Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 5
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


BREL le Magnifique nous entraîne dans « La Cathédrale » ce joyau…


Le 2 décembre 2011 à 04:38

Rubriques : Voix de toujours


… «  à faire chanter les voiles/ et pêcher les étoiles »

Je viens de découvrir cette « extraordinaire chanson  de Jacques Brel écrite aux Marquises et restée inédite jusqu’en 2003 » dans le blog de Fred Hidalgo : sicavouschante.over-blog.com

 

 Fred Hidalgo est Journaliste depuis 1971, créateur de plusieurs journaux dont le mensuel « Paroles et Musique » (1980-1990) et la revue « Chorus » (1992-2009). Editeur depuis 1984 et créateur en 2003 du « Département chanson » chez Fayard.

 

Voici un extrait de son article :

 (…)

Fin décembre 1975, Brel, sa compagne Maddly et sa fille France, entreprennent la traversée de l’Atlantique. Deux représentantes du « sexe faible » et un homme totalement diminué, incapable de s’atteler aux tâches les plus dures : dans ces conditions et avec un tel bateau, c’est de la folie pure. Don Quichotte à l’assaut des moulins à houle… Et pourtant ! Telle une cathédrale de voile (écoutez – et voyez ! – cette extraordinaire chanson écrite aux Marquises et restée inédite jusqu’en 2003, La Cathédrale, où Brel retrace son propre trajet par le détail, du départ d’Anvers au mouillage d’Hiva Oa), L’Askoy arrive le 26 janvier dans la baie de Fort-de-France. »

(sicavouschante.over-blog.com)  Un blog très riche et intéressant par un professionnel enthousiaste dont la ferveur est communicative..

 

nb : La photo 6 : L’Askoy II de Brel, est l’une des toiles peintes par Tobi’s seawatercolors.blog4ever.com/blog/photos-cat-...

sur d’authentiques cartes marines des Iles Marquises et de Nouvelle Zélande.

Ce blog , comme celui de Fred Hidalgo, vaut le détour : peintures et aquarelles sont très belles. Que d’aventures en perspective  !  







La Cathédrale
 de Jacques Brel

 

Prenez une cathédrale
Et offrez-lui quelques mâts
Un beaupré, de vastes cales
Des haubans et halebas
Prenez une cathédrale
Haute en ciel et large au ventre
Une cathédrale à tendre
De clinfoc et de grand-voiles
Prenez une cathédrale
De Picardie ou de Flandre
Une cathédrale à vendre
Par des prêtres sans étoile
Cette cathédrale en pierre
Qui sera débondieurisée
Traînez-la à travers prés
Jusqu'où vient fleurir la mer
Hissez la toile en riant
Et filez sur l'Angleterre


L'Angleterre est douce à voir

Du haut d'une cathédrale
Même si le thé fait pleuvoir
Quelqu'ennui sur les escales
Les Cornouailles sont à prendre
Quand elles accouchent du jour
Et qu'on flotte entre le tendre
Entre le tendre et l'amour
Prenez une cathédrale
Et offrez-lui quelques mâts
Un beaupré, de vastes cales
Mais ne vous réveillez pas
Filez toutes voiles dehors
Et ho hisse les matelots
A chasser les cachalots
Qui vous mèneront aux Açores
Puis Madère avec ses filles
Canarian et l'Océan
Qui vous poussera en riant
En riant jusqu'aux Antilles
Prenez une cathédrale
Hissez le petit pavois
Et faites chanter les voiles
Mais ne vous réveillez pas


Putain, les Antilles sont belles

Elles vous croquent sous la dent
On se coucherait bien sur elles
Mais repartez de l'avant
Car toutes cloches en branle-bas
Votre cathédrale se voile
Transpercera le canal
Le canal de Panama
Prenez une cathédrale
De Picardie ou d'Artois
Partez cueillir les étoiles
Mais ne vous réveillez pas


Et voici le Pacifique

Longue houle qui roule au vent
Et ronronne sa musique
Jusqu'aux îles droit devant
Et que l'on vous veuille absoudre
Si là-bas bien plus qu'ailleurs
Vous tendez de vous dissoudre
Entre les fleurs et les fleurs
Prenez une cathédrale
Hissez le petit pavois
Et faites chanter les voiles
Mais ne vous réveillez pas
Prenez une cathédrale
De Picardie ou d'Artois
Partez pêcher les étoiles
Mais ne vous réveillez pas
Cette cathédrale est en pierre
Traînez-la à travers bois
Jusqu'où vient fleurir la mer
Mais ne vous réveillez pas
Mais ne vous réveillez pas.

 




Thea dit :
Une chanson peu connue de Brel, une merveille qui nous emporte dans la houle ! Nef de cathédrale, nef sur les mers, images ferventes, prière païenne, sacre de l'Océan. Quelle force et quel amour de la


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
la vie malgré ses problèmes de santé. Photos 3) le voilier l'Askoy de Brel - 5) Brel au gouvernail.Merci au vidéaste et aux deux blogueurs qui ont guidé mon chemin d'écume. Laissez-vous guider aussi


posté il y a 442 semaine


Nusch dit :
La révolte gronde... de magnifique façon... Osons dire de même, les exemples sont nombreux...


posté il y a 442 semaine


-ange21- dit :
merci thea !! cadeau ........ J BREL une étoile parmi d"autres inoubliables


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
Gronde la révolte, Nusch, gonfle la poitrine et les voiles, s'amplifie et couvre la voix d'airain des eaux. Choeur vigoureux, plénitude, les mots sont trop petits pour un sentiment si grand.


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
l'Etoile de Brel nous éclaire de ses feux et de ses rayons, ange. La sienne se nommait Espérance et Amour. Cette chanson me donne le frisson, je l'ai écoutée plusieurs fois


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
Je cherche une autre chanson peu connue de lui, différente, libertaire :un ami l'a chantée l'autre soir et j'ai oublié de lui en demander le titre, j'ignore même si elle est mise en ligne.Je trouverai


posté il y a 442 semaine


Danydijon dit :
ben je n'y comprends plus rien j'avais mis un commentaire, il s'est envolé?


posté il y a 442 semaine


Danydijon dit :
merci théa de cette vidéo, je ne connaissais pas du tout!!!


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
Des difficultés Dany pour mettre en ligne un article, le positionner, lire et répondre aux commentaires/Une superbe chanson inconnue en effet, pleine de vie et de forces créatives.Jamais ne meurent.


posté il y a 442 semaine


Kabry64 dit :
Je reste toujours sans voix à l'écoute de BREL , richesse des mots, rage toujours sous-jacente dans ses intonations , ce texte hors format pour les médias est un des plus aboutis. Merci THEA


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
Ce chant est un vitrail, Kabry, une ode à la vie, j'ose dire un chant du cygne d'une beauté diamantée. On écoute,on se recueille une fois éteinte la voix de l'artiste :elle laisse en nous son sillage


posté il y a 442 semaine


Phatrist dit :
merci théa je ne la connaissais pas merci du partage.......


posté il y a 442 semaine


Thea dit :
Eh non, je ne connaissais pas non plus, Phatrist.Comme bcp de personnes je présume. Aussi le partage n'en est-il que plus nécessaire. Merci de ton passage à bord du bateau-blog !Bon dimanche.


posté il y a 442 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES