Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 1
Les nouveaux membres : 7
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Un parcours, des choix


Le 4 juillet 2009 à 05:22

Rubriques : Parcours


L'Ecriture pour vivre mille vies...

          ... Je suis née dans une petite bourgade aux confins de la Loire-Atlantique et de l’Ille-et-Vilaine. Mon père est originaire du pays des Trois Rivières et ma mère du bocage Vendéen. J’ai nomadisé de l’Ouest à l’Est et au Sud-Est en passant pas le Centre, le temps de faire quatre enfants.
              J’ai au moins deux vies. Secrétaire dans l’une et dans l’autre  faiseuse de mots et diseuse de mots quand je prête ma voix à certains contes et à la lecture publique. 
              Autodidacte, j’ai quitté l’école à quatorze ans. Mon enfance a été nourrie de mots, ceux des livres et les miens. Très tôt j’ai imaginé des histoires et mis en scène de courtes pièces de théâtre qu’interprétaient mes sept frères et sœurs plus jeunes, mes camarades d’école. J’envoyais des récits de vacances ou de voyages fictifs à des illustrés pour fillettes (La Semaine de Suzette, Lisette, etc ) qui les publiaient. J’ai découvert ainsi le pouvoir des mots.
              A défaut d’être, dans le désordre, explorateur, pilote de ligne, flibustière ou corsaire, archéologue, metteur en scène, tragédienne, diva, que sais-je encore ! J’ai choisi d’être écrivain à l’âge de treize ans pour être tout cela à la fois. Le déclic s’est produit dans une salle de cinéma, à la projection d’un documentaire illustrant le poème d’Aragon « La rose et le réséda » lu par un sociétaire de la Comédie Française. Mon premier scénario « Marie-Doucette », a donné lieu à une pièce radiophonique diffusée sur la chaîne parisienne dans une émission de Pierre Peyrou : Interdit aux plus de seize ans. J’avais quatorze ans.  D’autres suivirent.
               Poèmes, contes, nouvelles, romans, pièces radiophoniques, dramatiques, récits, articles, j’explore toutes les formes d’écriture. Ce n’est pas se perdre que de mener plusieurs projets de front, c’est vivre dans une espèce de creuset créatif où ils s’auto nourrissent.
               Je pars d’intuitions, d’images imprécises, d’un mot, d’une phrase. De l’impalpable et de l’intime lumière de l’instant. Très vite personnages, lieux et situations deviennent obsédants et je commence à écrire lorsque les choses s’assemblent dans ma tête, mûrissent mais… rien n’est joué d’avance. Parfois je sais où  je vais, parfois non et j’ignore toujours par quels chemins. Plusieurs textes différents (poésies, nouvelles, pages du travail en cours) naissent ensemble et je les rédige simultanément sur des feuillets séparés allant de l’un à l’autre sans interruption.
              Je suis entrée en écriture pour vivre mille vies. Ne pas écrire c’est hiberner, c’est être amputée. L’urgence d’écrire ne me quitte jamais. Je me réveille avec, je m’endors avec et j’écris tous les jours.
              J’aime les mots. J’aime la vie.

              P.S.- Aujourd’hui, j’ai quatre petits-enfants, un arrière-petit-fils, une demoiselle chat, des cailloux et des flacons de sable du monde entier.

 

 

 

 

 


mouffette dit :
Très très beau, vous avez un réel talent que je n'ai malheureusment pas..... Mouffette


posté il y a 568 semaine


Jakelou dit :
quelle chaleur dans ta présentation continues a aimer la vie et tes mots magiques


posté il y a 568 semaine


Emiliano dit :
Pour répondre à une questioon posée ailleurs, cet article est entier, bien lisible.Je suis admiratif devant ce parcours et cette diversité dans l'écrit.


posté il y a 567 semaine


Thea dit :
Merci. La lisibilité n'est pas tjrs évidente, me semble-t-il. Difficile de travailler sur cette interface où le choix de présentation est très limité.Je m'y reprends à plusieurs fois.


posté il y a 567 semaine


Nullette dit :
Bravo !


posté il y a 567 semaine


7clairobscur dit :
J'aime les mots...bien que pas très à l'aise avec tout ce riche vocabulaire de la langue française;quel plaisir de laissez voguer son imaginaire!


posté il y a 567 semaine


Thea dit :
Alors, voguons...


posté il y a 567 semaine


Giroflee dit :
mille vies tressées de mots, d'images et d'Amour partagés.


posté il y a 565 semaine


Thea dit :
Et je nai jamais regretté mes choix!!


posté il y a 565 semaine


Giz dit :
Vous dites que votre père est né du pays des Trois Rivières. S'agit-il de Trois-Rivières au Québec?


posté il y a 563 semaine


Thea dit :
Non Giz, c'est seulement un coin de chez moi, ainsi appelé car trois rivières y coulent. Je vais vous spécifier cela, d'accord.


posté il y a 561 semaine


Missmarple dit :
L'amour des mots, Théa illumine la vie. Belle aventure que la tienne : mille vies métamorphoses grâce à la magie du verbe.


posté il y a 549 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES