bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Cathédrale Saint-Front à Perigueux Dordogne


Le 15 mars 2015 à 10:23

Rubriques : l'aquitaine


La cathédrale Saint-Front est une cathédrale catholique romaine, siège du diocèse de Périgueux et Sarlat. Située dans le centre-ville de Périgueux, elle est classée monument historique depuis 1840 et au Patrimoine mondial en 1998, au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Remontant dans ses premiers jours aux IVe et Ve siècles, l'édifice fut d'abord une église, puis une abbaye avant de prendre le titre de cathédrale au XVIe siècle, suite au sac par les Huguenots de l'ancien siège épiscopal, l'église Saint-Étienne-de-la-Cité. Restaurée par Paul Abadie durant la seconde moitié du XIXe siècle, la cathédrale Saint-Front a, comme la basilique Saint-Marc de Venise, son plan en forme de croix grecque et ses cinq coupoles sur pendentifs qui rappellent la structure de l'église des Saints-Apôtres. L'édifice, d'abord église abbatiale, a pris le nom de celui qui fut, selon la légende, le premier évêque de Périgueux : saint Front.







Cathédrale Saint-Front à Perigueux Dordogne

Lorsque César envahit les Gaules, le Périgord était habité par un peuple auquel il donne le nom de Petrocorii. Le territoire de ce peuple fut d'abord compris dans la Celtique aquitanique, et dans la suite, sous le règne de Valentinien, dans la seconde Aquitaine. La ville principale était Vésone (Vesunna); elle fut florissante sous la domination romaine. C'est vraisemblablement vers le VIIe siècle que Vésone, après avoir été ruinée plusieurs fois, prit le nom de Petrocorium ou Petrigordium, d'où lui est venu celui de Périgueux qu'elle porte aujourd nui. Mais la ville actuelle ne doit pas seulement son origine à Vésone, dont elle n'occupe qu'en partie l'emplacement; elle la doit encore à une autre ville qui s'était formée peu à peu autour d'un monastère fort ancien, situé sur une hauteur, et qui renfermait le tombeau révéré de saint Front. Cette nouvelle ville, nommée à cause de ces deux circonstances Puy-Saint-Front, était tout à fait distincte de l'autre, qu'on appelait la Cité. Suger ayant voulu constituer le Puy-Saint-Front en commune, la Cité, dont cette dernière ville relevait, s'y opposa, et il en résulta une guerre fort désastreuse, qui fut définitivement terminée en 1220, par un traité d'union. La ville unie jouissait de grands priviléges; elle se gouvernait elle même et ne relevait que du roi. Successivement prise par Philippe-Auguste aux Anglais, maîtres de l'Aquitaine, rendue par saint Louis, reprise par Philippe le Bel, rendue de nouveau en 1360 par le traité de Brétigny, elle a fini par être incorporée au domaine royal sous Charles V, qui s'en était emparé, et n'a pas cessé d'en faire partie depuis ce roi.

L'histoire de l'église Saint-Front est fort peu connue, un grand nombre de documents qui s'y rapportaient ayant été détruits au XVIe siècle pendant les guerres de religion. D'anciennes chroniques disent que saint Front, apôtre de la province et premier évêque de Vésone, qui vivait dans le 1er siècle, bâtit un oratoire sur l'emplacement actuel de la cathédrale, ou immédiatement à côté, vers le sud-ouest. Au commencement du VIe siècle, l'évêque Chronope, deuxième du nom, remplaça cet oratoire, si tant est qu'il ait jamais existé, par une église qu'il consacra sous l'invocation de saint Front. On ignore quand cette dernière fut détruite : on a supposé que cela eut lieu lors de l'invasion des Normands.

On croit généralement, d'après le témoignage du père Dupuy, qui cite le passage suivant d'un ancien manuscrit jadis gardé par le vicaire de Saint-Antoine (Ouvrage précité, t. II, p. 12. Ce renseignement se trouvait dans le calendrier du grand livre de saint Sillain): « Hic episcopus (Frolerius) magnum monasterium cedificare cœpit; » on croit généralement, disons-nous, que l'église actuelle a été reconstruite vers l'an 990, sous l'épiscopat de Frotaire de Gourdon, et consacrée le 21 mars 1047 par Aymon, archevêque de Bourges, sous l'épiscopat de Gérard de Salignac (Estât de l'église du Périgord, t. I, p. 208). Un archéologue distingué, M. de Verneilh, qui a fait une étude particulière du monument, dit qu'il croit pouvoir en fixer la date de construction de 1010 à 1047, au moyeu de chroniques contemporaines qui établissent, à quarante ans de distance, le départ de l'évêque de Périgueux pour la Palestine et la dédicace de la basilique, et aussi au moyen de la connaissance qu'on a de la date de fondation de Saint-Marc de Venise, qu'il suppose être le prototype de Saint-Front, hypothèse erronée à laquelle nous répondrons plus loin. Ces deux opinions diffèrent peu, comme on voit; elles s'accordent à reconnaître que SaintFront est antérieur à la deuxième moitié du XIe siècle


Phatrist dit :
on me demande un article sur saint front le voila bon partage


posté il y a 257 semaine


Fleurchampetre dit :
De toute beauté...Merci Phatrist pour ces magnifiques images et page d'histoire ...La France est belle...à espérer que ce riche patrimoine soit conservé et laissé en héritage aux génération à venir...


posté il y a 257 semaine


Ursula38 dit :
Passionnant, Phatrist Y) quand on découvre cette histoire, il y a tant d'êtres, d'évènements qui se lèvent en même temps ! Cette cathédrale est un joyau


posté il y a 257 semaine


Phatrist dit :
merci a toute les deux j'ais visité saint front a la fin de la rénovation il y a 2 ans en revenant de sarlat.lors de mon séjour la semaine prochaine a luchon je ne serais pas loint de ce joyau../ http://www.tourisme-stgaudens.com/decouvri


posté il y a 257 semaine


Phatrist dit :
.....a l'intérieur il y a des boiseries de plusieurs siècle elle est sur la route de saint jacques de conpostelle....


posté il y a 257 semaine


Thea dit :
Si belle la France ! Si beau son patrimoine architectural. Je découvre la richesse de St Font et les visages sur le toit de la coupole.C'est magnifique ! Merci Phat rist pour ce dimanche ensoleillé.


posté il y a 257 semaine


Giorgino dit :
Très beau , merci pour ce partage Phatrist . . .


posté il y a 257 semaine


Phatrist dit :
merci théa non croyant je peut rester plusieurs heure dans une église ou cathédrale la cathédrale saint André de bordeaux chaque fois que je passe a proximité j'y entre elle est immence


posté il y a 257 semaine


Phatrist dit :
merci GG pour ton passage.....


posté il y a 257 semaine


Thea dit :
Bcp d'incroyants aiment visiter les édifices religieux,dans lesquels il se dégage une très grande sérénité. Bcp assistent également à la messe de minuit pr les mêmes raisons d'esthétisme et de paix.


posté il y a 257 semaine


Phatrist dit :
oui théa la sérénité et le travail des tailleurs de pierre dirigés par les architectes la perfection du beau et du solide....


posté il y a 255 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES