Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 20
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


EDITH PIAF nous émeut toujours avec La FOULE


Le 28 septembre 2010 à 05:02

Rubriques : Voix de toujours


La Foule est le titre d'une chanson française célèbre, interprétée par Édith Piaf en 1957, sur des paroles et une mélodie de Michel Rivgauche, librement inspirée de Que nadie sepa mi sufrir, valse péruvienne d’origine argentine, paroles originales d'Enrique Dizeo et musique de Ángel Cabral puis remise à la mode après le succès de l'adaptation française, sous le titre Amor de mis amores.

source wikipédia







La FOULE (1957)

 

Je revois la ville en fête et en délire
Suffoquant sous le soleil et sous la joie
Et j'entends dans la musique les cris, les rires
Qui éclatent et rebondissent autour de moi
Et perdue parmi ces gens qui me bousculent
Étourdie, désemparée, je reste là
Quand soudain, je me retourne, il se recule,
Et la foule vient de me jeter entre ses bras...


Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Écrasés l'un contre l'autre
Nous ne formons qu'un seul corps
Et le flot sans effort
Nous pousse, enchaînés l'un et l'autre
Et nous laisse tous deux
Épanouis, enivrés et heureux.
Entraînés par la foule qui s'élance
Et qui danse
Une folle farandole
Nos deux mains restent soudées
Et parfois soulevés
Nos deux corps enlacés s'envolent
Et retombent tous deux
Épanouis, enivrés et heureux...


Et la joie éclaboussée par son sourire
Me transperce et rejaillit au fond de moi
Mais soudain je pousse un cri parmi les rires
Quand la foule vient l'arracher d'entre mes bras...


Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Nous éloigne l'un de l'autre
Je lutte et je me débats
Mais le son de sa voix
S'étouffe dans les rires des autres
Et je crie de douleur, de fureur et de rage
Et je pleure...


Entraînée par la foule qui s'élance
Et qui danse
Une folle farandole
Je suis emportée au loin
Et je crispe mes poings, maudissant la foule qui me vole
L'homme qu'elle m'avait donné
Et que je n'ai jamais retrouvé

 




Thea dit :
Ainsi l'air d' une valse péruvienne aura franchi l'océan pour inspirer cette chanson pareille à lui, avec ses vagues humaines, ses tempêtes et ses rages. Sur le rivage, une femme désormais seule.


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
La fragilité de Piaf nous touche à un moment donné ou à un autre de nos vies car nous sommes tous, un jour, confrontés à cette "Foule" qui nous traverse et nous rapproche et nous sépare


posté il y a 471 semaine


Dany_21 dit :
tu vois théa cette chanson me touche toujours, et nul autre qu'édith piaf ne l'interprète,comme cela avec son âme, elle vit cette chanson!!!!merci théa


posté il y a 471 semaine


Ninalily dit :
Eternelle Edith,merci Thea,ces chansons je peux les écouter tous les jours. Edith s'est tout interprêter avec ses 'tripes',merci,amie Thea,bizzz


posté il y a 471 semaine


Danyrev dit :
j'ai entendu la version sud- américaine de cette chanson l'air était déjà très joli mais edith piaf donne une autre dimension à cette musique... merci théa..


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
Dany , c'est exactement ce que je je ressens également, j'en ai comme on dit la chair de poule quand je l'entends et je pourrai l'entendre 100 fois, j'aurai 100 fois les mêmes émotions!


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
oui Nina, avec ses tripes, c'est pour cela qu'elle nous émeut par delà le temps !Ceux qui ont eu la chance de la voir sur scène disent combien elle avait de charisme et et de présence. Formidable!


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
Danyrev, je ne connais pas la version sud-américaine mais je me doute bien que la grande Edith apporte une dimension inégalable à ce tte chanson qui franchit l'espace comme une comète.


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
Jamais ne nous déçoit la Grande Dame à la petite robe noire sans pailletettes ni chichis.Amis et visiteurs, je vous offre cette chanson intemporelle et vous souhaite une bonne journée!


posté il y a 471 semaine


76romantique dit :
Tous les textes parlant d' AMOUR interprétés par EDITH PIAF me donnent le frisson ! les personnes sensibles qui ont souffert ont le meme ressenti ! je me sens plus seule parmi la foule...pensées


posté il y a 471 semaine


Thea dit :
Merci de ton passage, 76romantique, et de ton message, bien entendu. Il correspond tout à fait à ce je ressens et à ce que sommes bcp à ressentir.'y pense souvent quand je suis au milieu de la Foule


posté il y a 471 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES