Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 3
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


DENEZ PRIGENT chante : Ar Sonerien Du (« Les Sonneurs noirs » en breton ).


Le 26 novembre 2011 à 04:27


Denez Prigent, né le 17 février 1966 à Santec dans le Finistère, est un auteur-compositeur-interprète français de chants en langue bretonne. Ses genres de prédilection sont le kan ha diskan, chant et contre-chant à danser, et la gwerz, chant dramatique racontant un fait historique ou un conte emprunté à la mythologie celtique. Débute sur la scène à 16 ans et donne régulièrement des concerts en France et dans d'autres pays. Dans la tradition de la "gwerz", Denez Prigent met en paroles les situations dramatiques qu'il rencontre au gré d'un voyage ou d'une conversation, ou dans les médias. (Extraits de wikipédia)

 

Je  n’ai pas trouvé a traduction de ce chant qui parle des « Sonneurs noirs », mais voici leur histoire :

« Sonerien Du en breton, soit deux sonneurs bigoudens qui furent injustement pendus à la place de deux brigands qui sévissaient dans la région à la même époque (on estime ces faits aux XVIIIe / XIXe siècles).

Il faut savoir qu'en ce temps-là la richesse des gens se voyait sur le costume. Plus une personne avait du bien, plus son costume était brodé. Les "Sonneurs Noirs" étaient appelés ainsi car pauvres, leur costume ne portait aucune broderie et, de ce fait, était noir. Ces Sonerien Du, avaient l'habitude d'animer mariages et autres fêtes, ne demandant pour salaire qu'à boire et à manger. Jamais vraiment fatigués de jouer, leurs prestations étaient réputées interminables. Il leur arrivait souvent de s'endormir dans les fossés, rentrant chez eux, repus de trop de boisson...







On dit aussi qu' à l'époque, les mariages bretons ne se terminaient que lorsque la musique s'arrêtait, et la légende raconte que les Sonerien DU, les faisait durer souvent plus de 3 jours et 3 nuits. Adulés du " petit peuple ", ces deux sonneurs étaient les plus populaires du pays bigouden.


Cette situation ne plaisait guère aux bourgeois du pays (qui voyaient leurs ouvriers plus occupés à célébrer mariages et fêtes qu'à travailler), ni au clergé, car la musique et les danses traditionnelles étaient purement et simplement des rites païens !


Si bien que le jour où deux brigands de grand chemin furent arrêtés par la maréchaussée et que, sur la route, ils touvèrent les Sonerien Du, ivres mort, dormant, dans le fossé, nos gens d'armes acceptèrent, contre monnaie sonnante et trébuchante, de les substituer les uns aux autres.


Ainsi, nos deux sonneurs furent pendus, sans aucune forme de procès, au lieu dit « ar justiciou » (Les justices) en Pont L Abbé, à la grande joie de l'église et de la bourgeoisie Bigoudène. Bien sûr, cette nouvelle se répandit comme une traînée de poudre dans le pays et la population fut scandalisée par cette nouvelle.


Parallèlement, une épidémie de peste dévasta le pays Bigouden, celle-ci s'ajouta à la légende. En effet, les corps des 2 sonneurs, excommuniés, furent laissés en l'état, à l'endroit même où ils furent pendus, et la légende raconte que le fait de toucher leurs corps immunisait de la peste. Ainsi, ils passèrent du statut de musiciens populaires au statut de porte-bonheur.


Depuis, les femmes bigoudènes, lorsqu'elles cassaient des assiettes, allaient jeter les morceaux à l'endroit où les Sonerien Du ont été finalement enterrés, non loin du lieu dit « Ar justicioù » où ils furent pendus, car cela portait bonheur. Ces morceaux de faïence étaient appelés des « bravigoù ».(wikipédia) »


(Il y a encore des précisions historiques à propos de ces « sonneurs noirs » «  mais ce serait fastidieux de les ajouter  ici : j’y reviendrai plus tard, patience !)

 

 




Thea dit :
Ambance + grave avec ce compositreur-interprète breton de belle notoriété qui nous conte en chanson l'histoire des "Sonneurs noirs". Noirs car tjrs vêtus ainsi, trop pauvres pour avoir des habits


posté il y a 443 semaine


Thea dit :
brodés. Rejetés par le clergé et les bourgeois les accusant d'entraîner le peuple ds des rites païens. Ils l'ont payé de leur vie,sans procès. Photo 4)leurs statues, peut-être à Pont-l'Abbé ?


posté il y a 443 semaine


Phatrist dit :
merci de nous faire découvrir tout cela théa....et du partage


posté il y a 443 semaine


Thea dit :
je découvre également, Phatrist, un sujet en entraînant un autre que je creuse à la nuit venue Lol... Bon dimanche à toi


posté il y a 443 semaine


-ange21- dit :
merci thea....... de tes belles recherches .. de grandes découvertes a chaque fois !! bisoussssssss


posté il y a 443 semaine


Thea dit :
Denez Prigent aborde également des faits d'actualité mondiale très épineux comme : prostitution aux Philippines par ex,fillettes tuées à la naissance, in vasion du Tibet,pollutions industrielles...etc


posté il y a 443 semaine


Thea dit :
Merci ange pour passage et encouragements. Ma curiosité est tjrs en éveil, et mon intérêt pour 1000 choses s'aiguise de + en +, ça maintient les neurones en activité Lol. Bon dimanche à toi


posté il y a 443 semaine


Danydijon dit :
des coupures dans l'écoute de la vidéo je reviendrai


posté il y a 443 semaine


Thea dit :
Dany, les "ratés"' arrivent ds la lecture de vidéos. J'aurais aimé en mettre une autre, les illustrations de la chanson ne correspondant pas toutes au thème mais il n'y a que celle-ci, pas le choix!


posté il y a 443 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES