Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 14
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Brillants, Les 100 VIOLONS TZIGANES de BUDAPEST


Le 17 mars 2012 à 06:33

Rubriques : Musique de toujours


La constitution de cette formation pas comme les autres, qui porte aux quatre coins du monde l'énergie d'un peuple qui a choisi cette langue universelle qu'est la musique, ressemble à une légende. En 1985, l'inoubliable soliste et chef tzigane Sándor Járóka "Primas" comme on l'appelle, c'est à dire un interprète exceptionnel, soliste qui est désigné à la fois comme chef, chef d'orchestre mais aussi comme chef spirituel, ce grand maître meurt. A son enterrement, la communauté se retrouve. Il pleut sur le cimetière. Une pluie froide et coupante comme grésil. Mais les musiciens sont là, qui jouent, saluent une ultime fois Sándor Jaróka, Roi des Primas. Pour qui a vécu cet instant, il est inoubliable... D'une sérénade mélancolique sur une tombe, va naître cet orchestre fabuleux, celui des 100 Violons Tziganes de Budapest.







Ce qui éblouit le public, c’est cet art qui n’appartient qu’à ces musiciens de jouer sans partition, cet art de la virevolte, de la variation qui ne trahit en rien la composition mais l’enrichit. Ils transmettent au spectateur l’énergie d’un peuple qui a choisi la musique comme langue universelle. Instinctif comme une veillée populaire tzigane, rigoureux comme un concert viennois, en smoking noir ou en costume traditionnel, l’Orchestre des 100 VIOLONS TZIGANES donne autant à voir qu’à écouter.

Leur répertoire va de la tradition du violon tzigane, de Vienne à Budapest au long du Danube :  Brahms, Rossini, Tchaïokovsky,  Strauss, Liszt  entre autres et toutes les musiques yiddish, gitanes, etc…

www.100violins.com/fr/orchestre/index.php




Thea dit :
Eblouissants, ces musiciens qui jouent sans partition. Art de la virevolte, de la variation qui ne trahit en rien la composition mais l’enrichit. Energie d’un peuple peuple qui a choisi la musique comme langue universelle.


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
ESt ceci en hommage à Sandor Jaroka,(photo 2) leur maître, inoubliable soliste et chef tzigane.Entre le violon( photo 4)et le violoniste de Chagall(photo 6) qui me fait penser au violoniste de rue,


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
une allée tapissée de pétales de camélias(photo 5), chers à mon coeur. Je vous souhaite un beau partage en musique. A plus tard, à la prochaine escale du bateau-blog


posté il y a 378 semaine


Danydijon dit :


posté il y a 378 semaine


Phatrist dit :
grandiose.!!!! extraordinaire... meme merci pour ce magnifique partage théa


posté il y a 378 semaine


Nusch dit :
Cette musique qui s'élève si haut à toucher le ciel... Quelle communion entre les solistes et l'orchestre, les sourires apparaissant à chaque reprise du thème. Merci Thea !


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
jouez violons,..... Bel instrument qui fait vibrer l'âme et le coeur. Qu'ils soient ds pays slaves, ibériques ou d'ailleurs...bon dimanche Dany


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
la musique, Phatrist, accompagne certaines circonstances de nos vie. Jamais ns ne l'écoutons de la même façon ensuite. C'est si beau ! Bon dimanche également


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
On s'élève avec elle, Nusch, et le bonheur des musiciens est magique, ils nous le transmettent. Harmonie et véritable communion entre eux :l'amour de la musique guide leurs mains.Comme le dit le


posté il y a 378 semaine


Thea dit :
violoniste de rue que je croise régulièrement, cité par Ouest France été 2011. Ils sont du même pays.


posté il y a 378 semaine


Perceval3 dit :
C'est-y dieu possible de donner vie à des instruments comme ça!!!! Je vais faire jouer cela à mes fleurs..... elles vont pousser comme ça se peut pas.


posté il y a 377 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES