bienvenue dans mon monde

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 26
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


MA REGION ..LES BASTIDES D'AQUITAINE..../


Le 10 juin 2017 à 10:50

Rubriques : l'aquitaine


J'habite moi meme la ville de libourne qui est une bastide située a 15mn de Bordeaux

Les bastides du Sud-ouest

ou
une épopée de l'urbanisme
Définition

La création des bastides, villes nouvelles, s'étale entre 1220 et 1370, la période principale étant entre 1250 et 1290 (sur 40 ans) au XIIIème siècle.
Dans le Sud-Ouest, le terme de "Bastide" prend dès le 13° siècle le sens de : "ville neuve, peuplement nouveau ("nova bastida", "nova populatio")".
La bastide se distingue alors de : "villa", "castrum", "sauveterre", "salvetat", "castelnau", "villeneuve" d'origines différentes, souvent antérieures. Encore que les contemporains du phénomène des bastides ne se montrent pas pointilleux sur le mot utilisé.








LA PLACE ABEL SURCHAMPS DE MA VILLE DE LIBOURNE



 Architecture

Le plan en damier, plan type du "lotissement gothique" du Moyen-Age : les rues sont droites et se coupent à angle droit.
Les parcelles (ou ayrals) sont égales, de même surface.

Termes d'architecture:

Cornières : arcades, généralement gothiques, entourant la place
Ayral : parcelle de l'habitation
Casal : parcelle de potager, en périphérie mais à l'intérieur de la cité
Arpent : champs extérieur à la cité

Les fonctions de la bastide

la fonction économique

Elle est importante sinon privilégiée :
- D'abord par le choix de l' implantation de la bastide - chaque fois que possible - dans une situation géographique de passage ou au milieu de sols environnants aptes aux travaux des agriculteurs que l'on veut attirer, car nécessaires à l'approvisionnement de la ville en puissance.
- Ensuite par le tracé de la Bastide dont les rues principales convergent vers la place marchande et la halle. Ces rues aboutissent aux quatre angles afin que le flux des personnes, des marchandises, des transports ne soient pas une gêne pour les étalages installés les jours de marché.
- Enfin par le système financier dans lequel s'intègre l'affermage de la Baylie, d'un apport conséquent pour le seigneur si l'on en juge par la totalité des sommes perçues.

La fonction administrative

La halle qui associe l'aire marchande et la salle des consuls au premier étage est riche d'enseignement sur le rôle attribué aux acteurs économiques de la juridiction. Elle est, en outre, amplement signifiée par les articles des chartes de Coutume et, souvent, par la présence de Consuls et surtout par l'action d'un Bayle.
La fonction militaire
La sécurité des hommes et de leurs biens a entraîné la construction de murailles quand les tensions devenaient importantes. Dés lors - en relation avec l'époque et son climat politique - des remparts sont apparus : soit quelques années après la fondation de la bastide (née en temps de paix) soit préventivement, en même temps que la bastide (née dans une époque de méfiance et tensions). Ceci explique que certaines bastides n'ont eu que tardivement des remparts et d'autres, au contraire, immédiatement. Certaines même en furent dépourvues par manque de moyens.

La fonction religieuse

ne saurait être absente. L'église assortie de son cimetière délimite fermement son champ d'activité dans un monde qui baigne pour une grande part dans la religiosité. Elle affirme également l'autorité de l'Évêque du diocèse en matière religieuse, à un moment où les Ordres mendiants, sont très actifs. Cette présence, en même temps, répond parfois aux préoccupations liées au mouvement cathare, tout au moins dans certains secteurs géographiques.

Fondateurs

La rivalité entre le comté de Toulouse et le royaume de France, puis la rivalité entre les royaumes de France et d'Angleterre ont été les deux grandes causes de fondations des bastides. Raymond VII, comte de Toulouse, son successeur Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis, le roi Edouard 1er d'Angleterre ont été les grands fondateurs de bastides en Aquitaine.
Souvent, plusieurs seigneurs s'associaient pour fonder ces bastides au moyen de "paréages", véritables sociétés de peuplement; beaucoup d'abbayes entrèrent en ces paréages en fournissant le terrain à mettre en bastide. (Villeneuve-sur-Lot est fondé par Alphonse de Poitiers sur un terrain cédé par les Bénédictins d'Eysses, Castillonnès par Alphonse de Poitiers et l'abbé de Cadouin... La liste est longue des paréages entre les abbayes et les autorités temporelles.) Celui qui fournissait le terrain se réservait des emplacements et des droits ainsi le territoire de La Française fut cédé au roi en 1274 avec un espace suffisant pour y batir 2.000 maisons par Bertrand de Saint-Geniès qui se réservait le droit de retour sur les emplacements non bâtis dans le délai d'un an.
Les rois de France furent les principaux fondateurs de bastides et, tout spécialement, au nom du roi, Alphonse de Poitiers qui en établit 36; les rois anglais en édifièrent 6, le comte de Toulouse 3 et dfférents petits seigneurs créèrent une bastide sur leur fief.(Le seigneur de Madaillan fonde la bastide de Cancon; Pierre Agasse, noble à Monclar-de-Quercy, érige la bastide de Sainte-Urcisse...). Les rivalités firent éclore un si grand nombre de bastides qu'elles se nuisaient les unes aux autres: en 1344, sur la demande des capitouls de Toulouse, le roi interdit les nouvelles fondations.

Charte

Pour chaque bastide, le seigneur des lieux rédigeait la charte des coutumes de la ville qui, en particulier, donnait certains privilèges aux habitants de la nouvelle ville. Ces privilèges avaient pour but d'inciter les gens à venir s'installer dans la bastide. Ils ne devaient, par exemple, pas payer certains impôts.

Art. 1 de la charte de la bastide de Villeneuve-sur-Lot, donnée par Alphonse de Poitiers :
"C'est à savoir que par nous ou nos successeurs ne doivent faire en la dite ville, aucune taille et ne prendrons aux habitants aucun don."


Tous les ans, les habitants d'une bastide élisaient leurs dirigeants, les consuls, qui devaient rendre hommage à leur suzerain.

Art. 13 de la charte de la bastide de Monflanquin, donnée par Alphonse de Poitiers :
"De même les consuls de la dite ville seront renouvelés chaque année, le jour de la fête de l'Assomption. Nous ou notre bayle devrons, ce jour là : élire et installer six consuls catholiques choisis parmi les habitants de la dite ville […]. Ces consuls jureront en présence de notre bayle et du peuple de bien et fidèlement nous servir et de maintenir nos droits […]."


Les bastides aujourd'hui

La plupart d'entre elles sont restée de petits bourgs ou même des hameaux: bastide de Londres, simple hameau de la commune de Puymiclan, bastide de feltone, hameau de Saint-Sardos, bastide de Lacenne, hameau de Sembas... Il en est même qui ont totalement disparu: telle celle du Bourguet, commune de Verlhac-Tescou; la bastide de Cariet fut à ce point éphémère qu'on ne sait plus aujourd'hui où fixer son emplacement.
Souvent, on a parlé, à propos des bastides, de villes avortées, de peuplement artificiel et factice. Néanmoins, plusieurs sont devenus des villes; à Valence-d'Agen, la bastide, fondée en 1283, devient chef-lieu de baylie dès 1330; à Villeneuve-sur-Lot, le plan est prévu dès le début pour une grande bastide. La génération des bastides clôture l'époque des fondations de villes en Moyenne Garonne; le pays aura désormais son plein de villes, il n'y aura plus de naissances nouvelles.


Quelques exemples de bastides:

Bastide type: Monflanquin


Vue aérienne


Une arcade

Villeréal





Monpazier (bastide anglaise)



Eymet



Domme



Beaumont-du-Périgord




Vianne


Tozzia dit :
Merci, Phatrist, pour cette belle et intéressante visite !


posté il y a 101 semaine


Phatrist dit :
oui Tozzia si tu regarde la place surchamps de ma ville imagine demain matin a 10h elle sera noire de monde avec tous ses marchands c'est pareil le mardi matin ainsi que le vendredi j'aime marcher...


posté il y a 101 semaine


Phatrist dit :
sous ces ouverts avec ses belles arcades en pierres merci de la visite....


posté il y a 101 semaine


Tozzia dit :
... alors, j'imagine...


posté il y a 101 semaine


Thea dit :
Que de charme ! Certaines petites villes de Haute-Savoie ont ce charme-là avec ses places, ses halles, ses arcades qui abritent des boutiques. C'est très joli. J'imagine aussi, Phatrist.


posté il y a 101 semaine


Phatrist dit :
merci théa pour la visite ces "couverts" donnent une impression de sécurité.....de convivialité......


posté il y a 101 semaine


Giorgino dit :
Merci Phatrist , j'aime beaucoup ,


posté il y a 101 semaine


Phatrist dit :
bonjour GG merci pour la vite


posté il y a 101 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES