Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 22
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


CHRISTINE SÈVRES, première muse de JEAN FERRAT, une voix oubliée.

Le 26 février à  04:27
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
«  Interprète d’exception, Christine Sèvres, qui fut compagne de Jean Ferrat, régnait dans les cabarets Rive gauche dès 1955, et malgré des disques et deux passages remarqués à Bobino, elle n’a pas eu la reconnaissance méritée. Elle arrêtera le métier en 1975. C’était une femme engagée, au sacré caractère, mais qui portait en elle comme une fêlure." source : www.theatreonline.com › Spectacle › La-fete-a-Christine-Sevres


Suite de l'article...

Lectures : 123    Commentaires : 7     Partager



JACQUES DEBRONCKART, rebelle et libertaire

Le 29 janvier à  04:43
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
Auteur de chansons tendres, de chansons comiques, de chansons coup de poing, censuré politiquement, Jacques Debronckart est un chanteur français (13 janvier 1934/ 25 mars 1983). Un oublié des médias dont même Monsieur Wikipédia, parfois si bavard, dit peu de chose. En cherchant, j’ai trouvé ceci, ailleurs:


Suite de l'article...

Lectures : 146    Commentaires : 15     Partager





MAURICE FANON et l’Écharpe, si émouvante chanson (1963)

Le 22 janvier à  07:33
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
Une voix oubliée. Visage taillé au couteau, voix à vous mettre des frissons. Surtout connu pour sa chanson « L’Echape », Maurice Fanon est un auteur-compositeur et chanteur français né en 1929 et mort en 1991. Ancien professeur d'anglais, notamment au Lycée Buffon, il débute à la fin des années 1950 et rencontre sa future femme Pia Colombo dont il divorcera en 1963. Il écrit à ce moment-là l'un de ses titres les plus connus, L’Écharpe, titre fétiche qui lui vaut le prix de l’Académie Charles-Cros et que Pia Colombo chantera malgré tout. Il a côtoyé Moustaki et, cette même année, tourne dans des cabarets comme « Chez Patachou » et signe un contrat de 3 ans avec Odéon.


Suite de l'article...

Lectures : 168    Commentaires : 8     Partager



ANNE VANDERLOVE : sa voix de cristal s’est éteinte

Le 6 juillet 2019 à  08:35
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
Hors temps, hors siècle, Anne Vanderlove à eu une vie plutôt tourmentée. Je l’écoutais, oreille collée au transistor ou presque. Je savourais chacune de ses chansons avec ferveur. J’aurais aimé la rencontrer. Et puis, elle nous a quittés, ce week-end, sans bruit, sans éclat médiatique, quasi oubliée depuis longtemps car ayant refusé l’image qu’on voulait lui faire endosser : perruque blonde, nez refait... répertoire gnangnan… On l’a cantonnée à la « Ballade de novembre » et à cette étiquette de Joan Baez française, femme engagée comme elle. On lui demandait sempiternellement la Ballade lors de ses rares passages sur les plateaux, sans même s’enquérir de ses nouveaux titres… Puisse-t-elle reposer en paix là où se retrouvent tous les artistes .


Suite de l'article...

Lectures : 552    Commentaires : 4     Partager



Un peu d’Espérance avec LES CATHÉDRALES d’ANNE SYLVESTRE

Le 17 avril 2019 à  03:03
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues
Ce chant très beau et fervent est porteur d’Espérance. Il rend hommage aux bâtisseurs de cathédrales - et aux troubadours – au savoir-faire de plusieurs corps de métier : architecte, tailleurs de pierres, maçons, charpentiers, verriers et bien d’autres, rassemblés dans une œuvre commune, non seulement de foi, mais de aussi de témoins, ceux de l’Histoire d’un peuple entre 800 et 1600 et jusqu'à nos jours. Notre-Dame de Paris date de 1163 et sa construction s’étend sur plus de deux siècles.


Suite de l'article...

Lectures : 343    Commentaires : 8     Partager



COMBIEN CA COÛTE ? demande FRANCOIS BÉRANGER

Le 14 décembre 2018 à  03:43
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

François Béranger (1937-2003), en quelques chiffres, c’est 16 albums (dont 2 en public) en 33 ans, de 1970 à 2003 (année où il décède d’un cancer du poumon).

Il  commence dans la chanson sur le tard. En effet, il entre dans sa trente-troisième année quand il sort son album autobiographique « Tranche de vie », en 1970. C’est un homme mûr et révolté qui, après avoir subi la guerre d’Algérie et l’usine, vient nous mettre des mots sur ses révoltes et ses amours !

François Béranger n’apprécie pas beaucoup les médias qui le lui rendent bien, il passera très peu à la radio et encore moins à la télévision. Avant d’affronter les grandes salles, il jouera beaucoup dans des fêtes politiques et arrive à mener une carrière grâce à un public « marginal » qui le suit.

Durant la première période, les albums sont tantôt folk et d’autres sont plutôt rock (présence de l’excellent guitariste Jean-Pierre Alarcen qui travaillera ensuite avec Renaud) mais toujours portés par des thèmes contestataires. Fatigué, lassé de mésaventures, éprouvant le besoin de prendre du recul après 12 ans de tournées incessantes (plus de 100 concerts par an), il arrête tout en 1982.

Sept années passent… On est en 1989 et le monde change mais ne va toujours pas mieux. François Béranger ressent à nouveau le besoin de s’exprimer, d’écrire et de chanter. Et c’est reparti, avec l’album « Dure-mère », et une nouvelle équipe de musiciens. L’ambiance est plus acoustique, plus feutrée mais pas les thèmes de ses chansons. Quatre albums-studio suivront encore avant, qu’en 2003, François Béranger s’en aille rejoindre définitivement ses arbres.

Les deux caractéristiques les plus frappantes de Béranger, c’est d’un côté, sa « grosse voix » chaude et paternelle, et de l’autre, sa  pensée positive (l’esprit Béranger).  Cet « esprit » consiste dans le fait qu’on peut tout construire, tout faire… Il suffit de le construire, de le faire ! Pas seulement d’y croire !

Alors, en avant !

Jean-François Nicaise

https://lamediaulbxl.wordpress.com/2013/01/22/il-y-a-10-ans-que-francois-beranger-sen-est-alle-rejoindre-ses-arbres/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Clichés : / users.skynet.be /YouTube /François-Marie GERARD /France Tabs



Suite de l'article...

Lectures : 680    Commentaires : 6     Partager



Aimé DUVAL, le Brassens en soutane

Le 1 juillet 2018 à  04:52
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Quelques lignes dans un courrier des lecteurs à propos de ce Brassens en soutane, lié d’amitié avec le grand Georges qui lui consacra quelques rimes dans « Les trompettes de la renommée »… et les souvenirs affluent. J’ai assisté à l’un des concerts de ce curé chanteur à Saint-Nazaire, en 1957 ou 58 avec des groupes de jeunes, emballés par ses chansons, sa ferveur, sa grande simplicité. A l’issue du concert nous chantions en masse dans les rues de la ville, ce « Tout au long des longues, longues plaines » qui colle à l’actualité des exilés d’aujourd’hui.

Il a chanté les humbles et les « petits » aussi.

Il aurait eu 100 ans ce samedi 30 juin.

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : Getty Images/Encyclopédisque/enghien-le-saviez-vous.eklablog.com /Lullupops.com /



Suite de l'article...

Lectures : 1010    Commentaires : 9     Partager



La GRANDE MAGNY, chanteuse citoyenne : « Les Gens de la Moyenne » (1964)

Le 21 mai 2018 à  04:36
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Sa voix puissante traverse le temps ! Les "gens de la moyenne" sont criants de vérité et en pleine actualité !

D’elle Jean Ferrat  dira : « "Colette Magny, c'était une grande. Elle aurait pu avoir une renommée plus importante, elle avait une grande aura, mais elle avait de grandes exigences, dans ses textes comme dans les musiques. Ce n'était pas de la chansonnette. Elle a choisi une voie originale, à elle, un peu en dehors de la chanson française."

Magny, jamais domestiquée, jamais cataloguée…la Grande Magny, est née 31 octobre 1926 et décédée le 12 juin 1997. La Grande Magny, son timbre blues, allié au jazz et au free-jazz .La Grande Magny qui chante les luttes, l’amour et la liberté. Qui chante les poètes : Rilke, Maïakowski, Aragon, Hugo, Louise Labe, Artaud, Rimbaud. La chanteuse terrienne et organique. Tout à la fois Bessie Smith et Brenda Wooton. Elle aura inventé le blues blanc.

Incendiaire, dans « Melocoton » (1963) « Les gens de la moyenne »(1964) ,« A Saint-Nazaire »(1967) au milieu des ouvriers en grève ou, douce, des berceuses pour enfants, la voix de la Grande Magny nous bouleverse.. )… Censurée à la radio, boycottée, et ne passe pas dans les médias Colette Magny se produit en concert dans les maisons de la culture, lors de manifestations politiques, de galas de soutien… La télé et la radio la boycottent ? Elle chante partout. Là où ses sœurs et ses frères de combat l’attendent. Avec, pour tout bagage, ses poèmes-révolution qu’elle brandit comme un oriflamme.

« Mais Magny, jamais domestiquée, a gardé son chant libre. L’entendons-nous ? »Télérama 1997.

 

* source Wikipédia et sites Colette Magny

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos :/45cat /Amazon /Any Format



Suite de l'article...

Lectures : 770    Commentaires : 15     Partager



Quand ANNE SYLVESTRE  chante « Juste une femme »

Le 8 mai 2018 à  05:37
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

J’aime Anne Sylvestre, j’aime toutes les femmes en elle : celles qu’elle fut, celle qu’elle est devenue. Même enthousiasme, même tendresse, même folie, même humour, même grincement de dents comme ici.

Anne Sylvestre développe le thème de la conditions féminine. En particulier celui du harcèlement sexuel qui a pris de l’ampleur ces derniers mois … Comme d’habitude, elle appuie là où ça fait mal.

© Thea

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htmTous droits réservés

crédit photos : mandor.fr /youtube.com/mosalyo.wordpress.com /

 



Suite de l'article...

Lectures : 988    Commentaires : 7     Partager



FRIDA BOCCARA, oubliée, méconnue, émouvante  dans : VALLDEMOSSA

Le 27 aout 2017 à  04:26
Rubriques : Voix oubliées/ méconnues

Le 8 juin 1876, à 9h30, George Sand quittait ce monde.

VALLDEMOSSA, sur l’île de Majorque, est attaché à George Sand et Frédéric Chopin. Ce fut le décor de la grande passion entre la romancière et le musicien durant l’hiver 1838, fort pluvieux. La vie très libre du couple et les costumes masculins de Sand heurtèrent les croyances conservatrices de l’île. Chopin y composa une partie de son œuvre et Sand y écrivit « Un hiver à Majorque », inspiré par son séjour. Frida Boccara nous les restitue avec sensibilité.

Frida Boccara

Née à Casablanca (Maroc) le 29/10/1940 ; Morte à Paris (France) le 01/08/1996

Frida Boccara est une chanteuse française, qui a défendu les couleurs de la France au concours de l'Eurovision en 1969, concours qu'elle remporta à égalité avec trois autres artistes.

D'origine italienne, Frida Boccara, de son vrai nom Danielle Frida Hélène Boccara, est née au Maroc en 1940. Ses premiers pas dans la musique se font en compagnie de son frère et de sa soeur, qui l'initient également au chant. C'est également en leur compagnie qu'elle s'installe à Paris au début des années 1960. Frida connaît rapidement le succès en France avec "Cherbourg avait raison", mais également en Espagne où elle remporte le premier prix dans un festival. En 1968, la sortie du titre "Cent mille chansons" lui ouvre les portes du succès à l'international.

Cette notoriété grandissante lui permet d'être sélectionnée pour être la candidate officielle de la France pour l'Eurovision en 1969. Elle se présente à cette compétition avec la chanson "Un jour, un enfant", qui arrive en tête du concours à égalité avec trois autres candidates. Ce titre lui donne l'occasion de chanter à Sydney, Montréal et Mexico. Elle place plusieurs de ses chansons, avec des paroles en français, dans les classements des titres les plus vendus dans plusieurs pays. En 1980 et 1981, Frida Boccara essaie sans succès de représenter de nouveau la France à l'Eurovision. Elle meurt à Paris en 1996, laissant derrière elle plus d'une trentaine d'albums en trente ans de carrière.

http://www.linternaute.com/biographie/frida-boccara/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : 

wikipédia/famora.net/journalepicurien.com/jmomusique.skynetblogs.be/youscribe.com/



Suite de l'article...

Lectures : 959    Commentaires : 4     Partager




Page 1 de 13

1


© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES