Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 9
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


BERNARD BENOIT, « Ressac », vent de galerne, vent d'antan à la guitare celtique


Le 10 aout 2011 à 04:55

Rubriques : Musique d'aujourd'hui


Je reste dans ma Celtitude avec ce guitariste qui accompagna Glenmor dont je viens de parler et avec Xavier Grall qui les a suivis tous les deux.

Guitariste inclassable, Bernard Benoît renouvelle le genre de la guitare celtique dans  les années 70. 


Xavier Grall écrit en 1973 :

 

« Près de Glenmor, là, ce gosse sérieux et comme rivé à sa guitare, c'était Bernard.
Bernard Benoit: ainsi dans les montagnes d'Arrée, près des rocs de pierre l'on voit surgir une fleur.

J'ai suivi Bernard Benoit par les chemins de la nuit, admirant son talent d'accompagnateur, sa virtuosité, l'intelligence et la délicatesse de son jeu. Un jour, il quitta le barde pour voler de ses propres ailes. C'est cela aussi la vocation bardique: une initiation, une instruction
(Kelenn, en Breton). Celle-ci accomplie, Glen vit partir son compagnon avec confiance.
A chacun sa route.







Celle de Bernard Benoît passa par les Antilles où il séjourna deux ans. Il en revint ébloui. La splendeur des baies, la lumière des îles ! Là-bas elles s'appelaient "Saintes" ou "Terre de haut"
et les hommes de là-bas s'appelaient Grall, Kermarec, Gloanec ! Fils des capitaines et des gabiers du XIII siècle, leurs noms avaient tenu bon, contre les temps et les marées.


Bernard se senti chez lui : il était né à Pléhérel, en pays Gallo. La Bretagne est partout. Et jusqu'au Pacifique. Alors ce fut un foisonnement de charmes, un ruissellement de rythmes. Admirateur de Villa-Lobos, Bernard s'acharnera à travailler la guitare. Et ce fut, par le miracle des cordes, par la vertu de ses dons, la rencontre musicale du folk des Montagnes bretonnes et du soleil de la "Terre de haut". Une synthèse toute trempée d'aubes, de pluies, de lumières, de vagues. Un mélange de diableries et de tendresses. Par lui, Merlin danse sur les plages des Antilles. Et à Sizun !


Ecoutez " Ressac ", écoutez " Avel dro ", penchez vous sur les confidences de ce grand guitariste.
Le vent de galerne et le vent d'autan ont ici rendez-vous. Ils disent parfois la nostalgie des Bretons.
Parfois leurs fredaines. Toujours leur goût d'aller ailleurs, plus loin, plus loin en haut !
"

Xavier Grall 1973

source : youtube

 




Thea dit :
"Le gosse rêveur" qui accompagnait Glenmor à la guitare a grandi ! Sa musique relie les eaux du Pacifique à celles de l'Atlantique. Les "Terres de Haut"rejoignent les Monts d'Arrée. Sa musique est


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
"trempée d'aubes, de pluies, de lumières, de vagues, des Antilles à Sizin !" et c'est un plaisir que de l'écouter. Elle nous fait vibrer comme vaisseau roulé par l'Océan!!!


posté il y a 458 semaine


Fleurchampetre dit :
Guitare gémissant, pleurant chantant sous des caresses de doigts expérimentés... c'est plaisant .Merci Thea , bonne nuit ...


posté il y a 458 semaine


Giorgino dit :
merci Théa..


posté il y a 458 semaine


Kabry64 dit :
Sonorités savamment mêlées harpe celtique , sons flamenco , bossanova , au service d'un classicisme aux arpèges diaboliques . Très belle découverte . Merci pour la pépite .


posté il y a 458 semaine


Danydijon dit :
merci théa de cette découverte... bonne journée bises.......


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
Fleur, j'aime regarder les doigts des guitaristes... leur chorégrapghie sur les cordes et je suis fasciéne par les sons qui disent des histoires comme ici celles du ressac sans cesse recommencé


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
d'un continent à l'aute, d'une île-berceau des enfants des gabiers et des marins partis de Bretagne au XIIIème siècle. Je ne saurais dire ce que je ressens, ça exige un développement et ce n'est pas


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
le lieu. Ailleurs, oui, autrement, oui, certainement.Bonne journée à toi !


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
Tu ne peux qu'aimer, GG...


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
oui il y a de tout cela ds cette musique, Kabry, c 'est la raison laqu'elle elle est enchanteresse et universelle. Elle dit les Antilles et puis la Bretagne,une île et une terres réunies.Arpèges


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
qui s'emballent et puis reviennent, et puis recommenent : comme le ressac, exactement. Pépites de vents, d'océans et de chants marins.


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
Je te laisse sous le charme de la découerte, Dany, et bonne journée à toi, et belle embellie !!! J'ai dans les oreilles ce bruit fou des flots sur les grèves et les rochers...


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
... à la fois litanie de noces païennes et vieux cantiques bretons.


posté il y a 458 semaine


-ange21- dit :


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
Ange, cette musique est prenante, on l'a dans les gènes et dans la peau, en Bretagne !


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
et bien au-delà de la Bretagne ! Combien se'y essaient, qui sont d'ailleurs (Espagne, Afrique etc)


posté il y a 458 semaine


Fleurchampetre dit :
Comme c'est plaisant de te lire Thea,ta véhémence,ta force et ton ardeur me touchent...Merci pour tes cadeaux.Bonne nuit étoilée à toi...Moi je vais voir la lune avant de me coucher,scruter le ciel...


posté il y a 458 semaine


Thea dit :
merci Fleur. Je vois la lune de ma porte-fenêtre, elle me fait un clin d' oil entre les peupliers quand le ciel est dégagé. Un cadeau!Cet te nuit, ciel voilé.Bonne nuit et à plus tard


posté il y a 458 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES