Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 8
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Au pays des HOMMES LIBRES : les cavaliers MONGOLS (I)


Le 1 avril 2012 à 04:37

Rubriques : TERRE CITOYENNE


Un article, signé Claudie Baran, Figaro Magazine, et une vidéo, tranche de vie de ce peuple, nomade, pasteur, cavalier et libre. Dont l’âme est liée aux steppes et à ses paysages infinis « une aventure hors du temps »(je cite)  que je ne puis mettre en entier aujourd’hui  tant elle est riche. En deux ou trois parties peut-être.

 

« Cavaliers dans l'âme, les Mongols sont aussi nombreux que leurs montures (2,5 millions de part et d'autre). Nous avons chevauché à leurs côtés pour une traversée de la steppe. Une aventure hors du temps.







Source constante d'émotion, les paysages de Mongolie se livrent dans une nudité sauvage. L'horizontalité y est parfaite. Les distances s'étirent au-delà de toutes limites. Difficile de rester insensible à ces images de cavaliers guidant leurs immenses troupeaux de bétail vers des yourtes enchâssées dans la poussière ; points blancs comme des dés jetés sur un tapis de verdure. La Mongolie se mérite. Y voyager se prépare. S'approprier ce pays encore préservé du tourisme de masse requiert de savoir se plier à ses règles. Bringuebalés par la piste creusée d'ornières, les voyageurs, plongés dans un état comateux, somnolent. Batzour, chauffeur de son état, donne de la voix. Il chante des mélopées aussi interminables que le ruban de la piste qu'il avale à bord de son pick-up. En Mongolie, la route est source d'inspiration pour celui qui voyage en voiture, à cheval ou à moto, seul à travers la steppe. Soudain, le vent se lève en rafales violentes, contraignant le véhicule à d'inquiétantes embardées. Batzour s'interrompt brutalement. Au loin se dresse un mur compact de poussière. Une tempête.

Elle absorbe la piste à une allure vertigineuse et soulève des gerbes de sable. Spectaculaire! Rien d'autre à faire que de stopper et d'attendre avant de retrouver, au sortir de la tourmente, un ciel tendu de bleu et l'aïmag (le district) du Gobi du Milieu qui s'éploie à perte de vue, là où nomadise Batbayar."

Source : Figaro Magazine

 

A suivre : Batbayar

 




Thea dit :
Une autre partie du monde, une autre aventure à vivre au travers d'un reportage : le temps d'un partage avec les hommes libres du Mongol. Impossible de mettre ici l'article en entier,très intéressant.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Aperçu photographique : photo 2) le désert de Gobi -Photo 3) la fameuse tempê te de sable dont parle la journaliste- Photo 4) une yourte et des chevaux. Bon dépaysement. A suivre.


posté il y a 389 semaine


Danydijon dit :
merci théa pour cette évasion...............ils transportent tous leurs biens avec eux, ils ont même la télé....


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
oui dany(sourires)et je ne sais plus si c'est sur cette vidéo ou une autre que l'on voit combient sont bien aménagées les yourtes. Bonne journée à toi.


posté il y a 389 semaine


Phatrist dit :
un confort rudimentaire... une vie simple...ils ne sont pas malheureux..magnifique partage théa


posté il y a 389 semaine


Nusch dit :
Merci Thea... Que se passe-t-il pour les personnes malades ou âgées, ne pouvant plus suivre le rythme nomade ?.. Ce mode de vie s'adresse aux jeunes générations car il exige énergie, endurance, santé.


posté il y a 389 semaine


Nusch dit :
Doit-on imaginer des camps sédentaires près des agglomérations ?


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
des hommes heureux, phatrist. Un peuple qui vit à la dure. Ds le second volet,ces jours-ci, je parlerai de Batbayar le cavalier, de sa famille et de ses chevaux qu'il monte, debout, sans jamais


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
s'asseoir sur sa selle. Un peuple hospitalier avec les étrangers comme ns ne savons plus l'être


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Excellente question, Nusch. Je vais la creuser. Le cavalier que je cite, Batbayar, a 55 ans mais est agile et endurant comme un lèvre !Les reporters avaient peine à le suivre ! Bémol :Difficile


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
d'admettre que les nomades mongols sont voués à disparaître en proie au dérèglement climatique et à la mondialisation/Me renseigne sur la condition des personnes âgées là-bas.Camps sédentraires?


posté il y a 389 semaine


-ange21- dit :
quelle belle video....merci thea..... je serais bien restée plus longtemps devant ce reportage magnifique ........ vie simple et inconnue .........ou vont les malades et personnes agées ??


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
j'ai parouru qq sites, Nusch,ange. Bcp de mongols vivent aujourd'hui, s'agglutinent plutôt, autour des villes, ds des yourtes, et conditions d'insalubrité épouvantables.La "civilisation"les détruit


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
peu à peu comme les Indiens, les Esquimaux etc. Alcoolisme et violences. Les gens se barricadent chez eux!Normalement les personnes âgées vivent dans les familles, une place leur est réservée. Je me


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
souviens d'avoir vu, en Turquie, ces entassements de yourtes nomades, style bidonvilles, aux abords des agglos.Vais chercher pr les conditions des malades.Mais la vie nomade disparaît.Seuls qq uns y


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
retournent, comme Batbayar et des plus jeunes qui fuient l'insalubrité et les méfaits de la "civilisation" uniformisée. Intéressantes recherches.


posté il y a 389 semaine


-ange21- dit :
merci pour ta recherche demandée ............. dommage que ce peuple disparaisse .... la vie moderne détruit bien les coutumes ancestrales.. merci thea


posté il y a 389 semaine


Nusch dit :
Merci Thea !... Je me souviens d'une émission TV sur le nomadisme, témoignant de la nécessité de scolarisation des enfants dans des villages. Ils se prenaient en charge tout seuls !...


posté il y a 389 semaine


Nusch dit :
... recevant la visite épisodique de leurs parents restés nomades. Les enfants aînés s'occupaient des plus petits. L'expression grave et mature de leurs visages était bouleversante...


posté il y a 389 semaine


Nusch dit :
... le fins de visite parentale, également. Encore merci, Thea, pour toutes tes propositions de pensée, vastes comme l'océan... ... Bonne journée, Ma Dame !


posté il y a 389 semaine


Giorgino dit :
merci Théa . . .


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
ange, ça m'a plu de faire des recherches cae j'aime bien creuser un sujet, approfondir mes connaissances et une vie ne suffira pas lOL...Oui la vie moderne, l'homme dit civilisé détruisent les autres


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
hommes, détruisent l'essentiel de la vie, la vraie vie. Les coutumes ancestrales avaient leurs raisons d'être et il faut admirer ceux qui ont à coeur de les sauvegarder pour l'avenir des leurs.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Tout à fati, Nusch, je me souvoiens mainternant d'une émission qui e n parlait; En ceci, la TV comme le Net, sont sources d'enrichissement et outils de connaissances, une piste en appelant une autre.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Ah, Nusch, "vastes comme l'océan" seraient mes propositions de pensée ! C'est ce que je ressens. J'approfondirai le sujet des nomades mongols par étapes, mappuyant sur de sérieux articles. Il y en a !


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Passager GG, ton cheval de mer t'a conduit à bord, guidé par trois étoiles...(sourires) C'est un bel ancrage, hein ? Merci à tous pr vos com' ici ou en privé.Allez, bateau-blog continue le voyage!


posté il y a 389 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES