Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 11
Les nouveaux membres : 1
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Embarquons « Dans le même bateau »que les DERNIERS TROUVERES !


Le 3 avril 2012 à 04:53

Rubriques : CHANTS DE MARINS


Voici un groupe très dynamique que j’apprécie beaucoup. Je les  remets en ligne car ce sont des gens joyeux, vivants, colorés, poétiques et remplis d’enthousiasme. Leur humour sain est digne de celui de leurs ancêtres médiévaux des XII et XIIIème siècles qui allaient  de pays en pays, de villages en villages. Qui se produisaient  sur les parvis des cathédrales, à la cour des rois et  des seigneurs, sur les places publiques et les chemins, dans les foires et  dans les tavernes. Chantant des ballades, dansant, récitant des poèmes épiques ou d'amour courtois pour les jolies Damoiselles et Dames de Coeur...
Oui, embarquons avec eux !

« Les Derniers Trouvères est un groupe de musique médiévale français, fondé en 1992 par Roland Deniaud et Marie Milliflore. S'inspirant de musiques du répertoire traditionnel médiéval français, certains de leur morceaux sont issus de leur propre production. Leurs paroliers attitrés sont Roland Deniaud et Florian Lacour, et si la plupart des mélodies sont des airs traditionnels, ils reçoivent parfois des composition d'Isline Dhun, ou jouent des production de Roland Deniaud, entre autres... »

source wikipédia

(Ce clip à été tourné dans l'église de Bégny (Ardennes) et sur la jonque chinoise "la Dame de Canton", Paris 13ème)

 

 








DANS LE MEME BATEAU

Paroles : Florian Lacour et Roland Deniaud
Musiques : Villemann og Magnhild (chant traditionnel norvégien)
suivi de Vertrek naer Island chant de marin flamand, XVIIIème s.

Refrain :
Nous sommes tous ensemble dans le même bateau.
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Nous sommes le fier équipage d’un même bâtiment,
Sur le même océan, sous le même firmament,
Alors, voguons dans la joie et soyons dans la paix, vrai
cœur nous guidant !

Toi qui dérives, toi qui divagues sur ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu secoues babord, tribord est secoué
Et nous serons secoués ; toi, moi, l’équipage entier
Car nous sommes dans le même bateau embarqués…


Toi qui est toujours endormi sur ce bateau,
N’invoques nullement le bercement des flots,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu ne vois pas devant toi les écueils approcher,
Ce ne sera pas la joie, l’étrave va trinquer
Et tous ensemble nous trinquerons… et nous boirons salé !


Toi qui ne vois pas beaucoup plus loin que ton hublot,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Montes au sommet du grand mât et d’en haut regardes en bas,
De la poupe à la proue, la nef entière tu verras ;
Ouvres grand tes yeux , ton horizon s’élargira…


Toi qui voudrais tout posséder sur ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu cherches à tirer à toi toute la voilure,
A t’emparer malignement, sans souci des cassures,
C’est, au mieux, sur un radeau que se poursuivra l’aventure…


Toi qui veux diriger, conduire ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Commence par apprendre le grand Art des Vents,
Utilises-les bien tous lorsqu’ils vont soufflants,
Et gardes bien le cap, choisi précieusement,
Oui, gardes bien le cap, malgré tempêtes et grands vents.
Apprends aussi des flots le caractère mouvant… et des
humains le comportement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Thea dit :
Leur monde imaginaire et magique tient dans un castelet, comme au Moyen Age ! Tailles et hanches des femmes ondulent, cheveux et jupons virelvoltent !Tambourins, violes, violons rythment la danse


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
sur le bateau qui danse aussi sur les vagues. Ressac, flux et reflux. On hisse les voiles, flots écument, et on s'accroche au mât. Mais quelle joie de vivre pour cette pause musicale !Bon vent !


posté il y a 375 semaine


Danydijon dit :
très dynamique pour un début de journée et gai de plus, pour nous mettre en train.....Merci théa pour cette vidéo...pleine de fuidité dans les mouvements des personnages et des vêtements.


posté il y a 375 semaine


Danydijon dit :
gentes dames et beaux damoiseaux,..............à l'abordage des tâches journalières


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
Y faut, y faut s'accrocher au mât parfois pour naviguer sur le quotidien, n'est-ce pas ? Allons, Dany, on fonce droit devant malgré la houle et les tempêtes : la mer calme finit par arriver.


posté il y a 375 semaine


Nusch dit :
Naviguer sur le quotidien... Très difficile... ... Me débrouille mieux dans les tempêtes... sûrement par instinct de survie !


posté il y a 375 semaine


Nusch dit :
... sais mieux colmater les brèches... sans doute par expérience !!!


posté il y a 375 semaine


-ange21- dit :
rêvons..........rêvons.............. comme c"est agréable ce chemin .... de mer ....... et cette musique , ce folklore oublié !!!! merci thea


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
Tiens, tiens, Nusch, aurions-nous la même boussole ? N'empêche que le quotidien est souvent rempli d'écueils d'autant plus dangereux qu'ils surgissent à fleur d'eau ou qu'on ne les voit pas..


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
Instinct de survie maintient en... Vie. Viens de commencer la lecture de "L'écriture ou la vie" de Jorge Semprun. Je le rejoins modestement quand il dit, parlant de son vécu :""Même si(évocation des


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
camps) le hasard ou la chance m'avaient évité(les camps)j'aurais été ce garçon de 15 ans qui découvrait l'éblouissante infortune de la vie, ses joies aussi inouïes, à Paris, entre les 2 guerres de


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
son adolescence".Il y aura 1 an le 7 juin qu'il est parti sur l'autre rive... après avoir vécu mille vies.J'aime cette écriture simple d'un grand écrivain qui aura su navigué "dans le même bateau"


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
Oui, Nusch, on "colmate les brèches, par expérience"/ Et nous puvons rêver, ange, sur ce chemin de mer qui mène à d'autres mers, entre deux chemins de terre quelquefois.Musique du 18ème ns enchante.


posté il y a 375 semaine


Nusch dit :
Merci Thea... Je vais lire ce livre. J'avais écouté sur France-Culture un très bel entretien, avais été très émue de l'éloge fait à son épouse.


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
N'en suis qu'à la fin de la 1ère partie, Nusch. Manque de temps et de concentration. Ds ce volume suit"Adieu, vive clarté !". .Semprun "navigue"dans le tourbillon de sa mémoire comme un funambule.


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
dans le tourbillon de ma propre pensée, Nusch, j'ai dû effacer ton "appel à la plume!" de ces messieurs. (sourires)


posté il y a 375 semaine


Nusch dit :
... oui... même impression dans ce fameux entretien que j'aimerais retrouver. Manque de temps et de concentration, aussi, Thea... Bonne journée, Ma Dame !


posté il y a 375 semaine


Nusch dit :
Non, Thea... C'est moi qui l'ai effacé !... rire... J'ose donc : "Messieurs, A vos plumes !"... "Faites l'éloge de vos épouses et nous choisirons le meilleur !" (éloge, naturellement !!!)


posté il y a 375 semaine


Danydijon dit :
oui rêvons , laissons nous guider,mais il faut tout de même tenir le gouvernail,


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
ah ah, Nusch, excellente suggestion; je prends note...


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
très juste, dany. Surtout si mer houleuse. Imaginons un capitaine à la hauteur et un bon équipage... Bon vent quand même, en toutes circonstances... Ne sommes -ns pas tous ds le même bateau ?


posté il y a 375 semaine


Phatrist dit :
j'aime beaucoup super!! merci du partage théa


posté il y a 375 semaine


Thea dit :
Une fois débarqués, champagne pour tous, équipage et passagers ! Avec des galons en prime, matelot Phartist !! LOL


posté il y a 375 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES