Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 11
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Les GLANEURS de la MER… « A Flots perdus »


Le 27 juin 2012 à 04:54

Rubriques : Sculpteurs


Deux artistes : Florence Rizzo, native de la Côte d’Azur où sont présents en nombre les vers dépolis, et Alain Rangon résidant en Camargue, véritable sanctuaire de bois flottés. De leur rencontre est né « A Flots perdus » dont ils nous disent  sur youtube :

« Respectueux de leurs formes sculptées par le temps et les éléments naturels (eau, sel, sable et galets, vent, soleil...) nous les marions dans le secret de notre atelier pour qu'ils renaissent métamorphosés en objets d'art insolites et sereins. Marqueurs de notre histoire personnelle (souvenirs et usages), les bois flottés et les verres dépolis sont témoins d'un environnement qu'il nous faut protéger. Notre démarche artistique s'inscrit dans la thématique du développement durable. »

Et :

« Lorsque l'arbre veut voyager il emprunte le fleuve, la bouteille, elle, brisée, rêve de perles. Essaimés, il en reste toujours quelque chose... bois flottés et verres ... »
extrait de leur site :www.bois-flottes.com dont je ne puis recopier le beau texte en page d’accueil….  Je vous invite à le lire.

 







Verres dépolis : Flux et relux par mille va et vient, la mer caresse, modèle, sculpte les débris de verre, débris de vie, laissés, abandonnés, jetés négligemment dans ses entrailles. Véritable travail d'orfèvre pour qui sait regarder

Le bois flotté est du bois qui a été drossé (rejeté) sur la côte (océanique ou de toute autre étendue d'eau) par l'action du vent, des courants ou des marées.

Provenance du bois flotté : arbre ou branches d'arbres rejetés dans l'océan (ou toute autre importante étendue d'eau) charriés par les fleuves ou arrachés par les vents, les tempêtes ou les inondations ; éléments d'immeubles ou de maisons, détruites lors d'inondations, tempêtes ou tsunamis ; objets en bois emportés par la mer depuis la côte ou la plage ; restes d'épaves de bateaux en bois ; palettes, caisses ou grumes perdus par les cargos.

Selon la mythologie nordique, les premiers êtres humains, Ask et Embla ont été créés à partir de deux pièces de bois flotté, un frêne et un orme, par le dieu Odin et ses frères, et Vili.

Œuvres :

Une des plus célèbres pièces de bois flotté est le Old Man of the Lake dans le lac du Cratère en Oregon (États-Unis). Le tronc de cet arbre flotte verticalement dans le lac depuis plus d'un siècle. Grâce à l'eau froide du lac, l'arbre a été préservé.

Une des plus connues se trouve à Kullaberg en Suède, où Lars Vilks créa en 1980 Nimis, une œuvre controversée.

Des sculptures furent créées dans les vasières d'Emeryville en Californie et dans la baie de San Francisco à la fin des années 1960.

La première sculpture collective française en bois flotté a été édifiée en mars 2008, au centre de la chapelle Sainte-Anne de la ville d'Arles, par les visiteurs de l'exposition Marcher dans le pas des glaneurs organisée par un couple d'artistes locaux d'"À Flots perdus". Construite avec des morceaux de bois flotté posés en équilibre, cette représentation de la "Bête des marais des Launes a atteint deux mètres de hauteur et trois mètres cinquante de longueur, le dernier jour de l'exposition. Le 18 mars 2008, elle a été démontée et les bois flottés ont été remis au Rhône pour respecter le cycle de la nature et remercier le fleuve pour sa prodigalité. (La Provence du 15 mars 2008)

La seconde édition de "Marcher dans le pas des glaneurs" organisée en février 2010, par le même couple d'artistes arlésiens et Pierre Milhau, s'est déroulée au même endroit, en respectant le même rituel. Cette deuxième sculpture collective française a, cette fois ci, atteint deux mètres cinquante de hauteur et cinq mètres cinquante de longueur, avant d'être elle aussi démontée et rejetée dans le fleuve, le 17 février 2010. (La Provence du 14 février 2010)

Wikipédia




Thea dit :
Merveille des Merveilles ! Véritable résurrection ! Florence Rizzo & Alain Rangon (photo1 ) sont des artistes qui ns réconcilient avec ceux qui saccagent et détériorent la nature et l'environnement


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
C'est lumineux et chaud comme des vitraux, des braseros, avec ces grappes de verres dépolis pareils aux grains des fraîches grenades.D'autres artistes créent avec ces matériaux, dont en bord de Loire,


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
je leur rendrai visite !Photos 5/6 :bel échiquier bois flottés/verres dépolis et sorte de globe ou de lampe en verres dépolis.Je trouve formidable la démarche de rendre leurs oeuvres au Rhône prodigue


posté il y a 389 semaine


Danydijon dit :
merci théa pour ta vidéo,....rien est n'est laissé tout est réutilisé...............la mer nous rend donc tout un jour ou l'autre


posté il y a 389 semaine


Phatrist dit :
beaucoup d'imagination pour ces créations je suis admiratif..merci théa de nous faire découvrir tout cela


posté il y a 389 semaine


Passe-velours dit :
Oeuvres démontées et rendues à la nature... oui... car aujourd'hui il est interdit de recueillir les bois flottés. Les verres dépolis forment d'émouvants vitraux. Merci Thea !... Bonne journée !


posté il y a 389 semaine


Kabry64 dit :
La nature propose , offre ce que le temps et les éléments façonnent et l'homme en fait ce que son coeur et son esprit lui inspirent! Noble parcours ! Merci pour cette belle collaboration !


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
effectivement, ces artistes ne laissent tien au hasard, Dany, ils céent à partir de ce que la mer abandonne...


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
on ne peut qu'être admiattif, Phatrist, l'art ayant "l'art" de se nicher partout !si l'on peut dire. En tous les cas, ces deux-lç ne manquent ni d'imagination ni de savoir-faire.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Intedit de recueillir les bois floffés, Pässe-velours ? pourtant que d'oeuvres bcp plus banales (cadres, miroirs, etc) proposées à la vente un peu partout !!!Surtout ds les stations balnéaires!!!


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Ces oeuvres, Kabry, quelles que soient leur grandeur et le travail exigé, sont ainsi démontées et rendues à la nature. Ephémères mais de toute beauté. Le bois flotté est utlisé autrement aussi


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
mais je ne pouvais mettre tout l'article les concernant ici. Je vous remercie tous les quatre de votre passage et commentaires. Bonne journée.


posté il y a 389 semaine


Passe-velours dit :
J'ai entendu cette information dans un reportage sur les bois flottés trouvés en Camargue. Peut-être est-ce un interdit particulier ?... la Camargue étant une réserve protégée ??


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
Possible, Passe-velours, je n'en ai pas eu connaissance, n'habitant pas la région. Ici, des artistes en ramassent sur les rives de la Loire également, sur les plages bretonnes aussi.Bcp d'oeuvres


posté il y a 389 semaine


Passe-velours dit :
La démarche de ces deux artistes talentueux s'apparente à celle des Land Artistes (l'oeuvre la plus célèbre étant la "Spiral Jetty" de Robert Smithson), artistes de l'Ephémère.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
manquent d'originalité et sont formatées, si j'ose dire, tout comme les "croûtes" qui se vendent sur les ports et autres magasins de souvenirs pour touristes, comme en ts pays! Les verres dépolis


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
forment d'étonnantes compositions lumineuses, mosaïques et kaléidoscopes que la main respectueuse de l'Homme, parvient à faire re-vivre .C'est beau !


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
oui, Passe-velours, ai mis en ligne il y a qq temps déjà un article à propos des Land Artistes. Ai vu, avant de m'arrêter sur celle de ces deux atistes arlésiens, un homme qui ramasse des galets


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
pour en faire, sur la plage même, des oeuvres ou gigantesques, ou plus modestes, que les marées recouvriront et disperseront. Comme les oeuvres en sable.Ne restent que les traces sur photos/vidéos.


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
A Quiberon-ou peut-être ailleurs, mais non loin d'ci, ce sont les enfants des écoles, sous l'oeil d'instits et d'artistes qui ont élevé des "scultpures" identiques en vue de" retenir" le sable côtier!


posté il y a 389 semaine


Passe-velours dit :
Merveilleuse idée !... comme celle de retenir les dunes au moyen de plantes adaptées. Il y a tant de belles idées qui ne demandent qu'à vivre !


posté il y a 389 semaine


Thea dit :
les gens de bonne volonté existent,avec des initiatives citoyennes "bénévoles" comme ceux qui,à la main, ont nettoyé plages et rochers mazoutés sans relâche, enlèvent les détritus jetés ds la nature


posté il y a 389 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES