Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 12
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


PAN YULIANG, la « MANET » chinoise.


Le 23 novembre 2010 à 05:54

Rubriques : Peintres


Pan Yuliang ,née à Yangzhou (province du Jiangsu) le 14 juin 1895 ou le 22 mai 1894 selon les sources, était une artiste peintre chinoise née sous le nom de Zhang Yuliang. Son père décède l'année de sa naissance, et sa mère alors qu'elle est âgée de seulement 8 ans. Elle est vendue par son oncle, à l'âge de 13 ans, à une maison close de Wuhu (province de l'Anhui) ,  où elle est élevée pour devenir prostituée.

Elle attire l'attention de Pan Zanhua, un riche fonctionnaire, qui achète sa liberté  et la prend comme seconde épouse en 1913.

En 1918, Pan Yuliang entre à l'école des beaux-arts de Shanghai.







En 1921, elle arrive à Lyon, en France pour faire partie de la première promotion d'étudiants entrant à l'Institut franco-chinois. Elle suit alors des cours à l'École nationale des beaux-arts où elle étudie la technique de la peinture à l'huile et rencontre quelques succès. En 1925, elle part en Italie où elle étudie la peinture à l'huile et la sculpture. Fin 1928, Pan Yuliang retourne en Chine pour y enseigner à l'académie des beaux-arts de Shanghai et à l'université nationale de Nanjing sous la direction de Xu Beihong qu'elle avait connu en France. En 1938, déçue par les controverses suscitées par ses peintures de modèles nus, elle retourne en France pour y rester jusqu'à sa mort le 22 juillet 1977.


Pan Yuliang fait partie de ces artistes chinois formés en Europe qui ont subi une très forte influence de l'art français. Si cette influence se ressent considérablement dans les oeuvres de
Pan Yuliang, il n'en reste pas moins qu'elle est l'un de ces artistes chinois formés à l'école française et dont le style emprunte aux deux cultures.


Ses œuvres une majorité de
linogravures et quelques peintures à l’huile, sont au Musée Cernuschi et au Musée national d'Art moderne. La plus grande partie des huiles et dessins – plusieurs centaines - sont retournées en Chine, dans sa province natale du Anhui par le biais d’interventions efficaces et discrètes.


Son sujet de prédilection est la femme. Elle rêvait d'être Manet. On l'appelait la Manet sino-française : un film chinois sur sa vie a été tourné voilà plusieurs années et un livre, Pan Yu Liang la Manet Chinoise de Marie Laure de Shazer, Éditions Edilivre, Paris).


Son style est unique et raffiné. Un doux mélange d'Orient et d'Occident.


Son décès en 1977 survient alors qu'elle est dans un grand dénuement.


Pan Yüliang repose au
cimetière de Montparnasse avec Wang Shouyi, celui qui lui a apporté son appui durant leurs dernières années dans la capitale française


*sources youtube et . www.chine-informations.com/guide/pan-yuliang




Thea dit :
Femmes femmes. Chairs tendres, nacrées ou abriccotées, abandon et rêverie... De jolies couleurs parfois douces, parfois vives. Un début de vie difficile et une fin dans le dénuement.Entre les deux


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
une oeuvre riche et sensible. Pourquoi l'oubli ? - Photo 1 : son autoportrait. Merci de votre passage, amis et visiteurs connus et inconnus. Je vous souhaite une excellente nuit.


posté il y a 482 semaine


Summertime dit :
Belle peinture raffinée alliant formes et couleurs avec une délicatesse toute féminine. Ses nus, son sujet de prédilection c'est évident, dégagent une discrète mais belle sensualité.


posté il y a 482 semaine


Summertime dit :
j'aime aussi beaucoup ses natures mortes aux fleurs. Couleurs somptueuses...


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
Summertime, nous avons bien les mêmes goûts ! Il y a longtemps que j'ai l'in tention de parler de cette artiste dont les couleurs me séduisent dans leurs harmonies délicates.Belle sensualité des nus


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
féminins, en effet, chatoiement doux de la peau et des gestes. Natures mortes dont les couleurs sont musicales et variées.


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
J'aime cette volupté raffinée.


posté il y a 482 semaine


Dany_21 dit :
portraits, nus, natures mortes, paysages, elle est vraiment complète dans son art!!!


posté il y a 482 semaine


Tamias dit :
joli....


posté il y a 482 semaine


Diptyque dit :
Très délicates en effet! J'aime beaucoup la peinture chinoise en général, mais il est rare de voir des nus, et ici ils sont traités avec tant de pudeur, et tout simplement de douceur! Merci Théa


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
Dany, jai été séduite par ce tte peinture très nuancée et ses divers sujets de tableaux.


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
c'est joli, en effet, tamias, ça me fait penser à des porcelaines fines.


posté il y a 482 semaine


Thea dit :
oui, Diptyque,les nus sont rares ds la peinture chinoise,et c'est pour cela qu'elle ne pouvait vivre, travailler et sans doute exposer dans son pays !Pudeur et douceur,et amour du corps fémininin


posté il y a 482 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES