Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 11
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Plongée dans la Mémoire de la Mer…


Le 21 septembre 2009 à 03:26

Rubriques : Mots-miroirs


La  Mer pour Mémoire
 La Mer pour Mémoire.

Cette grande exposition, termine à Nantes son itinérance de quatre ans dans le grand Ouest :  Douarnenez / Saint-Brieuc / Ile Tatihou / Les Lucs-sur-Boulogne / Saint-Malo / Rennes / Quiberon / Nantes.

Initiée et conduite par l’association Buhez qui regroupe les musées et écomusées de Bretagne. Réalisée par deux archéologues sous-marins renommés : Michel  L’Hour, conservateur général du patrimoine, directeur du DRASSM* et Elisabeth Veyrat, ingénieur d’études, responsable des littoraux Atlantique, Manche et Mer du Nord.

* le Département des littoraux Atlantiques, Manche et Mer du Nord.


.







Dans le château des ducs de Bretagne, les passionnés de voile et de mer peuvent  découvrir jusqu’au 27 septembre “La mer pour mémoire”, une exposition itinérante, présentant le résultat de  20 ans de fouilles sous marines. Cette archéologie a permis de reconstituer un véritable Trésor d’histoires et d’anecdotes, faisant ainsi remonter à la surface un musée jusqu’alors sans visiteur : les fonds marins et plus d’une quarantaine d’épaves qui y reposaient.

Dans la vase, les objets se conservent. Ainsi peut-on découvrir une horloge arrêtée à 2H30, soit très certainement l’heure du naufrage. La gangue, enveloppe de minerais qui recouvre les objets, révèle des canons, tels qu’ils étaient au moment de leur dernière bataille : la poudre, le boulet rond, la boîte à mitrailles, que l’on remplissait de tessons de verres et de clous, et les “anges”, boulets en forme d’haltères qui faisaient d’énormes dégâts dans les gréements. Lorsqu’un tel projectile était tiré, il ne restait plus qu’à prier… l’expression un “ange passe” vient certainement de là.

Dans ces vestiges sous les côtes atlantiques apparaissent aussi des lingots d’or frappés de sinogrammes, caractères chinois témoins du commerce que la France faisait alors avec la Chine. A l’époque, l’Empire du milieu échangeait son or contre… des lingots d’argent !

  « La mer pour mémoire » souligne aussi l’importance des cloches pour les archéologues des milieux marins. Ces cloches, qui rythmaient la vie à bord, sont plus de deux cents ans plus tard des mines d’information. Sur le navire, l’une sonnait les 5 quarts de la journée, temps de garde, et l’autre cloche rythmait les repas, les prières, les temps de manœuvre. Aujourd’hui, elles permettent de retrouver le nom d’un navire et sa date de mise à l’eau.

à suivre : mes impressions de visiteuse



Giroflee dit :
Tu as "la marée dans le coeur" et j'attends ton propre son de cloche!


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
Comme Léo, en effet. Quant au son de cloche, ce sera pour demain. Cette expo ma fascinée il est vrai.


posté il y a 543 semaine


Ex-libris dit :
certainement très interessant ...et merci pour Léo ....j'apprécie


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
Je pense pouvoir donner mon ressenti demain. C'est très bien fait. On se sent immergé DEDANS J'ai pu prendre des photos mais elles ne sont pas toutes réussies à cause des reflets dans les vitrines


posté il y a 543 semaine


Thea dit :
Quant à Léo, je ne pouvais trouver mieux que cette chanson qui prend aux tripes et qui est semblmable au flux et au reflux...


posté il y a 543 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES