Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 15
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ROMANS-PHOTOS, ça vous dit quelque chose ?


Le 15 septembre 2009 à 01:00

Rubriques : Mots-miroirs


image roman-photo

La presse du cœur, objet de légende des années 50 /60 et fabrique de stars du péplum etc…
... et cette année-là Georges Brassens chantait :"Dans l'eau de la claire fontaine"







Le roman photo sentimental, production populaire, connut un immense succès dans les années 50 et 60. Un hebdomadaire comme "Nous deux " tirait à plus d'un million d'exemplaires. Né en Italie, au lendemain de la guerre, le roman-photo apparaît en France, en 1949, dans la revue "Festival" et en 1950 dans "Nous Deux", magazines fondés par Cino del Duca. Il emprunte ses  thèmes au  roman populaire et au  roman sentimental, recyclant mythes et contes.

 

Pas de sexe, pas de politique, pas de violence et un happy-end, morale traditionnelle de rigueur et mariage en vue ("Devant eux s’ouvre enfin un avenir radieux...") voila la recette de cette  presse du coeur qui va remporter un immense succès auprès d'un lectorat féminin populaire dans les années 50.

 

En France, les acteurs de Romans-photos n'ont jamais bénéficié d'une grande notoriété. Pourtant, l'engouement pour ce genre mal considéré, attira de nombreux candidats dans les années 50. Beaucoup pensaient qu'en frappant aux portes des studios et rédactions des magazines, ils apparaîtraient dans les Roman-photos et ainsi pourraient se faire remarquer.

En Italie, à l'inverse de la France, les acteurs de Roman-photos sont auréolés d'une admiration exceptionnelle, au même titre que les acteurs de cinéma ou les comédiens de théâtre.


A suivre : comment j’ai « flirté » avec les Editions LANCIO…


Giroflee dit :
L'ami Georges associé au roman-photo,"morale traditionnelle de rigueur et mariage en vue ", cocasse !!! "Jai l'honneur de ne pas te demander ta main..."


posté il y a 544 semaine


Thea dit :
j'avoue l'avoir fait un peu exprès. Le prochain article ne sera pas triste non plus dans son genre je cherche quelle illust ration sonore je vais mettre encore...


posté il y a 544 semaine


Ex-libris dit :
Etrange personnage que Cino del Duca, il avait implanté une gigantesque imprimerie à Maisons-Alfort , dans la proche banlieue sud de Paris ...


posté il y a 544 semaine


Ex-libris dit :
Encore en activité dans les années 70 , cette imprimerie est maintenant devenue un parc de 2,5 hectares qui porte son nom ..


posté il y a 544 semaine


Thea dit :
il a créé une fondation aussi, pour un prix littéraire, je crois. Enfin c'est plutôt sa veuve qui a pris cette initiative.


posté il y a 544 semaine


Toupie2 dit :
georges Brassens écrivait sur sa porte quand il travaillait : "interdit de me déranger, sauf pour une question de vie ou de mort " théa, je ne connais pas les romans photos, désolée... lol!!


posté il y a 543 semaine


Thefie dit :
les romans photos je me souviens que l'on se les prétait entre copines en cachette les parents n'aimaient pas trop ça par contre G Brassens si on l'écoutait à la radio pas de télé!!


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
pas désolée, Toupie, c'est un "fait de société" en fait, une presse qui fit florès surtout après la guerre. Comme je fus sollicitée parle groupe d'Italie pour leur envoyer des nouvelles "sentimentales


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
sans que je sache comment ils avaient eu mon nom et mes coordonnées(sic) je es ai mieux cernés mais je n'entrais pas dans les "cases" imposées, ce que j'explique dans la 2ème partie, tout a fini!ouf!


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
jy aurais gagné quelques lires "alimentares" et fait une expérience...


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
oui, Théfie, G. Brassens à la radio, tout simplement.


posté il y a 543 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES