Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 0
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


RAVI SHANKAR, le “DIEU DU SITAR INDIEN”;


Le 7 décembre 2010 à 05:00

Rubriques : Musiques du Monde


Qui dit sitar dit Shankar. Rarement le nom d’un musicien a été autant assimilé, de façon quasi exclusive pour le néophyte, à celui de son instrument de prédilection : un long manche posé sur une calebasse, dont les cordes sympathiques, placées sous les frettes, vibrent en résonance avec les notes jouées. Cet instrument, emblème de la musique de l’Inde du Nord, n’a trouvé sa forme actuelle qu’au XIXè siècle, mélange d’influences indiennes et persanes.


En fait, Ravi Shankar, s’il était prédestiné aux arts, ne l’était pas forcément au sitar. C’est dans la troupe de son frère chorégraphe, Uday Shankar, qu’il fait ses débuts : il danse, fait de la musique, écrit des poèmes, et découvre le monde au cours de tournées internationales.







Issu d’une famille de brahhmanes de Benares, c’est en fait la rencontre de Ustad Allauddin Khan qui va le décider à opter définitivement pour cet instrument. L’apprentissage est long, exigeant , mais en vaut la peine. Agé de 24 ans, en 1944, Ravi Shankar débute une carrière solo, puis il fonde en 1949 l’Orchestre national indien à la radio, où il travaille jusqu’en 1957. Cette année-là le voit faire un premier tour en solo aux Etats-Unis et signer plusieurs musiques de films remarquées dans les compétitions internationales. Depuis, sa réputation a pris une ampleur mondiale, quasi mythique. Yehudin Menuhin, dit-on, le comparaît à Mozart et George Harrison le qualifiait de « parrain de la World Music » !


Ses collaborations avec des musiciens indiens (Alla Rakha au tabla ou Ali Akbar Khan au sarod) n’ont d’égales, pour sa renommée, que ses rapprochements internationaux : George Harrison, qui suit son enseignement dans les années 60, le fait connaître au public des Beatles, notamment lors d’un concert humanitaire en faveur du Bangladesh, en 1971. Entre 1967 et 1977, Ravi Shankar enregistre trois albums avec Yehudi Menuhin. En 1988, pour Ravi Shankar inside the Kremlin, il rassemble 140 musiciens russes et indiens. En 1990, il crée, avec Philip Glass, Passages, pour orchestre indien et occidental. La Ravi Shankar Foundation qu’il a créée veille aujourd’hui à promouvoir son œuvre et la musique indienne en général. Mais c’est sans doute sa fille Anoushka, sithariste qui l’accompagne à Paris, à la Salle Pleyel et à la Cité de la Musique au printemps 2008, qui est sa plus sûre relève. Son autre fille, Norah Jones a, quant à elle, choisi une autre voie.


musique.fluctuat.net/ravi-shankar.html

 




Thea dit :
Un monsieur de 90 ans d'une rare élégance et d'un immense talent qui a composé un raga du matin, en hommage au Mahatma Gandhi, quelques jours après la mort de l'apôtre de la non-violence. Il a joué


posté il y a 481 semaine


Thea dit :
avec 2 instrumentistes japonais (cithare" koto" et flûte" shakuhahi") sans oublier le concert donné salle Pleyel à Paris en 2008. Photo 2, avec sa sa fille Anoushka, en vidéo également.


posté il y a 481 semaine


Thea dit :
demain je vous parlerai du "raga", dont je découvre aujourd'hui la signification dans la musique indienne. Encore de belles découvertes et de nouvelles connaissances en perspective


posté il y a 481 semaine


Tiffany-rose dit :
Je ne connais pas beaucoup cet instrument....en rythme plus rapide, ça me plaît! J'attends la suite, demain...merci Thea!


posté il y a 481 semaine


Dany_21 dit :
je découvre aussi,oui comme tiffany , j'attends la suite,la vie est faite de perpétuelles découvertes comme cela pas monotone!!!


posté il y a 480 semaine


Diptyque dit :


posté il y a 480 semaine


Thea dit :
moi non plus, Tiffa, ne connaissais pas, du moins très peu. La suite, ce soir ..patience...bonne jou rnée à toi !


posté il y a 480 semaine


Thea dit :
Oh Dany, ma vie est loin d'être monotone et ne le fut jamais. Ni routinière, au contraire! C'est ça qui maintient la jeunesse et l'enthousiasme. Bonne journée à toi.


posté il y a 480 semaine


Thea dit :
pour le partage, toujours, Diptyque. En musique et en beauté !


posté il y a 480 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES