Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 5
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ROBERT DOISNEAU le « pêcheur d’images »…

Le 24 juin 2014 à  04:35
Rubriques : PHOTOGRAPHIES

« Le Baiser de l’hôtel de Ville » a fait le tour du monde… Les écoliers en blouses grises, bérets et galoches, les cousettes, les petits bistrots, les filles avec rubans dans les cheveux et longues chaussettes, les pique-niqueurs, chemise blanche/cravate, indéfrisables et mises en plis, les « hirondelles » à vélo et les épiciers aux grands tabliers… les passants, baguettes de pain sous le bras.  Les poussettes, tandems, landaus. Les p’tits meublés et loges de concierges sur cour, les balades au bord de la Seine, l’accordéon… 

C’est Paris-Montmartre, Paris-St Germain des prés, Paris-village …  Humour et  tendresse."

© Thea 

Robert Doisneau  ( 1913/1994), prolifique représentant du courant de la photographie humaniste, se définissait comme un « pêcheur d'images ». Influencé par l'œuvre d'André Kertesz et d'Eugène Atget, il photographie l'anecdote inattendue, la petite histoire. Ses photographies noir et blanc des rues de Paris d'après guerre et de sa banlieue lui offrent une renommée mondiale.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00052471.htm

Tous droits réservés

Crédit photos :doisneauparis.wordpress.com/ esateliersdusoleil.fr/autocult.fr/ jlggb.net/4 «Les bâtisseurs Chimériques» images inédites de Robert DOISNEAU chateauluneville.cg54.fr/



Suite de l'article...

Lectures : 1050    Commentaires : 19     Partager



Que chuchotent les FENÊTRES ouvertes sur le MONDE… ?

Le 22 juin 2014 à  03:10
Rubriques : Mots-miroirs

… quand Gheorghe Zamfir les accompagne à la flûte de Pan ?

 

De lierre ou de vigne-vierge festonnées

De tulle transparent et léger

Ou de brocards et velours habillées

Les fenêtres  discrètes humbles ou solennelles

Observent le monde

                        Une main effleure un rideau

                        Un visage guette la rue le ciel

                        Une bouche fait un zéro

                        Sur la buée  des carreaux

                        Un chat égare ses pattes sur le lit

                        Des rêves bleus de l’été assoupi

Et puis

                        Un volet  ajouré clôt ses paupières sur la nuit

                        Dont les pieds nus glissent dans les allées

                        Du jardin ou sous les réverbères de la ville

                        Où veille Vénus l’Etoile du Berger

 

© Thea 


Texte  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 792    Commentaires : 20     Partager





STEPHEN SICARD, Lumière Eau et Vie

Le 21 juin 2014 à  04:58
Rubriques : Musique d'aujourd'hui

Lumière de l’eau

Lumière eau et vie.

Une musique « habitée » qui nous transcende et nous transforme. Une musique fluide et d’une incroyable légèreté qui repose et apaise. C’est vraiment la lumière vivante de l’eau, cathédrale et mosaïque de sons d'une grande beauté.

 


Stephen Sicard écrit: « Ma musique ne se veut pas qu'une jolie façon de tisser des notes et des sons entre eux. Elle exprime également la conscience de l'obligation qui est la mienne de penser et d’agir en conciliant le souci de l’écologie, le développement personnel et spirituel, et la pratique quotidienne de valeurs de tolérance et de respect."


 

Stephen Sicard (né en 1964), est un compositeur et musicien français, associé à différents musiciens, à l'origine de nombreux disques de musique new age, et de Logos, un concept  artistique musical.

De 1987 à nos jours : un parcours dans la musique nouvelle

Il commence la musique par l'étude du violon à six ans, et participe à plusieurs groupes amateurs de musique rock et expérimentale au milieu des années quatre-vingt.

En 1987, il publie son premier album de musique new age, "Les Couleurs Sonores", qui l'installe immédiatement dans le paysage des spécialistes français de ce courant musical. Il est aussi l'un des plus gros vendeurs du genre.

Depuis, il n'a cessé d'explorer cet univers sous toutes ses facettes : fusion avec les bruits de la nature, réminiscence de sonorités classiques, détours expérimentaux, rencontres multicolores avec la world music...

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : S Sicard : arcanesdelaconnaissance.be/ beauvais-cathedrale.fr/


Suite de l'article...

Lectures : 857    Commentaires : 11     Partager



2, 3, 4 CONVERSES s’aimaient d’amour tendre…

Le 19 juin 2014 à  04:48
Rubriques : Clins d'oeil blogueurs

Se laçaient

S’enlaçaient

Se délaçaient

Et se chuchotaient

Just The Way You Are

(Simplement telle que tu es

© Thea

 

Sur une chanson de Bruno Mars, chanteur et producteur américain né le 8 octobre 1985 à Hawaii.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

Crédit photos : laure-illustrations.com/aux-fourneaux.fr/fr.aliexpress.com


Suite de l'article...

Lectures : 591    Commentaires : 4     Partager



Avec ANNIE FRATELLINI , prêts à s'envoler dans ces « drôles de machines » ?

Le 17 juin 2014 à  03:07
Rubriques : Mots-miroirs

 

Le saviez-vous ? La création du mot "avion" revient à Clément Ader, qui emploie ce terme dès 1875, avant de le déposer en 1890. L'origine de ce mot serait un sigle : Appareil Volant Imitant un Oiseau. Mais il peut également venir du latin "avis" qui signifie oiseau. Cette appelation était à la base un nom propre qui servait désigner ses propres appareils. Ce n'est qu'en 1912 qu'il fut décidé officiellement d'appeler aussi "avions" les appareils militaires. Le terme "aéroplane" qui désignait les appareils civils, est rapidement tombé en désuétude pour laisser place à son tour à l' "avion" de Clément Ader.

http://www.linternaute.com/encyclopedie/pionniers-aviation.shtml

 

Comment ne pas attraper le virus du cirque quand on appartient à la famille des Fratellini?

Annie Fratellini, née en 1932 à Alger est la fille de Victor, clown et trapéziste ; elle débuta au cirque Médrano en 1948. Première femme à faire l'auguste, acrobate et musicienne (elle joue notamment du concertina) elle retrouvera le cirque, après quelques détours, en épousant Pierre Etaix, à la fin des années 60. Celui-ci, on le sait, était passionné de cirque ("le cirque et le métier de clown ne m'ont jamais quitté") et, comme Tati ou Jerry Lewis, ses amis, il avait porté l'art du mime à un sommet (en 2012, à 84 ans, il reprend même du service pour le cirque Bouglione!).

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : 1) http://kmalden.centerblog.net/ fr.wikipedia.org/



Suite de l'article...

Lectures : 958    Commentaires : 12     Partager



Très tendance, les CADENAS D’AMOUR

Le 15 juin 2014 à  04:34
Rubriques : Mots-miroirs

« À Paris, le 8 juin, un pan du grillage du "romantissime" pont des Arts s’est affaissé sous le poids des milliers de souvenirs amoureux métalliques. En une dizaine d’années, une marée de ces petits "colifichets » clinquants et colorés a envahi les ponts et passerelles du monde entier, un phénomène planétaire dont la symbolique laisse songeur. »

© Le Nouvel Observateur

Les parapets grillagés du Pont des Arts sont le support de nombreux cadenas accrochés par des couples : ce sont des cadenas d'amour. Ces cadenas comportent en général des inscriptions faites au marqueur indélébile (voire des inscriptions gravées) mentionnant les prénoms ou les initiales des deux amoureux, la date à laquelle le cadenas a été accroché, et éventuellement un court message.

L'origine de cette pratique est assez floue : elle est apparue en Europe de l'Est dans les années 1980 et 1990, puis s'est propagée en Europe occidentale dans les années 2000. Cette pratique existe également en Chine où des cadenas sont accrochés au sommet d'une montagne sacrée par des jeunes mariés afin que leur union soit heureuse. Les cadenas du Pont des Arts apparus en 2008, sont désormais devenus une curiosité touristique à part entière.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos  2) ©  Inocybe/Piero d'Houin/© lebonbon.fr/© Jacqueslanciault.com



Suite de l'article...

Lectures : 917    Commentaires : 16     Partager



IRIS, fleur Royale… ou Déesse de l’Arc-en-Ciel

Le 13 juin 2014 à  05:21
Rubriques : Mots-miroirs

Je suis émerveillée par la variété des formes et des couleurs qu’offrent les fleurs sauvages, dont les iris.  Les graines disséminées par le vent et l'eau ont colonisé les milieux les plus variés (marais, roselières, fossés et bords de rivières) qui  sont envahies par des espèces avides d'eau (nénuphar, iris des marais)... Leur pousse et leur éclosion en toute liberté embellissent le paysage .
Admirons-les en  
Musique : 'Valse à Tess' de Christian Dalmont(Jamendo). Merci Annémeraude.

L’Iris : royale, quand cette fleur illumine nos jardins, déploie ses couleurs…irisées, variées , nuancées : blanc, bleu, jaune, violet... Majestueuse... toute en volutes et harmonies. Parure de  charme. Plus modeste, quand elle est sauvage, elle s’épanouit avec grâce au bord des cours d’eau. D’une façon ou d’une autre elle magnifie le paysage.

Dans la mythologie grecque, Iris (en grec ancien ?ρις / Îris), fille de Thaumas et de l'Océanide Électre était la messagère des dieux, et principalement d'Héra, comme Hermès était le messager de Zeus. Dans l'Iliade d'Homère, elle est la messagère de tous les dieux éternels[..] Thaumas étant fils de Gaïa (la Terre), Iris, à cause de son origine, doit être considérée comme aussi antique que les plus anciens dieux. Toujours assise auprès du Trône d'Héra, elle est prête à exécuter ses ordres. Elle avait également le soin de l'appartement et du lit de sa maîtresse et elle l'aidait à sa toilette. Lorsque Héra revenait des Enfers dans l'Olympe, c'est Iris qui la purifiait avec des parfums. Héra avait pour elle une affection sans bornes, parce qu'elle ne lui apportait jamais que de bonnes nouvelles.

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 935    Commentaires : 9     Partager



BOURVIL nous offre une délicieuse SALADE de FRUITS

Le 12 juin 2014 à  01:02
Rubriques : Voix de toujours

Pour la fraîcheur des mots, de la musique, de la voix, une jolie Salade de fruits toute de tendresse.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/

Tous droits réservés

 



Suite de l'article...

Lectures : 724    Commentaires : 2     Partager



BARBARA : « La Liberté », une chanson peu connue (1961)

Le 11 juin 2014 à  03:39
Rubriques : Voix de toujours

La Grande Dame  brune aurait eu 84 ans ce lundi 9 juin. Parmi les  chansons très peu connues de son répertoire j’ai choisi cette ode à la Liberté, un véritable morceau d’anthologie à écouter avec émotion, ses mains rythmant les paroles.

 

 " Liberté, liberté

Qu'as-tu fait, liberté,
Pour ceux-là qui voulaient te défendre,
 (…)

… quelque chose manquait,
Qu'ils ne pouvaient expliquer,
Et c'était toi, liberté des beaux jours "

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photo Barbara © manutea33.over-blog.com/



Suite de l'article...

Lectures : 1103    Commentaires : 5     Partager



FRIDA BOCCARA, oubliée, méconnue, émouvante dans :VALLDEMOSA

Le 9 juin 2014 à  05:32
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Le 8 juin 1876, à 9h30, George Sand quittait ce monde.

VALLDEMOSA, sur l’île de Majorque,  est attaché à George Sand et Frédéric Chopin. Ce fut le décor de la grande passion entre la romancière et le musicien durant l’hiver 1838, fort pluvieux. La vie très libre du couple et les costumes masculins de Sand heurtèrent les croyances conservatrices de l’île. Chopin y composa une partie de son œuvre et Sand y écrivit « Un hiver à Majorque »,  inspiré par son séjour. Frida Boccara nous les restitue avec sensibilité. Je n’ai pas retrouvé les paroles de la chanson. Recherches vaines.

 

Frida Boccara, née Danielle Frida Hélène Boccara le 29 octobre 1940 à Casablanca et décédée le 1er août 1996 à Paris, est une chanteuse française.

Milieu familial baigné par la culture musicale. En 1961, elle crée Cherbourg avait raison, avec des paroles d'Eddy Marnay et de Jacques Larue et Serge Lebrail, sur une musique de Guy Magenta ; elle en fait un succès national. Cette chanson tiendra 24 semaines au "Marathon de la Chanson Française" sur les antennes d'RTL en compétition avec les plus grandes vedettes : Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, "Les Compagnons de la Chanson

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

wikipédia/famora.net/journalepicurien.com/jmomusique.skynetblogs.be/youscribe.com/


Suite de l'article...

Lectures : 1418    Commentaires : 7     Partager




Page 66 de 241

66


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES