Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ELECTRO MENAGER, 9ème Jour de RESISTANCE !

Le 24 aout 2012 à  04:56
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Y’a  l’Aspi qui s’est assoupi. HaSpi  que je vous dis !  Tout ça à cause de la canicule ! C’est vrai quoi, pourquoi y fait chaud en été, hein ?

Justement, si moins chaud, le Frigo se serait pas permis de givrer trop !  Non mais, c’est pas normal tout ça, mâme Bichodon !

Et pis v’la le Congélo qui fait du zèle à son tour. Ben oui, l’est en face du Frigo, y se zieutent tout l’temps ! Si c’est pas l’un qui se libère, c’est l’autre ! Ou les deux en même temps. Moi, j’vous dis,  y se sont mis d’accord ces deux-là pour jouer à la banquise et se transformer en igloo ou  iceberg. Seraient pas fabriqués au Groënland, des fois ? A vol de pingouins, c'est pas si loin que ça !

Et pis, pour faire bonne moyenne, y’a le Lave-linge, le sa-sa-sa… sa quoi ? sa-sa-cristain ? Vous rigolez, mâme Bichodon ! J’sais bien que ça s’est passé le 15 août, mais quand même, faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !  Quoique… je disais donc le sa-cri-cri-euh, le sa-gouin, c’est ça ! Eh bien y s’amuse à swinger dans la salle de bains, z’imaginez le tintouin un peu ?  A vider ses intestins, le gros malin, et le linge dans tout ça, y tourne, tourne, tourne sans réfléchir  : une vraie toupie j’vous dis, mâme Bichodon,  ou plutôt, puisque c’était  jour de l’Assomption aussi, un vrai moulin à  prières enfin à à glou-glous.  Glou-tons ?  Ah non, par pitié, l’Aspi, tais-toi ! T’es plus bon à rien.

St Quotidien

St Electro Ménager

Si vous existez

St Truc

St Machin

St Frusquin

Oubliez-moi un peu s’iou plaît !

Lâchez-moi les baskets

-enfin les sandales- !!

Ca se mêle et ça s’emmêle

De vrais pelotons de ficelles !

Pourtant le Tour est fini, non ?

Promis, juré, j’irai en pèlerinage à St Huper ou St…euh, non faut jamais citer les noms des saints, c’est comme les marques, ça porte pas chance !

Allez, merci pour le balais, mâme Bichodon !

Je vous laisse avec Jean-Luc Lemoine, un vendeur en électro ménager de première !

 

 

© Thea 24 août  2012– 9ème  jour de résistance !

 



Suite de l'article...

Lectures : 5629    Commentaires : 28     Partager



PHIA MENARD et la danse des sacs plastique !

Le 23 aout 2012 à  05:58
Rubriques : ENTRACTE

Phia Ménard est une jongleuse  qui transforme  et modifie le monde qui nous entoure. Elle jongle avec l’impalpable, saisit  l’invisible et nous propose d’insolites voyages fascinants avec, comme ici, une pièce pour seize ventilateurs et une nuée de danseurs nés de sachets de plastiques défroissés. Quelques bouts de scotchs suffisent pour créer la magie.

« Une manière poétique de montrer notre impuissance face à la nature mais également de dénoncer ce que nos modes de vies mettent au jour ; du superflu qui, enfin rebuté, nous rend être humain à part entière » confie l’artiste à Lisa Guérin, dans www.fragil.org/focus/1945 que je vous invite à lire pour découvrir qui est véritablement  Phia Ménard, né Philippe Ménard à Nantes en 1971 qui  « vit également ses représentations comme de véritables actes de libération : libération du corps, libération des carcans, libération des idées. »

http://www.loire-atlantique.fr/jcms/cg1_233512/entretien-avec-phia-menard



Suite de l'article...

Lectures : 6284    Commentaires : 23     Partager





A OFFRIR ou s’OFFRIR au matin

Le 22 aout 2012 à  05:33
Rubriques : Mots-miroirs

Rouges ou bleues

Mauves jaunes ou liliales

Elles offrent leurs pétales

Dans leur écrin

De vert satin

En diadème radieux

 

Rouges flammes

Roses-femmes

En boutons à peine éclos

En  bouquets solos

Ou duos

Sur l’ivoire du piano

Notes de rosée

Couleur dragée

Sur cœur de soie

Incognito

Et parfumé

 

©Thea  22 août 2012

 

Ce morceau,  « Mariage d’Amour » est l’œuvre  de George Davidson, un jeune compositeur qui a grandi à Guernesey et a commencé sa carrière de pianiste à 17 ans. Il donne des concerts sans le monde entier.



Suite de l'article...

Lectures : 4390    Commentaires : 17     Partager



Quand LES CHŒURS de l’ARMEE ROUGE chantent « Les Peupliers »

Le 21 aout 2012 à  04:51
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

J’ai eu le plaisir de les entendre en concert en 2011, dans un répertoire varié : chants d’inspirations diverses et internationales dont, en français « Le Temps du muguet ». Prestation grandiose. Leurs voix amples contiennent toute l’immensité des plaines de la toundra, la taïga,  les forêts de bouleaux et de peupliers ainsi que de la Mer Baltique. Un voyage dans une autre dimension. Mais qui sont-ils ?

Voici un résumé de ce que j’ai trouvé sur Wikipédia :

 «  Les Chœurs de l'Armée Rouge sont un ensemble d'hommes,  formé en 1928, ayant servi dans les chœurs officiels de l'Armée rouge : 12 soldats artistes qui se produisirent pour la première fois la même année. En 1929, tournée dans les régions éloignées de l'URSS pour soutenir le moral des troupes affectées à la construction du réseau de chemin de fer de l'Extrême Orient. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Chœur donna plus de 1 500 représentations sur les deux fronts soviétiques. Aujourd'hui, le chœur est connu sous l'appellation « L'Ensemble Académique de Chants et Danses de l'Armée Rouge Alexandrov ». Les Chœurs de l'Armée rouge ont résisté à l'effondrement du mur de Berlin et à la fin de l'Union soviétique et leurs succès sont restés intacts dans la mémoire collective.



Suite de l'article...

Lectures : 8745    Commentaires : 24     Partager



BILLIE HOLIDAY, fleuron du jazz new-yorkais (1915/1959)

Le 20 aout 2012 à  04:30
Rubriques : Voix de toujours

Une vie tumultueuse, un timbre de voix légèrement  rocailleux dont elle se sert pour transformer  des airs populaires en complaintes de blues déchirantes.

Billie Holiday, de son vrai nom Eleanora Fagan voit le jour le 7 avril 1915 dans la ville de Baltimore. De parents jeunes (17 et 19 ans), non mariés, confiée à sa grand-mère qui décèdera quand elle était toute petite, elle ne cesse de changer d’adresse et finit au couvent du bon pasteur où elle subit des maltraitances. Récupérée par sa mère, elle se retrouve au cœur d'un univers où règnent le sexe, la drogue et la débauche en général. Sa vie bascule en 1930 par un heureux hasard qui la met sur le chemin de Kenneth Hollon, un saxophoniste. A tout juste 15 ans, elle fait ses débuts dans l'univers de la musique et choisit comme nom de scène Billie Holiday en hommage à son père qu'elle retrouvera d'ailleurs à cette même époque. Rencontre avec de nombreux musiciens avec qui elle fera un bout de chemin. Elle enchaîne ensuite les cabarets jusqu'en 1933, rencontre d’un producteur de la maison de disques Columbia Records. Engagement immédiat, enregistrements. Passage à l’Apollo en 1934.

 



Suite de l'article...

Lectures : 3756    Commentaires : 15     Partager



Transparences marines : GEORGY DMITRIEV, peintre

Le 19 aout 2012 à  06:01
Rubriques : Peintres

Georgy Dmitriev est né en 1957 en Russie et vit à Moscou (source : wikipedia encyclopédique)

Son univers est un univers d’écume et de houle, de ciels fougueux et d’orages à fleur d’horizon, des verts émeraude, des bleus, des jaunes et des blancs qui étincellent. Lumière fluide, onirique qui traverse chaque goutte d’eau, accompagne chaque mouvement d’horloge du flux et du reflux, les pâleurs de l’aube et le flamboiement du couchant. C’est  immense jusque dans l’infiniment petit, les langueurs ou les furies de l’eau qui lèche et caresse la coque des navires arc-boutés face aux éléments, les pontons fragiles et les rochers.
Puis elle s'allonge sur la grève pour d'éternelles épousailles.
© Thea 19 août 2012



Suite de l'article...

Lectures : 4857    Commentaires : 17     Partager



Besoin de REVE en NOIR & BLANC…

Le 18 aout 2012 à  05:22
Rubriques : Mots-miroirs

besoin de blanc

               intensément

un blanc infini

               où tout s’écrit

               où tout s’inscrit

blanc de l’aube

vide encor de couleurs qui surgit du ventre de la nuit

passage entre deux instants

              deux blancheurs

              absence et présence

              lune et soleil

 

blanc absolu contenant

              toutes les couleurs

blanc commencement

blanc naissance

et  renaissance

               associé au noir

               en contre-couleur

soulignement

filament

quadrillage

feuillage

               duveteux

nervuré

ciselé

 

blanc et noir en complément

unité

 

© Thea 18 août 2012

 



Suite de l'article...

Lectures : 4719    Commentaires : 16     Partager



ZHOU SICONG, peintre chinoise : encre et féminité

Le 17 aout 2012 à  06:07
Rubriques : Peintres

Femme peintre Zhou Sicong (1939-1996) fut probablement l'une des premières artistes contemporaines à se préoccuper du sort des femmes chinoises dans une perspective féministe, apparemment.

Dans sa célèbre peinture à l'encre "Femmes Yi», qui a été peinte dans les années 1980, l'artiste dépeint deux femmes de la ethnie Yi prenant soin de porter de lourdes grappes de bois de chauffage sur le dos : un thème récurrent dans son travail.

D’ autres pièces plus abstraites démontrent que  Zhou Sicongs maîtrise l'encre et ses techniques innovantes d'encre. Ses œuvres sont à la fois mélancoliques et pleines de vitalités, à la fois  tristes et joyeuses, mélange de solitude et d'enthousiasme.

Je relève ceci à propos de l’œuvre des femmes peintres comme Zhou :« Leur travail, en quelque sorte, apporte un nouveau souffle aux choses traditionnelles qui ont été souvent négligées comme insignifiantes ou "féminines" dans une société dominée par les hommes et incitent les gens à reconsidérer la valeur d'être une femme et d'être «féminine».

Zhou est décédée en 1996 à l'âge de 57 ans.

 

Traduction/extraits de  : http://www.cartazini.com/sicong.html et http://www.china.org.cn/english/culture/64423.htm

 

Je tiens à préciser que j’ai trouvé peu de choses sur cette artiste. Les sites susnommés sont uniquement des sites officiels. Ceci afin d’éviter toute confusion et contestations à propos du droit d'auteur. J'ai toujours indiqué mes sources ( wikipédia ou autres)  et ne me suis jamais appropriée la paternité d'un texte. Je signe les miens.  

Vidéo : Ajoutée par fanfanchatblanc : Musique : Monteverdi : Lamento della Ninfa -- Le Concert d'Astrée Direction Emmanuelle Haïm -- Voix : Natalie Dessay -- Topi Lehtipuu -- Simon Wall -- Christtopher Purves.

 



Suite de l'article...

Lectures : 4915    Commentaires : 20     Partager



Un bon cru de FRANCIS CABREL : Le Chêne-liège (2008)

Le 16 aout 2012 à  04:51
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Chanson tirée de Album Des Roses Et Des Orties (2008).

Francis Cabrel, auteur, compositeur interprète, naît le 23 novembre 1953 à Agen, dans une famille modeste originaire du Frioul en Italie, d'un père ouvrier dans une biscuiterie et d'une mère caissière dans une cafétéria . Il vit à Astaffort (près d'Agen), est marié et père de trois filles (Manon, Aurélie et Thiu).


wikipédia 

Séquences de la vidéo  extraites du film The Tree de Julie Bertuccelli (2010).

Film inspiré du romanL'Arbre du père de Judy Pascoe.

En Australie, un gigantesque figuier occupe le jardin de Dawn, Peter et leurs quatre enfants. Lorsque Peter meurt brutalement, chacun réagit à sa manière. Simone, la petite fille de 8 ans, croit que son père vit à présent dans l’arbre. Et un jour, elle initie sa mère à son secret… Peu à peu, Dawn retrouve des forces, un travail. Peut-être un nouvel amour ? La vie reprend mais l’arbre devient envahissant : ses branches, ses racines et même son peuple de grenouilles et de chauves-souris se lancent à l’assaut de la maison et menacent ses fondations ! Dawn n’a plus le choix : elle doit le faire abattre…

Source : http://www.premiere.fr/film/L-Arbre-1510187



Suite de l'article...

Lectures : 6379    Commentaires : 37     Partager



GENERAL de GAULLE, secret de ses manuscrits

Le 15 aout 2012 à  04:37
Rubriques : FIGURES LEGENDAIRES

Dans un monde bouleversé par la Seconde Guerre Mondiale, un homme, s'élève pour unifier la résistance.
De Londres, il coordonne la lutte contre l'oppression. A ses côtés, une femme, Marie-Thérèse Desseignet transcrit des centaines de messages secrets qui révèlent la personnalité de cet homme, le Général de Gaulle, et les coulisses d'un combat pour la liberté...

2011 : Aristophil acquiert une collection de 313 messages manuscrits de Charles de Gaulle écrits entre 1940 et 1942 depuis Londres et adressés à ses compagnons de la France libre mais également à Churchill ou Staline. Ces messages étaient restés jusqu’alors dans la famille de la responsable de son pool de dactylos, Marie-Thérèse Desseignbet, à qui le Général les avait confiés après la guerre. Elle  les conservera jusqu'à sa mort .



Suite de l'article...

Lectures : 4883    Commentaires : 20     Partager




Page 126 de 241

126


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES