Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 19
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


GIANI ESPOSITO, une voix oubliée (3)


Le 3 octobre 2009 à 06:16


Giani Esposité Télérama 1966

Giani Esposito (Gianni Sandro Esposito), homme lumineux et  artiste aux talents multiples : dessinateur, comédien, auteur-compositeur-interprète, poète…tout en poursuivant sa carrière de chanteur.







Je me souviens de son allure tourmentée au cinéma et à la télévision  dans des rôles de jeunes premiers tendres et romantiques, servi par  une belle voix assez troublante.

 Né le 22 août 1930 à Etterbeek (Belgique), d’un père napolitain et d’une mère française, Giani Esposito passe sa petite enfance à Paris. À Rome, où ses parents se sont installés, il se prend de passion pour la sculpture. De retour en France, il suit les cours de comédie de Michel Vitold avant de débuter sur scène dans “Doña Rosita” de Federico García Lorca et “L’Obstacle” d’Alphonse Daudet. Il compose en outre la musique d’une pièce dAndré Reybaz créée au festival d’Arras.

Simultanément, il débute une carrière de chanteur dans les cabarets de la Rive Gauche, “La Rose rouge” et “L’Écluse”, où il interprète ses propres textes. Avec “Les Clowns”, rebaptisé plus tard “Le Clown”, qu’il enregistre pour la première fois en 1957, Giani Esposito connaît enfin le succès.

 Il tourne tant bien que mal un film par an mais, le succès tardant à venir vraiment, il tente une carrière en Italie.

À la télévision, il participe à une quinzaine de feuilletons et dramatiques dont “La Cerisaie” de Stellio Lorenzi (1972). Cette même année il présente sa pièce « Le Bateleur » à Avignon.  Il a été marié à Pascale Petit, sa partenaire dans « La Croix des vivants » (1961). Leur fille Douchka, née en 1963, a fait carrière dans la chanson.


* Photo : Télérama n° 861 du 17/07/1966, article de Claude-Marie Trémois.

 

 


Janocli dit :
Effectivement Thea, c'est un talent qui est tombé dans l'oubli et tu en est la memoire!


posté il y a 497 semaine


Thea dit :
Le nom de mon blog se justifie : "écriture plurielle et passerelle." Tout est dit. Sujets variés et transmissions de mémoire. Toutes disciplines artistiques ou humanistes confondues bien entendu .


posté il y a 497 semaine


Thea dit :
Tout ce qui touche à la mémoire dans sa dimension la + large : lieux, édifices, personnes, même inconnues, m'interpelle. Les perspectives sont vastes et inépuisables. L'humain l'est aussi.


posté il y a 497 semaine


Bettybrune dit :
merci thea de nous remémorer gianni ESPOSITO il méritait que l'on s'attarde sur lui!


posté il y a 497 semaine


Thea dit :
Tout à fait Betty, j'admire cet artiste dans sa pluralité. D'autres sont encore dans les oubliettes, je pars en...enquête (sourires)


posté il y a 497 semaine


Provence30 dit :
Quel plaisir de retrouver toutes ces chansons "endormies" mais que l'on garde au fond du coeur car elles font partie de notre jeunesse merci Théa, j'espère que vous y mettrai un jour Georges Ullmer


posté il y a 482 semaine


Yaelle dit :
Les paroles de ses chansons servies par une voix délicieuse me font toujours autant vibrer! Oui, quel plaisir de réentendre ce chanteur! Merci Théa.


posté il y a 469 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES