Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 12
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


FÉLIX LECLERC, tendre et déchirant :« Le P’tit Bonheur » 

Le 27 novembre à  05:14
Rubriques : Voix de toujours
Les chansons de Félix Leclerc demeurent et nous parlent toujours. Avec des mots intenses et simples, des mots d’humanité. « Jamais selon nous, écrit Danielle Tremblay, une chanson n'a-t-elle révélé avec autant d'acuité le paradoxe de Félix en tant qu'écrivain et compositeur. Cette chanson peut se décrire comme une fantaisie noire, un petit opéra du pauvre, une fausse ballade pastorale. Beaucoup de ses chansons se déchiffrent ainsi à plusieurs niveaux. La dynamique entre la musique guillerette et le texte hautement mélancolique, et même déchirant, nous présente un Félix Leclerc en proie au doute, un artiste en questionnement profond sur les valeurs qui l'habitent. Le jeu de guitare excentrique de Félix a été comparé à celui du musicien français d'origine gitane Django Reinhart. © http://www.chansonduquebec.com/parole/leclbonh.htmLe p'tit bonheur


Suite de l'article...

Lectures : 75    Commentaires : 7     Partager



FRED MELLA, le dernier « vagabond… marchand de bonheur » des Compagnons nous a quittés

Le 17 novembre à  08:08
Rubriques : Voix de toujours
Fred Mella, la belle voix du soliste, le dernier Compagnon de la Chanson, a tiré sa révérence, 1 mois 1/2 après son frère René. Ces jours-ci, je fredonnais justement «  Je reviens chez nous », l’une de mes préférées, paroles, mélodies. Des souvenirs y sont liés pour chacune et chacun de nous, une atmosphère de « retour chez soi », de chaleur, de bien-être. Tout à fait de circonstance en cette saison… Au revoir Fred Mella. Vous emportez avec vous quelque chose de notre jeunesse. Merci de l'avoir enchantée. Nostalgie.


Suite de l'article...

Lectures : 88    Commentaires : 8     Partager





MARIE LAFORÊT, la fille aux yeux d’or... s'est tue

Le 5 novembre à  04:31
Rubriques : Voix de toujours
Voix chaude et vibrante, regard lumineux, immense, magnétique, très belle femme... Ici, en 1972, avec Jean-Claude Brialy dans « Lili Marleen », vidéo inédite.


Suite de l'article...

Lectures : 103    Commentaires : 10     Partager



BARBARA célèbre SEPTEMBRE

Le 4 septembre à  04:44
Rubriques : Voix de toujours
Toujours Grande. Toujours émouvante. La voix sur le fil. Immortelle. Célébrant septembre avec tendresse et nostalgie.


Suite de l'article...

Lectures : 204    Commentaires : 7     Partager



SERGE REGGIANI, l’émigrant : Si c’était à recommencer (1977)

Le 4 aout à  03:51
Rubriques : Voix de toujours
Une autre façon de dire 'Non, je ne regrette rien'. Après Edith Piaf, Serge. Reggiani refait le parcours de sa vie, sans un regret...Sa naissance en Italie le 2 mai 1922, son arrivée d’émigrant en France à Yvetot, en 1930, avec ses parents fuyant le fascisme. Ses débuts au théâtre (Les Enfants Terribles de Cocteau) au cinéma (« Casque d’or avec Simone Signoret etc) dans la chanson où il chante Vian, Michel Legrand etc) Il ne regrette rien de sa vie avec ses espérances, ses amours, ses tourments, ses drames…


Suite de l'article...

Lectures : 194    Commentaires : 6     Partager



CORA VAUCAIRE, (1918/2011), « la Dame blanche de Saint-Germain-des Prés »

Le 28 octobre 2018 à  05:52
Rubriques : Voix de toujours
Sa voix a marqué notre génération.Mon mari aimait  beaucoup, cette chanson qu'il fredonnait tout le temps et que l'une de nos filles, toute peite, reprenait avec lui.

La complainte de la butte

(Paroles : Jean Renoir, Musique : Georges Van Parys)

Interprétée par Cora Vaucaire et rendue publique la première fois dans le film French Cancan, de Jean Renoir (1954) et sous sa direction.

 

Dame Blanche parce qu’elle se présentait traditionnellement au public vêtue d’une longue robe blanche pour masquer les tremblements dus au trac qu’elle avouait n’avoir «jamais pu maîtriser». C’était aussi par refus du noir, couleur dominante après la guerre, et associée à la pauvreté: «je voulais apporter du bonheur, j’ai joué le blanc».

La chanteuse Cora Vaucaire, décédée le 17 septembre 2011, à 93 ans, avait été une subtile interprète de la chanson à textes «rive gauche» à partir des années 50, au service de poètes comme Prévert, Aragon, Trénet, Barbara ou Ferré. Surnommée «la Dame blanche de Saint-Germain-des-Prés» (Juliette Gréco étant «la dame en noir»), créatrice avant Montand de la chanson de Prévert et Kosma «Les Feuilles mortes» (enregistrée en 1948), elle défendait ce qu’elle appelait, «l’esprit français des textes qui expriment souvent la joie de vivre et toujours des sentiments forts».

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Clichés : CD and LP / Paul' Web Logs /AbeBooks



Suite de l'article...

Lectures : 640    Commentaires : 12     Partager



Un vœu de Jacques BREL : « L’homme dans la cité » (1958)

Le 14 octobre 2018 à  08:04
Rubriques : Voix de toujours

 

Il nous a quittés il y a (déjà!) quarante ans. Demeurent ses paroles, prophétiques comme celles de L’HOMME DANS LA CITÉ. Où est cet Homme ?

Une chanson que j’avais oubliée et qui résonne avec force en ces temps souvent obscurs et hostiles où l’humanité dresse encore et encore des barricades, élève des murs de pierres, de barbelés et de mots autour d’elle-même…

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/ xxxxxxxx Tous droits réservés

Crédit photos :http://www.toolito.com/voyage/siteuniverseldespelerins.org/paroissecolomiers.com/

 



Suite de l'article...

Lectures : 614    Commentaires : 6     Partager



Charles AZNAVOUR nous a quittés : Salut l’Artiste !

Le 2 octobre 2018 à  03:31
Rubriques : Voix d'aujourd'hui, Voix de toujours

Il a dit : Si j'avais été blond aux yeux bleus, grand et élégant avec une voix pure, je n'aurais pas fait la même carrière”

Ses chansons et ses mélodies ont marqué nos vies. Elles sont souvent liées à des événements personnels. Son départ brutal nous attriste. Vendredi encore il participait à C à vous, sur France 5. C’est sur la scène qu’il « vivait ». En nous, vous vivrez toujours, M. Aznavour.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

© http://blog.amicalien.com/Thea

crédit photo  C.Aznavour : Radio Swiss Pop



Suite de l'article...

Lectures : 837    Commentaires : 13     Partager



Avec LEO FERRE à bord du « bateau espagnol… » (1953)

Le 6 mai 2018 à  04:45
Rubriques : Voix de toujours

J’ai mis tous mes rêves de jeune adolescente dans de grands sacs de matelot en ce temps-là !

J’ai rêvé de m’embarquer sur des vaisseaux si vastes et si beaux qu’ils comblaient mes vœux d’espace dans l’étroitesse de ma chambre et de la cour ou du grenier sous les toits.

J’ai rêvé de l’infini et je me suis perdue dedans…

Le thème du bateau, cher à Rimbaud que Ferré a chanté, symbolise le désir de partir au loin, vers des pays inconnus, des pays de rêve. J’avais ce désir aussi. Avoir débusqué l’enregistrement de cette chanson de 1953 m’émeut car je retrouve avec elle mon âme juvénile.

  1. Aujourd’hui, j’écoute différemment ce sujet déjà mis en ligne en 2012. J’y vois une sorte voyage initiatique : ne s’agit-il pas de conquérir l’amour ? Et le chemin qui y mène est long. Le texte parle de « blés nouveaux » : le blé est le symbole par excellence de la germination. Le poète semble dire qu’il ramène des tropiques des souvenirs et des expériences qui vont fructifier dans sa nouvelle vie en Europe. C’est un homme de « vendanges » aussi qui retourne à ses sources, tel Ulysse revenant à Ithaque. Il indique que le bonheur est ici, mais à condition, d’être d’abord allé là-bas. Conseil qu’il lance à son public : « A ton tour ! »

 

Le texte de Michèle Arnaud et la voix de Ferré sont remplis d’éclairs de tendresse..

 

© thea

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Clichés : Internet, libres de droits



Suite de l'article...

Lectures : 1173    Commentaires : 9     Partager



La Mémoire et la Mer, chanson immortelle de LÉO FERRÉ

Le 25 aout 2017 à  04:07
Rubriques : Voix de toujours

Léo Ferré écrivit La Mémoire et la Mer en 1970, dans l’île Du Guesclin, cette île bretonne qu’il avait acquise. On imagine sans peine la force de son inspiration, la force des mots qui se fracassent comme les vagues sur les rochers autour de lui.

«La marée, je l'ai dans le coeur 
Qui me remonte comme un signe »

Cette chanson est l’une de elles que que je préfère tant elle me parle et me bouleverse à chaque fois que je l’entends.

Les paroles sont sur ce lien

Paroles La Mémoire Et La Mer - Léo Ferre (traduction et lyrics)

paroles2chansons.lemonde.fr/paroles-leo-ferre/paroles-la-memoire-et-la-mer.html

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

crédit photos : association les amis de l ile du guesclin /deezer.com /Weoneart

 



Suite de l'article...

Lectures : 1139    Commentaires : 8     Partager




Page 1 de 21

1


© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES