Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 14
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Il est revenu, le temps des VŒUX …

Le 31 décembre 2018 à  03:22
Rubriques : Mots-miroirs

Petite farandole de cartes de vœux de 1900 à nos jours. Je trouve ces cartes si jolies, si naïves, si douces, si juvéniles quelquefois que je ne puis résister à les mettre en ligne pour le plaisir. Et pour vous offrir, mes meilleurs vœux pour la nouvelle année en marche…

Thea

 

Bref historique

Si l’usage des étrennes nous vient des Romains (les premiers qui aient sacrifié à la déesse Strena), celui des cartes de vœux agrémentées de quelques mots de politesse ou vierges de toute mention, et envoyées aux personnes avec qui l’on a eu commerce d’amitié ou d’affaires pendant l’année, vient de l’Extrême-Orient et prend ses marques en France au début du XVIIIe siècle

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés .

Crédit photos ; persos

Lire l'article ? http://bit.ly/tT9cIK



Suite de l'article...

Lectures : 438    Commentaires : 10     Partager



CONCHA BUIKA, une Grande à la voix remarquable dans « La Bohemia »

Le 27 décembre 2018 à  05:11
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

La Bohème est une chanson de Charles Aznavour et Jacques Plante écrite en 1965. Elle raconte l'histoire d'un peintre qui se souvient avec nostalgie de sa jeunesse passée sur les hauteurs de Montmartre. J’aime l’interprétation intense et prenante de cette jeune artiste : Concha Buika.


« Une voix brûlée, rauque, impressionnante, une voix remarquable, proche de celle de Chavela Vargas, Lola Flores ou Sarah Vaughan qui fait d’elle la nouvelle référence du flamenco, qu’elle ponctue de sonorités soul, jazz et funk ».


Maria Concepción Balboa Buika, plus connue sous le nom de Concha Buika, est née le 11 mai 1972 à Palma de Marjorque. Originaire de Guinée-équatoriale que ses parents ont fui sous la dictature. En réponse à cette époque coloniale, un tatouage orne aujourd'hui sa peau : « Ce sont les noms tribaux de mes proches […] en Guinée équatoriale, les prêtres espagnols venus nous baptiser nous ont obligés à prendre des noms chrétiens, mais nous avons conservé les noms traditionnels. Le premier est celui de ma mère, puis le mien, Kitailo, hérité de ma grand-mère. Ensuite ceux de mes sœurs, puis de mes nièces, enfin celui de mon fils. »


Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxx htm. Tous droits réservés

Crédit photos : partition youscribe.com



Suite de l'article...

Lectures : 456    Commentaires : 5     Partager





Quand LE TARN fait des bulles

Le 18 décembre 2018 à  03:16
Rubriques : Mots-miroirs

Photographies de Catherine Pitat

Musique : "Stay With Me 'Til The Morning" de The New London Chorale (Google PlayiTunes)

 

TARN, du latin Tarnis ou Tanara, des racines ligure tan (falaise) + ar (rivière.

 

Pour quelles épousailles se parent les eaux du Tarn quand elles festonnent leurs bracelets et leurs colliers aux chevilles de la montagne ? Quand elles spiralisent et effeuillent leurs jupons transparents aux pieds des roches ? Quand elles les enlacent à leurs pétales et bourgeons de glace… ?

 

© thea

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : photos-decouverte.eklablog.com/ polymathe.over-blog.com/ ducoteduteich2.wordpress.com/ notre-planete.info/



Suite de l'article...

Lectures : 423    Commentaires : 5     Partager



COMBIEN CA COÛTE ? demande FRANCOIS BÉRANGER

Le 14 décembre 2018 à  03:43
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

François Béranger (1937-2003), en quelques chiffres, c’est 16 albums (dont 2 en public) en 33 ans, de 1970 à 2003 (année où il décède d’un cancer du poumon).

Il  commence dans la chanson sur le tard. En effet, il entre dans sa trente-troisième année quand il sort son album autobiographique « Tranche de vie », en 1970. C’est un homme mûr et révolté qui, après avoir subi la guerre d’Algérie et l’usine, vient nous mettre des mots sur ses révoltes et ses amours !

François Béranger n’apprécie pas beaucoup les médias qui le lui rendent bien, il passera très peu à la radio et encore moins à la télévision. Avant d’affronter les grandes salles, il jouera beaucoup dans des fêtes politiques et arrive à mener une carrière grâce à un public « marginal » qui le suit.

Durant la première période, les albums sont tantôt folk et d’autres sont plutôt rock (présence de l’excellent guitariste Jean-Pierre Alarcen qui travaillera ensuite avec Renaud) mais toujours portés par des thèmes contestataires. Fatigué, lassé de mésaventures, éprouvant le besoin de prendre du recul après 12 ans de tournées incessantes (plus de 100 concerts par an), il arrête tout en 1982.

Sept années passent… On est en 1989 et le monde change mais ne va toujours pas mieux. François Béranger ressent à nouveau le besoin de s’exprimer, d’écrire et de chanter. Et c’est reparti, avec l’album « Dure-mère », et une nouvelle équipe de musiciens. L’ambiance est plus acoustique, plus feutrée mais pas les thèmes de ses chansons. Quatre albums-studio suivront encore avant, qu’en 2003, François Béranger s’en aille rejoindre définitivement ses arbres.

Les deux caractéristiques les plus frappantes de Béranger, c’est d’un côté, sa « grosse voix » chaude et paternelle, et de l’autre, sa  pensée positive (l’esprit Béranger).  Cet « esprit » consiste dans le fait qu’on peut tout construire, tout faire… Il suffit de le construire, de le faire ! Pas seulement d’y croire !

Alors, en avant !

Jean-François Nicaise

https://lamediaulbxl.wordpress.com/2013/01/22/il-y-a-10-ans-que-francois-beranger-sen-est-alle-rejoindre-ses-arbres/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Clichés : / users.skynet.be /YouTube /François-Marie GERARD /France Tabs



Suite de l'article...

Lectures : 501    Commentaires : 6     Partager



Joli, « La Demoiselle et le Violoncelliste » (1965)

Le 5 décembre 2018 à  02:35
Rubriques : ENTRACTE

Ça pourrait commencer ainsi :

« Il était une fois

un Violoncelliste qui jouait du violoncelle au bord de la mer

Il était une fois

une Demoiselle qui pêchait la crevette au bord de la mer

Il était une fois la mer qui se mit en colère

Il était une fois les vagues folles de la mer

Qui attirèrent la jeune Demoiselle

Dans ses jupons de houle et de dentelles

Il était une fois un Violoncelliste

Qui se jeta tout habillé

Pour secourir la demoiselle affolée… »

© thea

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : Google et divers



Suite de l'article...

Lectures : 718    Commentaires : 5     Partager




Page 1 de 1

1


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES