Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 8
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


EDITH PIAF interroge :« Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?


Le 23 janvier 2013 à 02:10

Rubriques : Voix de toujours


1954. Premier poste de TSF. Les paroles de cette chanson me bouleversent. Certaines des images qu’elle véhicule font émerger des  bribes de la mémoire de  ma toute petite enfance. Ma mère aura acheté les feuillets, paroles et partition, au tabac presse. Elle les conservait religieusement. On les recopiait dans nos cahiers de « chansons » pas ceux de l’école, évidemment ! Ceux-là ne parlaient que du « chalet là-haut sur la montagne », de l’histoire édifiante de « Germaine la bergère »(la sainte),  de La Marseillaise et autres chants imposés pour le certif’…

Nos cahiers à nous étaient illustrés de photos d’artistes. On les  prêtait aux camarades de classe  moins chanceuses qui n’avaient pas la radio pour qu’elles les copient à leur tour. On les écoutait quand on pouvait et on enviait celles qui possédaient  un tourne-disque, soit les filles de familles plus aisées…

J’affichais les photos de Piaf et des artistes de l’époque  sur les murs de la chambre que je partageais avec mes trois sœurs plus jeunes.  Je me souviens aussi d’une carte postale représentant Marcel Cerdan. C’était une réclame, comme on disait alors, distribuée par une marque de lunettes soi-disant « incassables » ! Je l’avais glissée  entre les pages de mon…  catéchisme. Enfer et damnation ! J’ai subi les foudres  des religieuses car j’avais osé mettre ce portrait du boxeur torse nu à la place des images  pieuses trouvées dans les plaquettes de chocolat Menier  ou  reliquat des séries-souvenirs de Communion et Confirmation…

 

Pour en revenir à « Sœur Anne ne vois-tu rien venir ? » je m’aperçois que nous avons aujourd’hui  les mêmes interrogations, les mêmes angoisses, les mêmes « frontières » qui se dressent entre les peuples et qui dressent les peuples les uns contre les autres. Plus cruciales, décuplées, car distillées en temps réel par tous les médias..

 

* illustration : compo perso







Sœur Anne ne vois-tu rien venir ? 

Paroles de Michel Emer


Je vois des soldats couverts d'armes, 
Tout prêts à mourir et à tuer. 
Partout, je ne vois que des larmes. 
Le monde semble s'y habituer. 
Je vois, plus violente que la peste, 
La haine couvrir l'horizon. 
Les hommes se déchirent, se détestent. 
Frontières, mitrailleuses, prisons, 
L'amour, qui n'a plus rien à faire, 
Vient de nous quitter à son tour. 
Sur terre, il était solitaire. 
L'amour a besoin de l'amour. 

Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? 

Je vois des enfants sans leurs  mères. 
Je vois des parents sans enfants 
Et des paysans sans leurs terres. 
Je vois des terres sans paysans. 
Je vois des grandes maisons vides 
Et de grands vides dans les maisons, 
Des gens au visage livide 
Qui marchent sans chanter de chansons, 
Des hommes qui essaient de sourire, 
Des femmes au regard si peureux, 
Des vieux qui ne savent plus rire, 
Des jeunes qui sont déjà vieux. 

Sœur Anne, ne vois-tu rien là-haut? 

Je vois une grande lumière 
Qui semble venir de très loin. 
Je vois un enfant et sa mère. 
Mon Dieu, qu'ils sont loin, qu'ils sont loin... 
Voici qu'ils s'approchent de la terre. 
L'enfant a grandi, je le vois. 
Il vient partager nos misères. 
Déjà, il apporte sa croix. 
Bientôt, sa divine colère, 
Chassera les démons pour toujours. 
Bientôt reviendra sur la terre 
La vie, la pitié et l'amour. 

Sœur Anne, quand va-t-il revenir ?...



Thea dit :
Inégalable. Envoûtante. L'émotion ressentie en écoutant Piaf ne se tarit pas, au contraire ! Elle prend de l'ampleur et nous bouleverse toujours. Les pâles copies que l'on en fait (artistes qui


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
reprennent son répertoire d'une façon opportuniste) frisent le ridicule. Quel gâchis !Je partage avec vous cette chanson un peu oubliée au profit de certains tubes. Bonne écoute et bonne journée


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
Cette année est celle du cinquantenaire de sa disparition. Puisse-t-elle ne jamais disparaître des mémoires des générations futures.


posté il y a 369 semaine


Giorgino dit :
merci Théa . . .


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
Bonne journée, fidèle GG. A plus tard.


posté il y a 369 semaine


Fleurchampetre dit :
Merci Thea pour Piaf.tes souvenirs et observations sur le monde qui va,qui a toujours été de travers.J'évite faire des commentaires et dire ce que je pense... D'ailleurs je ne sais plus quoi penser...


posté il y a 369 semaine


Phatrist dit :
c'est avec beaucoup d'émotion que j'écoute cette chanson...un vrai bonheur merci théa du partage


posté il y a 369 semaine


Phatrist dit :
je peut le dire la prestation de patricia KAS.... une horreur..!!!! un sacrilège...


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
gentille Fleur, je ne mets pas ici tout ce que je pense non plus. J'arrive à penser encore mais je me préserve aussi sinon on pète un câble. Cette chanson oubliée m'est revenue en têre, telle une lame


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
de fond, envahissant ma pensée, tu vois, et j'ai senti que je devais la mettre en ligne, c'était important, impératif.Voilà comment je la partage ici. Bonne journée à toi


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
Phatrist, lorsque je parle de gâchis, je pense à la même personne que toi. Sacrilège, oui ! Baisse de popularité ? Manque d'imagination pour un répertoire perso ? Il y a de l'opportunisme ds tout ça


posté il y a 369 semaine


Reveuse59 dit :
Bonjour le bateau blog ,me voici a nouveau je vois enfin les videos ,je rattrape mon retard en tout cas suis d accord avec vous une horreur cette reprise !!!bonne journée


posté il y a 369 semaine


Patrick63 dit :
Savais-tu Théa que j,ai eu un privilège à l'age de 5 ans c,est de voir la Mome Piaf venir chanter dans ma cour rue d'Aboukir à Paris je n'oublierais jamais la Mome


posté il y a 369 semaine


Amitienostalgie dit :
Edith PIAF... un destin tragique... Bises THEA


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
Bateau-blog est heureuse, Rêveuse, que tu aies retrouvé les fonctions du site; ns avons ts les outils dans notre "boîte" mais ils ne nous permettent pas toujours de réparer les accrocs.Ns sommes donc


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
plusieurs (le lis ailleurs aussi)à désapprouver ce véritable massacre d'une reprise des chansons de la Môme Piaf : Business derrière tout ça, hélas, au mépris du respect dû à cette Grande Dame


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
quel souvenir précieux et émouvant tu dois en garder, Patrick !Tous ceux qui l'ont vue et entendue aussi-en concert, n'ont pas oublié; C'est magnifique pour toi


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
un destin on ne peut plus tragique, Amitiénostalgie, mais une intensité de vie certaine. Merci de ta visite.Et bonne journée à toi et à vous tous


posté il y a 369 semaine


Danydijon dit :
dame corsaire je ne connaissais pas cette chanson!!!!!merci encore pour cette découverte!!!!CHANSON ENCORE D'AUJOURD'HUI!!!! voix inimitable, je pense comme phatrist, avec patricia kass un vrai


posté il y a 369 semaine


Danydijon dit :
massacre.....elle chantait avec ses tripes!!!Une GRANDE DAME......


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
Je m'en souviens, Dany, car elle m'a marquée :puissance de la voix de Piaf et des paroles de Michel Elmer. Nous, ça nous changeait des chansons apprises en classe, tu penses ! Oui, elle chantait avec


posté il y a 369 semaine


Thea dit :
ses tripes et touchait les gens de ttes conditions de cette façon. Je me souviens quand même de certaines personnes qui la trouvaient vulgaire et trop "peuple"...Et aujourd'hui on la massace


posté il y a 369 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES