bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 14
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 12

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


LA CONQUETE DE L'OUEST....L'HISTOIRE .....ET ENNIO MORRICONE


Le 10 mars 2015 à 11:46

Rubriques : COUP DE COEUR


La conquête de l'Ouest est un fait difficile à écarter pour qui veut aborder l'histoire de l'Amérique du Nord : avant même l'apparition des premiers films western, la légende se mêlait à la réalité pour transmettre une vision héroïque de la mise en valeur de tout un continent par des colons d'origine européenne. En 1893, un jeune historien de l'université du Wisconsin lançait même l'idée que toute l'histoire des États-Unis, depuis l'époque coloniale jusqu'à la fin du XIXe siècle, s'expliquait par la progression continue vers l'ouest d'un front pionnier (the Frontier), qui avait forgé le « caractère » américain. En 1960, le mythe avait encore une telle puissance évocatrice que, dans un célèbre discours, John Kennedy, alors candidat du Parti démocrate à l'élection présidentielle, appelait ses compatriotes à se lancer à l'assaut d'une « nouvelle frontière », celle de la pauvreté, du racisme, de l'ignorance, et… de l'espace. Pour mieux nous expliquer ce drame fondateur, Hélène Trocmé nous en présente les trois acteurs principaux : la Terre, l'Indien, et le Pionnier.

Aujourd'hui, il semble que le mythe ait vécu : l'idéalisme d'un Kennedy n'a pas résisté aux désillusions de la guerre du Vietnam, la « supériorité » de l'homme blanc a sérieusement été remise en question, la protection de l'environnement a pris la place du désir de conquête de l'espace, et des « révisionnistes » de tout bord – historiens, géographes, ethnologues, écologistes – proposent une tout autre vision de l'histoire américaine.

À l'aube du XXIe siècle, au milieu de ce foisonnement d'événements et d'interprétations qui constitue l'histoire de la conquête de l'Ouest, est-il possible de retenir quelques faits majeurs et de dégager quelques idées claires ?







La Terre

L'Ouest, dans l'histoire américaine, ce sont d'abord des terres pleines de promesses, dont la richesse exerce un attrait constant sur les colons européens, émerveillés par sa beauté et son immensité. L'Ouest, c'est aussi une région aux limites imprécises, sans cesse repoussées et modifiées au cours des siècles : d'abord limité au piémont des Appalaches, il désigne au XVIIIe siècle la riche vallée de l'Ohio, puis les plaines qui s'étendent jusqu'aux Grands Lacs et au Mississipi, avant d'atteindre, au milieu du XIXe, les Rocheuses et la côte du Pacifique.

Dès l'époque coloniale, les colons britanniques, désireux de s'approprier des terres cultivables qui commencent à leur manquer sur le vieux continent, font pression sur les gouvernants pour avoir accès à de nouveaux territoires. En 1763, après avoir chassé les Français de la vallée de l'Ohio, le roi d'Angleterre George III décide de réserver les territoires à l'ouest des Appalaches aux tribus indiennes, et d'en interdire l'occupation par les colons britanniques, pourtant déjà nombreux à s'y être installés. Il provoque ainsi la fureur de ces derniers et accélère leur marche vers l'indépendance. En 1783, l'Angleterre cède à la jeune République des États-Unis les territoires dits du Nord-Ouest, c'est-à-dire la région située entre les Appalaches, les Grands Lacs et le Mississipi. Le Congrès rédige alors deux ordonnances : la première organise l'arpentage et la vente par le gouvernement fédéral des terres situées dans cette région, selon un quadrillage géométrique, désormais inscrit dans le paysage de tout le Middlewest ; la seconde prévoit le découpage de l'Ouest en nouveaux États qui, lorsque la population atteindra soixante mille habitants, viendront se joindre aux treize d'origine. Dès la fin du XVIIIe siècle, les fondateurs de la nation ont ainsi prévu l'élargissement de l'Union qui aboutira, deux siècles plus tard, à l'actuelle fédération de cinquante États.

Au cours du XIXe siècle, toujours sous la pression des colons avides de terres, le gouvernement des États-Unis acquiert successivement d'autres territoires toujours plus à l'ouest : en 1803, le président Jefferson achète à la France le territoire de la Louisiane, que l'Espagne avait rétrocédé à Napoléon 1er peu de temps auparavant – domaine immense, allant du Mississipi aux montagnes Rocheuses, qui double d'un seul coup la superficie des États-Unis ! Jefferson organise une expédition scientifique conduite par Lewis et Clark pour reconnaître et inventorier les richesses de la région et repérer une route jusqu'au Pacifique. Quelques années plus tard, la Floride est achetée à l'Espagne. En 1845, c'est le tour du Texas – territoire mexicain où se sont installés de nombreux planteurs de coton anglos – qui après s'être rendu indépendant, demande son rattachement aux États-Unis. Cette progression vers l'ouest apparaît aux yeux de certains Américains comme la réalisation de leur « destinée manifeste », laquelle les pousse à se rendre maîtres du continent tout entier. L'ardeur expansionniste atteint son comble en 1848, lorsque les États-Unis déclarent la guerre au Mexique et, après une victoire militaire facile, l'obligent à leur céder toute la région qui va du Texas à la Californie. Quelques mois plus tôt, un traité signé avec la Grande-Bretagne a donné aux États-Unis le territoire de l'Oregon, où déjà de nombreux colons sont venus s'établir.

Ainsi, moins de trois quarts de siècle après leur indépendance, les États-Unis étendent leur domination d'un océan à l'autre et atteignent leurs limites continentales actuelles. L'Alaska en 1867, les îles Hawaï en 1898 viendront compléter l'ensemble.


Phatrist dit :
une musique extraordinaire....bon partage


posté il y a 214 semaine


Giorgino dit :
Très, très bon , comme toujours , un excellent Ennio , avec sa musique particulière . . . merci Phatrist . . .


posté il y a 214 semaine


Phatrist dit :
merci GG je savais que cela te plairait


posté il y a 214 semaine


Thea dit :
Histoire et musique me plaisent; je rirais même plus :me fascinent depuis des lustres.Merci à toi pour cette page de l'Ouest et le talent musical d'Ennio Morricone qui,à lui tout seul,ns y transporte


posté il y a 214 semaine


Phatrist dit :
merci théa pour ton passage oui on aime tous cette musique et la conquète de l'ouest tout cela a bercé notre enfance


posté il y a 214 semaine


Fleurchampetre dit :
Magnifique ... Merci Phatrist pour cette histoire en "belles" images et musique ... ... ...


posté il y a 214 semaine


Phatrist dit :
merci fleur pour ton passage un grand ciel bleu en gironde


posté il y a 214 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES