Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


OMAR KHAYAM, mathématicien, astronome, philosophe et poète persan


Le 16 septembre 2011 à 04:26

Rubriques : Des AUTEURS, des MOTS


Omar Khayam serait né le 18 mai 1048 à Nichapur en Perse (actuel Iran) où il est mort le 4 décembre 1131.

 Son tombeau, situé à Nichapour, fut retrouvé, longtemps après sa mort, par son élève Nizami, à qui il avait laissé cette seule indication : 

« Ma tombe sera dans un lieu où le vent du Nord pourra l'ensevelir sous les roses effeuillées. »

 André Velter, dans sa préface de Rubayat, Gallimard 1994, écrit : « Il repose comme il l’avait prévu lui qui n’appréciait guère les prophéties et  pas du tout les prophètes. »

Mathématicien, astronome et philosophe persan, auteur de l'une des œuvres poétiques les plus célèbres au monde, les Robayat.

Né à Nichapour (aujourd'hui en Iran), Omar Khayam (ou Umar Khayyam) signait ses ouvrages du nom de Omar ibn Ibrahim al-Khayami, ce qui signifie «?Omar le fabricant de tentes?». Astronome de la cour du sultan seldjoukide Jalal al-Din Malik Chah, il participa, avec d'autres scientifiques, à la réforme du calendrier persan, qui aboutit à l'adoption d'une nouvelle ère, l'ère de Seljuk ou jalaléenne. Khayam fut aussi un disciple du médecin et philosophe Avicenne. Ses écrits sur l'algèbre, la géométrie et des sujets connexes nous montrent qu'il fut aussi l'un des mathématiciens les plus illustres de son époque.

 

En Occident, il fut surtout connu pour son œuvre poétique, notamment ses Robayat : environ mille de ces quatrains épigrammatiques lui sont attribués. Khayam leur donna une tonalité satirique, pessimiste et épicurienne, tout en conservant un style lyrique. Le poète et traducteur anglais Edward Fitzgerald fut le premier à révéler à l'Occident l'œuvre poétique de Khayam, grâce à la traduction qu'il fit, en 1859, d'une centaine de ces quatrains.

  Encyclopédie Encarta (c) Microsoft

 

damienbe.chez.com/biokha.htm

Vidéo : voyage au pays natal d'Omar Khayam, le pays des roses







Les Rubayat.

Le quatrain est un poème composé de quatre vers. Les premier, deuxième et quatrième vers riment alors que le troisième vers est blanc. Ce type de poème persan atteignit ses sommets de perfection avec Omar Khayam. Dans un style direct, sans fioriture, Khayam exprimait sa pensée spirituelle, sa philosophie et ses plaisirs. Le quatrain est aujourd'hui associé à son nom et cette poésie porte en elle l'esprit persan du Moyen-âge. Le roubaï n'était pas un genre littéraire honoré en Perse du XIème siècle; le roubaï était décrété vulgaire, populaire, par les carriéristes littéraires de l'époque.
     
Maintenant que les données historiques, culturelles, linguistiques se sont faites plus précises, l'ouvre d'Omar Khayam ne cesse de gagner en proximité, pour ne pas dire en modernité.  

Quelques extraits:

Dans la mosquée si, maintien dévot, je viens,
En vérité ce n'est pas pour prier que je viens:
Un jour j'y ai volé un tapis de prière;
Ce tapis devenant vieux, pour un autre je viens.


Le vin, bien que la sainte loi l'insulte, est délicieux;
Versé par une jolie, il est tout à fait délicieux;
Même amer, même interdit, je l'aime beaucoup;
Puis, c'est une vieille loi, ce qui est interdit est délicieux.


Carafe de rubis et livre de poèmes,
Un bout de pain ou quelque mets simples que j'aime
Goûtés dans les ruines près de toi,
Vaut mieux que du sultan la richesse suprême.

 

www.russievirtuelle.com/textes/rubayat.htm




Thea dit :
L'un de ses livres de Rubayat, traduction Armand Robin, me fut offert il y a plusieurs années et j'ai découvert cet homme (1048,1131), grand mathématicien, astronome, philiosophe et poète.


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
Libre penseur, ce fils de "fabricant de tentes" aura appris "la loi de l'éphémère, la vanité des choses, la grâce de l'instant". Les poèmes que j'ai lus sont ironiques, impertinents, et très actuels


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
les 1ères traductions occidentalisées étaient mièvres. Aujourd'hui, sa parole, née au sein d'une époque troublée, nous est restituée et fait écho."car, écrit A. Velter, s'il (cet écho)vient de loin


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
ds le temps, il n'appartient à aucun passé".La femme est "une jolie" et "une tulipe". Quant à ceux qui prétendent agir au nom de Dieu, il ne les épargne pas. Il échappa aux ennuis de l' hérésie


posté il y a 440 semaine


Danydijon dit :
merci théa pour cette vidéo.de toute façon nous, occidentaux, nous nous sommes inspirés, je pense des civilisations du moyen-orient.... beaucoup plus avancées que nous


posté il y a 440 semaine


Danydijon dit :
dans certains domaines...scientifiques ,architectures, etc................


posté il y a 440 semaine


Phatrist dit :
encore un reportage exeptionel...!!!!vraiment tiré au cordeau..... merci de m'ouvrir des horizons inconnus pour moi..que du bonheur


posté il y a 440 semaine


Giorgino dit :
merci Théa . . .


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
merci de ta fidélité, Dany. Ne puis tjrs pas mettre d'article + complet sur le blog, l'interface me les refusant. D'où ces phrases en commentaires.Ns avons, oui, bcp à apprendre de ces civilisations


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
que d'aucuns rejettent par ... ignorance et/ou manque d'humilité. Bon week-end à toi.


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
Fidélité aussi, GG, dont je te remercie. Bon week-end à toi également.


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
Phatrist, fidèle aussi, j'aurais pu en écrire davantage, il y a tant à dire surtout quand le sujet m'intéresse ,à un degré ou un autre, et que j'ai plaisir à le partager.J'ai bcp cherché pr la vidéo


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
J'en ai trouvées de magnifiques,mais en arabe et non traduites. Une seule en français, avec un rubayat qui, à mon avis, me référant à ceux que j'avais sous les yeux, me semblaient ne pas correspondre


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
du tout à l'implacable lucidité de l'auteur. C'était trop "convenable", mais ceci n'engage que moi car il sauvait les apparences pour ne pas être targué d'hérétique par les bien-pensants


posté il y a 440 semaine


Kabry64 dit :
Théa tes sujets sont toujours des remue -méninges !Voilà un homme qui , au moment de la spécialisation à outrance ressemble à ce que l'on appelait au sièces des lumières " l'honnête homme "


posté il y a 440 semaine


Kabry64 dit :
qui avait des connaissances en tout . Superbe vidéo de ces terres et roches brûlées au soleil et du dernier refuge de cet illustre homme .


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
oh oui, remue-méninges ! et encore, je me modère...Il a tant écrit, tant dit, tant vécu, illustre géomètre,astronome, mathématicien, physicien, philosophe médecin à - de... 30 ans !Esprit universel


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
qui dénonçait "l'impostureet l'ost entation de ceux qui se ont l'aird e savants, déguisent la vérité par les mensonges,et ne font servir la quantité de savoir qu'ils possèdent qu'à des buts matériels


posté il y a 440 semaine


Thea dit :
et vils"( ouvrage d'Algèbre)Et c'était il y a 1000 ans! Je pense que j'en reparlerai car je vais de découvertes en découvertes avec ce Grand Homme dénonçant les cénacles,les officines et le fanatisme


posté il y a 440 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES