulier pauvre. D'ailleurs, se procurer le film a Rio tient de la gageure. Paradoxe : l'un des plus grands symboles de cette musique carioca, Cartola, apparaît pourtant dans une scène du film (bureau matrimonial).

Palme d'or au Festival International du Film de Cannes en 1959, alors que le film y a été présenté en version originale non sous-titrée (donc avec des dialogues en portugais).


Phatrist dit :


posté il y a 417 semaine


Kabry64 dit :
Merci PHATRIST pour cette mélodie si langoureuse et merci d'avoir resitué le contexte pour un film qui nous fit découvrir Marpessa Dawn et l'âme du brésil


posté il y a 417 semaine


Thea dit :
magnifiques :mélodie, film, interprètes. Je l'ai vu à sa sortie et je rejoins l'opinion de notre ami Kabry . Merci à toi, Phatrist


posté il y a 417 semaine


Fleurchampetre dit :
Ah , Orfeu Negro c'est toujours un plaisir ... Merci Phatrist


posté il y a 417 semaine


Phatrist dit :
merci mes amis pour vos gentils commentaires


posté il y a 416 semaine


Cherokee85 dit :
merci de nous faire revivre nos souvenirs artistiques , le film exceptionnel surtout pour l'époque et la musique divine, et avec di ANGELIS une envolée de bonheur


posté il y a 416 semaine


Loola01 dit :
Orfeu Negro..j'adore..merci Phatrist..


posté il y a 416 semaine


Phatrist dit :
merci et bon dimanche a toute et tous


posté il y a 416 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES