Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 15
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


REMBRANDT, autoportraits des clairs-obscurs de sa vie


Le 16 juillet 2013 à 02:09

Rubriques : Peintres


On connaît le peintre Rembrandt de  la Ronde de nuit, La Leçon d'Anatomie,  Bethsabée au bain tenant la lettre de David  qui, en  raison de son empathie pour la condition humaine, fut appelé «l'un des grands prophètes de la civilisation » mais que sait-on de l’homme Rembrandt ? De ses clairs-obscurs ? Ses autoportraits nous montrent un homme, né le 15 juillet 1606, qui savait qu’il n’était pas particulièrement beau et qui se peint sans complaisance avec ses imperfections et ses rides. La centaine d'autoportraits qu'il a réalisés tout au long de sa carrière permet de suivre son parcours personnel, tant physique qu'émotionnel.

J'aime Rembrand. J’ai choisi ce diaporama d’autoportraits accompagné par  une musique de Bach :"Choral n ° 4, le pneu de la cantate BWV 140: Le veilleur". Et  je laisse la parole à Pascal Bonafoux,  Ecrivain et critique d'art. Professeur d'histoire de l'art à l'université.

« Regarder les autoportraits de Rembrandt, regarder ses métamorphoses, voir le temps qui grave et qui pétrit son visage, c'est, au-delà de toute psychologie, au-delà des circonstances particulières que l'histoire de l'art rapporte, avoir à faire à l'une des entreprises les plus graves qui ait jamais été tentées, tenir tête à la mort. Rembrandt affirme par cette démarche tragique que ses portraits sont un acte de foi et une prière. La peinture est sa rédemption. La série de ses portraits est une ascèse. Elle ne sert pas une ressemblance, mais un défi. Rembrandt qui se peint mélancolique ou goguenard, débonnaire ou morose, sensuel ou insolent, représente une conscience inquiète, et désabusée peut-être, qui fait face à l'irrémédiable. Rembrandt peint une solitude qui ne cesse d'être « le meilleur témoignage que nous puissions donner de notre dignité »Pascal Bonafoux Mars 1999/ Copyright Clio 2013 - Tous droits réservés – L’étude qu’il consacre aux autoportraits de Rembrandt est particulièrement intéressante : http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/lenigme_de_rembrandt.asp

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00052471-2
Merci au vidéaste 







REMBRANDT :

Né dans une famille modeste - son père, Harmen Gerritszoon, est meunier sur le Rhin -, Rembrandt a 14 ans quand il entre à l'université de Leyde. Le jeune homme étudie par la suite la peinture auprès d'artistes comme Pieter Lastman, Jacob Van Swanenburgh et Jan Lievens. Dès 1631, fort de sa notoriété, il s'installe dans un atelier à Leyde où il reçoit de jeunes élèves. Fin 1631, Rembrandt s'installe à Amsterdam chez le peintre et marchand de tableaux Hendrick Van Uylenburgh, ce qui lui ouvre les portes vers de riches mécènes qui lui commandent de nombreux portraits.

Une des caractéristiques majeures de son œuvre est l'utilisation de la lumière et de l'obscurité (technique du clair-obscur), qui attire le regard par le jeu de contrastes appuyés. Les scènes qu'il peint sont intenses et vivantes. Ce n'est pas un peintre de la beauté ou de la richesse, il montre la compassion et l'humanité, qui ressortent dans l'expression de ses personnages, qui sont parfois indigents ou usés par l'âge. Ses thèmes de prédilection sont le portrait (et les autoportraits) ainsi que les scènes bibliques et historiques, fruit de ses observations de la population juive d'Amsterdam.

Sa carrière artistique est plutôt prospère alors que le chagrin marque sa vie privée : trois des enfants qu’il eut avec Saskia sa 1ère femme, meurent peu après la naissance. Le quatrième, Titus, né en 1641 atteindra l'âge adulte. Saskia meurt d'une phtisie en 1642 à l'âge de 30 ans. De 1643 à 1649, Rembrandt vit avec Geertje Dirx, nourrice ses enfants, ce qui lui vaut les foudres de l’Eglise. Renvoi malgré une promesse de mariage. Hendrickje Stoffels lui succède et l’Eglise blâme Rembrand « vivant de le péché. » Il l’épouse et elle lui servira souvent de modèle.

Son célèbre 'Ronde de nuit' est l'un des chefs-d’oeuvre de cette époque. L'influence du classicisme se reflète dans de nombreux tableaux des années 1640. Mais en 1656, ses dettes le mettent en faillite, sa collection et ses oeuvres sont mises aux enchères.

Il meurt le 4 octobre 1669 à Amsterdam. Désargenté, il est inhumé dans une tombe louée dans l'église Westerkerk, où une plaque commémorative est déposée en 1906 sur une colonne septentrionale de la nef mais plus aucune trace de cette tombe ne subsiste aujourd'hui, la famille Rembrandt n'ayant plus assez d'argent pour y faire construire un tombeau personnel.

 

Sources EVENE et Wikipédia

 


Thea dit :
Le destin de ce grand peintre, né il y a 407 ans, me touche plus que d'habitude, probablement parce nous découvrons un homme avec ses clairs-obscurs, comme chacun d'entre nous, ses chagrins et ses


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
tragédies, ses durs comportements également( il renvoya Geertje Dirx, nourrice et concubine, qui lui fit un procès car "promesse de mariage"qu'elle gagna !Il la fit alors interner en la disant folle.)


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
Ceci nous le rend plus proche car vulnérable. Cette série d'autoportraits, bien étudiée par le critique d'art Pascal Bonafoux, est passionnante ! Vous pouvez en prenre connaissance sur le lien indiqué


posté il y a 326 semaine


-ange21- dit :
triste vie d"un grand peintre et triste fin .......... son regard n"est guère joyeux.. il en dit long !! merci thea pour cette(e découverte.


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
oui ange, j'ai bcp observé son regard, son visage. Il les a peints sans concession aucune, un peu comme au microscope.Cet homme a bcp souffert, sa notoriété ne l'aura pas aidé à avoir une tombe


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
convenable.C'est ce que j'ai voulu mettre en lumière si l'on peut dire,soit sa destinée tragique:honneur et gloire quand tout allait bien,indifférence de ceux qui l'ont encensé quand il fut en peine


posté il y a 326 semaine


Giorgino dit :
merci Théa pour la mémoire a ce grand peintre . . . . . .


posté il y a 326 semaine


Danydijon dit :
sauf le dernier tableau,mais je remarque que ces personnages peints n'ont pas le sourire.....mélancolie de l'artiste.....merci théa pour cette vidéo.....


posté il y a 326 semaine


Phatrist dit :
cette restitution de la lumière c'était un génie merci théa pour ce partage


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
le visage du peintre, dany, porte les stigmates de la vie et il n'a pas cherché à les gommer, à les "retoucher" et c'est cela qui le rend proche de nous, cette lucidité d'un homme à tous les âges


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
un grand peintre, GG, et en cherchant pou cet article j'ai mieux compris son existence d'homme avec ses qualités et ses défauts.Il n'a pas "embelli' ses traits ert c'est touchant


posté il y a 326 semaine


Thea dit :
oui Phatrist, un pur génie et un homme qui a réussi a transfiguré son existence avec les chefs-d'oeuvre qu'il nous laissés Je trouve que c'est émouvant


posté il y a 326 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES