Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 14
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


« Plus loin que la nuit et jour », « Voyage, voyage » avec GREGORIAN

Le 2 février à  12:15
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Gregorian est un groupe de musique allemand dirigé par Frank Peterson, reprenant de nombreux titres du répertoire populaire moderne (entre autre Depeche Mode, ou Led Zeppelin) mais dont les chanteurs s'inspirent de l'esthétique du Grégorien. Il s'inscrivent dans la pop grégorienne (avec l'ensemble Enigma (musique) notamment) apparu vers 1990.

Une grande mise en scène comprenant robe de bure, chorégraphie (très limitée par l'habit cependant) et jeux de lumière, nimbent leurs productions (video clips, concert, esthétique...). Tout ces éléments ne font que reprendre l'image populaire actuelle du moine : robe de bure très épurée, absence totale de vibrato dans la technique vocale (se rapprochant bien plus du cliché de la psalmodie grégorienne, linéaire, que des pièces bien plus mélismatiques et demandant des chanteurs de très hauts niveaux) ou encore les atmosphères sombres, jaune ou bleutée rappelant les couleurs qui napperaient la chapelle d'un monastère

source wikipedia


Ici le groupe s’inspire du Roi Arthur et de la Table Ronde. Je laisse la psalmodie des voix, les jeux de lumière, l’esthétisme des vêtements monastiques et les visages expressifs vous conduire en voyage vers ces contrées lointaines « Plus loin que la nuit et le jour ». Pour qu’un peu de rêve bleuté et de magique forêt illuminent cette journée.



Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 427    Commentaires : 8     Partager



CONCHA BUIKA, une Grande à la voix remarquable dans « La Bohemia »

Le 27 décembre 2018 à  05:11
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

La Bohème est une chanson de Charles Aznavour et Jacques Plante écrite en 1965. Elle raconte l'histoire d'un peintre qui se souvient avec nostalgie de sa jeunesse passée sur les hauteurs de Montmartre. J’aime l’interprétation intense et prenante de cette jeune artiste : Concha Buika.


« Une voix brûlée, rauque, impressionnante, une voix remarquable, proche de celle de Chavela Vargas, Lola Flores ou Sarah Vaughan qui fait d’elle la nouvelle référence du flamenco, qu’elle ponctue de sonorités soul, jazz et funk ».


Maria Concepción Balboa Buika, plus connue sous le nom de Concha Buika, est née le 11 mai 1972 à Palma de Marjorque. Originaire de Guinée-équatoriale que ses parents ont fui sous la dictature. En réponse à cette époque coloniale, un tatouage orne aujourd'hui sa peau : « Ce sont les noms tribaux de mes proches […] en Guinée équatoriale, les prêtres espagnols venus nous baptiser nous ont obligés à prendre des noms chrétiens, mais nous avons conservé les noms traditionnels. Le premier est celui de ma mère, puis le mien, Kitailo, hérité de ma grand-mère. Ensuite ceux de mes sœurs, puis de mes nièces, enfin celui de mon fils. »


Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/xxxxxxx htm. Tous droits réservés

Crédit photos : partition youscribe.com



Suite de l'article...

Lectures : 350    Commentaires : 5     Partager





" Les Lettres " de MAXIME LE FORESTIER (1975)

Le 17 novembre 2018 à  06:00
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Toutes les photos de ce petit montage sont des reproductions de cartes postales de l'époque, nous dit le ou la vidéaste que nous remercions.

 

Cette chanson de Maxime Le Forestier est l’une de celles qui nous touchent. Les paroles d’une grande simplicité où les blessures, les cassures et les souffrances de ces hommes sacrifiés, jeunes et moins jeunes nous interpellent plus que jamais.

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : /Lettres de poilus /La Croix /monumerique.aquitaine.fr



Suite de l'article...

Lectures : 438    Commentaires : 11     Partager



SUSANA BACA chante Prévert et l’Automne

Le 10 octobre 2018 à  04:31
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Il est des univers poétiques à portée de regards. Tel celui de l’Automne.

L’Âme de l’Automne se glisse dans les fleurs, les feuillages, le ciel et toute la Nature. Cette Âme est royale que nous surprenons dans un massif, au détour d’une allée de jardin, d’un sentier de forêt ou de randonnée pédestre en montagne, sur les berges d’un fleuve ou d’un cours d’eau. Elle sent l’humus, la mousse, le lichen, la fougère et les champignons. Elle aquarellise le ciel et adoucit la grisaille des villes. Elle tapisse nos pas et nous offre la beauté.

 © thea

Cette chanson de Prévert et Kosma, « Les feuilles mortes » est interprétée ici par Susana Baca.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/Tous droits réservés

Crédit photos : africultures.com/di-arezzo.fr/la-boutique-militante.com /fromageplus.wordpress.com/



Suite de l'article...

Lectures : 573    Commentaires : 7     Partager



Charles AZNAVOUR nous a quittés : Salut l’Artiste !

Le 2 octobre 2018 à  03:31
Rubriques : Voix d'aujourd'hui, Voix de toujours

Il a dit : Si j'avais été blond aux yeux bleus, grand et élégant avec une voix pure, je n'aurais pas fait la même carrière”

Ses chansons et ses mélodies ont marqué nos vies. Elles sont souvent liées à des événements personnels. Son départ brutal nous attriste. Vendredi encore il participait à C à vous, sur France 5. C’est sur la scène qu’il « vivait ». En nous, vous vivrez toujours, M. Aznavour.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

© http://blog.amicalien.com/Thea

crédit photo  C.Aznavour : Radio Swiss Pop



Suite de l'article...

Lectures : 682    Commentaires : 13     Partager



« Plus loin que la nuit et jour », « Voyage, voyage » avec GREGORIAN

Le 11 septembre 2018 à  04:48
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Gregorian est un groupe de musique allemand dirigé par Frank Peterson, reprenant de nombreux titres du répertoire populaire moderne (entre autre Depeche Mode, ou Led Zeppelin) mais dont les chanteurs s'inspirent de l'esthétique du Grégorien. Il s'inscrivent dans la pop grégorienne (avec l'ensemble Enigma (musique) notamment) apparu vers 1990.

Une grande mise en scène comprenant robe de bure, chorégraphie (très limitée par l'habit cependant) et jeux de lumière, nimbent leurs productions (video clips, concert, esthétique...). Tout ces éléments ne font que reprendre l'image populaire actuelle du moine : robe de bure très épurée, absence totale de vibrato dans la technique vocale (se rapprochant bien plus du cliché de la psalmodie grégorienne, linéaire, que des pièces bien plus mélismatiques et demandant des chanteurs de très hauts niveaux) ou encore les atmosphères sombres, jaune ou bleutée rappelant les couleurs qui napperaient la chapelle d'un monastère

source wikipedia

 

Ici le groupe s’inspire du Roi Arthur et de la Table Ronde. Je laisse la psalmodie des voix, les jeux de lumière, l’esthétisme des vêtements monastiques et les visages expressifs vous conduire en voyage vers ces contrées lointaines « Plus loin que la nuit et le jour ». Pour qu’un peu de rêve bleuté et de magique forêt illuminent cette journée.

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : wikipédia



Suite de l'article...

Lectures : 563    Commentaires : 9     Partager



GRAEME ALLWRIGHT le protestataire chante « l’Etranger »

Le 24 aout 2018 à  04:14
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Étranger de quelqu’un nous le sommes tous. Graeme Allwright, néo-zélandais exilé à Londres et Paris dans les années soixante-dix, interprète ce te chanson de Léonard Cohen avec beaucoup de sensibilité et d’humanité.

 

Graeme Allwright, né le 7 novembre 1926 à Wellington, est un chanteur, adaptateur de chansons, et auteur-compositeur néo-zélandais

Comédien lors de son arrivée à Londres, puis machiniste, apiculteur, animateur pour enfants, etc, Graeme Allwright ne se tourne que tardivement vers la musique, alors qu'il est installé en France. Remarqué pour ses prestations au fil des cabarets parisiens, il sort son premier album, 'Le Trimardeur', en 1965. Mais ce n'est que trois ans plus tard, avec 'Le Jour de clarté', qu'il acquiert une certaine notoriété sur la scène de la chanson française. Ses textes à messages protestataires remportent rapidement l'adhésion du public soixante-huitard, et créent un engouement qui dépasse le chanteur. Il se lance dans un tour du monde au cours duquel il ne cesse d'enregistrer ses mélodies à tonalité country-folk, imprégnées d'inspirations indiennes, malgaches, puisées au gré de ses voyages. Graeme Allwright contribue également à faire connaître des artistes comme Leonard Cohen ou Malvina Reynolds en adaptant plusieurs de leurs titres. Après une collaboration avec Maxime Leforestier, il revient à la passion de son adolescence néo-zélandaise, le jazz, sur l'opus 'Tant de joies' en 2000. Toujours aussi politiquement engagé, comme en témoigne 'Des inédits... pour le plaisir' (2008), Graeme Allwright continue de parcourir les scènes du monde entier.

Extrait EVENE

 

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : bio-chansons.pagesperso-orange.fr/





Suite de l'article...

Lectures : 577    Commentaires : 5     Partager



Au revoir ARETHA FRANKLIN "The Queen of Soul"

Le 18 aout 2018 à  05:40
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Vidéo : Respect

Souvent comparée à Billie Holyday ou Bessie Smith, cette artiste née en 1942, vient de nous quitter. Elle a été la porte-voix de la communauté afro-américaine. De la soul, elle disait : »C’est juste un sentiment d’amour qu’on transmet à quelqu’un d’autre. »

Nous l’évoquons ici avec le plus grand RESPECT, titre de l’une des chansons de Otis Redding, revue et corrigée par Aretha Franklin qui en fit un hymne féministe et politique.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm Tous droits réservés

crédit photos : Hollywood Reporter /Le Parisien /Amazon /Sheet Music Direct

 



Suite de l'article...

Lectures : 649    Commentaires : 8     Partager



Christian Décamps « Ah, si tous les Ormes… »

Le 6 aout 2018 à  03:40
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

Une voix qui arrache et déchire mais sait aussi se faire tendre comme dans ce texte à écouter attentivement. Au passage je remercie Micheline et Daniel qui me l’ont fait découvrir.

Christian Décamps nous l’a offert le dimanche 24 mai 2013 en ouverture du Concert pour le Népal à la Cité des Congrès à Nantes.

Il partageait la scène avec Try Yann, le guitariste Jeremy Spencer (ex-Fleetwood Mac), les musiciens de la trilogie Excalibur. Tant d’artistes réunis pour une seule soirée sous la houlette d’Alan Simon ! Maître d’œuvre et passeur. Tous se sont produits sans être payés, tout comme les techniciens.

Un spectacle d’un enthousiasme généreux « porté par la foule » venue partager la musique et les mots. Une véritable communion s’est vite établie avec des chants repris en chœur.

 

Ouest-France titre le 25 mai :

« Gros succès ce soir pour le concert de soutien au Népal, avec entres autres les groupes Tri Yann et Excalibur. L'intégralité des recettes ira à l'association Celtic Népal.

« C’était un pari un peu fou de monter un tel spectacle en moins de deux semaines ! explique Alan Simon, auteur-compositeur nantais, très ému, sur la scène de la Cité des congrès. Mais il fallait agir dans l'urgence. »

Hier soir, ils étaient près d’un millier de spectateurs, venus de Belgique, Lyon, Paris ou Brest, à avoir « fait le déplacement. »

 

Mais nous vous invitons à faire silence pour entrer dans La Belle Forêt de France…

 

Des paroles simples qui disent des choses vraies et toujours d’actualité sous couvert de « fable bucolique », sans agressivité ni colère. C’est justement ce qui fait toute sa force. Ah, si tous les «ormes » étaient « frênes »… comme la Forêt de France serait belle !!

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Photos  C.Decamps : vimeo.com/ ouest-france.fr

 



Suite de l'article...

Lectures : 504    Commentaires : 10     Partager



LUC ARBOGAST, entre moyen-âge et éternité

Le 30 juillet 2018 à  03:35
Rubriques : Voix d'aujourd'hui

L'artiste chante La Tendresse, paroles de Noël Roux, composition Hubert Giraud, interprétée en 1963 par Bourvil.

De nombreux interprètes la reprendront : Marie Laforêt, Catherine Sauvage, Mouloudji etc

 

Luc Arbogast

Une voix médiévale

Une voix cathédrale

Celle de « L'Homme qui voyage à travers les mondes
Avec pour seul bagage sa liberté »

Celle de l’Homme pétri de tendresse

Qui module les sons

Entre moyen-âge et éternité

 

Quand on voit et entend Luc Arbogast pour la première fois, on reste sans voix tant la sienne, surprend. Cette voix de contre-ténor, plutôt haute-contre, est en décalage avec son physique de bûcheron et ses tatouages quand il va dans les aigus. La pureté de cette voix la rend intemporelle et sexuellement indéfinissable.

© Thea

 

« Il n’est pas de mots pour décrire les émotions les sentiments qui nous remuent lorsque s'élève une telle voix qui semble toucher le ciel et nous effleure d'un battement d'ailes»

(une internaute)

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés.

crédit photos : culturebox.francetvinfo.fr /Music Shaker /youtube.com



Suite de l'article...

Lectures : 648    Commentaires : 8     Partager




Page 1 de 27

1


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES