bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 6
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


PIC DU MIDI DE BIGORE.....ET SON OBSERVATOIRE


Le 7 décembre 2015 à 02:34

Rubriques : l'aquitaine


webcam qui filme en direct 24h/sur 24...

http://www.bagn.obs-mip.fr/webcamV2/

je l'ais visité avec ma fille ainée le 28 aout 1984 il n'y avait pas encore le téléphérique chemin a péage parkind et chemin mulletié

Contexte historique

Poste avancé de la chaîne des Pyrénées, le pic du Midi de Bigorre culmine à 2 877 m d'altitude. Ce lieu a une double vocation: touristique (la vue sur la chaîne pyrénéenne y est incomparable) et scientifique (il est un lieu privilégié de la recherche astronomique depuis la fin du XIXe siècle ). En 1881, un observatoire a été installé au sommet du Pic. Il a permis de multiplier les études astronomiques et d'effectuer quelques découvertes sur le rayonnement solaire.

Dans les années 60, la NASA et l'US Air Force travaillèrent en collaboration étroite avec les savants du Pic de Midi afin d'exploiter les photos exceptionnelles du sol lunaire prises grâce à un télescope de 106 cm. Ces informations leur étaient précieuses pour préparer les premiers vols habités en direction de la Lune.

Depuis 1978, un instrument de mesure attire particulièrement les chercheurs des différents laboratoires de France et d'Europe: un télescope de 2 mètres de diamètre. Pour abriter le plus gros instrument astronomique français, une coupole de 28 mètres de hauteur et de 14 mètres de diamètre a dû être édifiée.

Aujourd'hui cette réalisation, tout comme l'antenne de 105 mètres servant de relais de télévision à tout le grand Sud-Ouest, apparaissent à son sommet. Ils s'intègrent désormais parfaitement au paysage pyrénéen et sont visibles par temps clair jusqu'à Toulouse. Longtemps inaccessible, le centre scientifique a été aménagé en 1996 et attire un large public qui profite de la richesse exceptionnelle du site.







L'observatoire

 

La construction de l'observatoire a débuté dans les années 1870, sous la direction du général Charles du Bois de Nansouty, et de l'ingénieur Célestin-Xavier Vaussenat. Les premiers terrassements au sommet commencent en 1875. Les premiers locaux sont achevés le 8 septembre 1880.

En 1907, Baillaud fait installer un premier télescope de 50 cm de diamètre, l'un des plus grands au monde pour l'époque. Elle est équipée d'une monture équatoriale mécanique. Elle abrite une lunette et un télescope réflecteur. Elle permet en 1909 de démentir l'existence de canaux sur Mars que défendait Percival Lowell et propulsa l'observatoire à la pointe de la recherche. Par la suite, ces locaux ont été grandement complétés : nouvelles terrasses, nouvelles coupoles, nouveaux bâtiments d'habitation. L'électricité arrive au sommet en 1949. Auparavant, les équipements électriques étaient alimentés par un ensemble de batteries et un groupe électrogène. Un premier téléphérique, affecté au transport du personnel, est installé en 1952, ce qui permet d'atteindre le sommet en toute saison.

En 1946, M. Gentilli offre à l'observatoire une coupole et un télescope de 60 cm. Un spectrographe est installé en 1958.

En 1963, la NASA finance l'installation d'un télescope de 106 cm. Il est utilisé pour prendre des clichés précis de la surface lunaire dans le cadre de la préparation des missions Apollo. Une tour haute de 28 m et de 2 m de diamètre est construite à partir de 1972. Elle est installée à l'écart des autres bâtiments, de façon à minimiser les perturbations atmosphériques. En 1980, elle abrite un télescope de 2 m : le télescope Bernard Lyot.

L'observatoire dispose d'un coronographe, qui permet l'étude de la couronne solaire. Autre instrument, installé depuis 1961, la Coupole Tourelle (rebaptisée lunette Jean Rösch en 2004, en l'honneur de son créateur). Cette coupole à la forme caractéristique abrite une lunette de 50 cm de diamètre destinée à l'étude du Soleil (imagerie de la surface, étude de la granulation). L'instrumentation s'est vue complétée en 1980 par un spectrographe.

 


Les bâtiments de l'observatoire vers 1910

En dehors de l'astronomie, Le Pic est aussi utilisé pour la radio, la télévision et la téléphonie mobile. En 1926-1927 sont installées au Pic deux pylônes de 25 m de haut, qui supportent une antenne de radiodiffusion. Un émetteur de télévision est installé en 1957. Il commence ses émissions le 14 septembre.
Lors de la construction du bâtiment interministériel, un nouvel émetteur est installé. Il dispose d'une antenne de 104 m de haut. Ses émissions commencent en 1963. Cet émetteur diffuse des émissions de radio FM et de télévision numérique. Il dessert une importante partie du sud-ouest de la France, soit un septième du territoire national.

En 1994, l'État envisage la fermeture de l'observatoire. La région Midi-Pyrénées se mobilise, et crée un syndicat mixte pour la réhabilitation du site. Le travaux comprennent une réhabilitation des installations scientifiques, ainsi que l'ouverture au public d'une partie du site. Ainsi, le téléphérique de service est remplacé par un nouveau téléphérique capable d'accueillir le grand public. D'importants travaux sont engagés à partir de 1996 ; le site, dans sa version rénovée, ouvre en l'an 2000. Avec un musée, un restaurant et plusieurs terrasses.
Les randonneurs, obligés de payer pour accéder au site, sont mécontents. Suite à de nombreuses pétitions, une petite terrasse leur est ouverte, la terrasse Baillaud, sans aucune commodité cependant, ni boissons, ni toilett
es.


Giorgino dit :
merci Phatrist . . .


posté il y a 180 semaine


Phatrist dit :
merci a toi gg pour ton passage bonne journée et bonne semaine


posté il y a 180 semaine


Thea dit :
Majestueux, passionnant, fascinant et mystérieux encore car cet observatoire est une plate-forme tournée vers la galaxie ! Merci Phatrist.


posté il y a 180 semaine


Phatrist dit :
merci pour la visite théa on peut meme passer 48h dans cet observatoire il y a un restaurant et quelque chambres qui sont retenues 3 mois a l'avance


posté il y a 180 semaine


Sapience dit :
Mais si je lève les yeux, je me dis : Je suis l'infiniment petit, Je ne suis qu'un passant, Accroché à ma vie comme à une terre Perdue dans l'infiniment grand, Merci Phatrist pour ce partage


posté il y a 180 semaine


Phatrist dit :
merci pour ton passage sapience et pour le superbe commentaire ce qui est surtout impressionant c'est quand on se retrouve au dessus d'une mer de nuages


posté il y a 180 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES