Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 13
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 7

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Derniers accords de PACO DE LUCIA, « L’âme du flamenco, passion et liberté »


Le 27 février 2014 à 04:08

Rubriques : Musique d'aujourd'hui


Chemise blanche, pantalon et veste noirs. La sobriété et la discrétion sur scène.

Ainsi disparaît  Paco de Lucia, légende du flamenco, décédé au Mexique ce mercredi. Il avait 66 ans. "Il  laisse le souvenir d'un génie virtuose qui a renouvelé ce genre traditionnel, parcourant aussi le répertoire du jazz, de la musique classique et de multiples horizons musicaux. "( Jose Luis Roca, http://www.leparisien.fr/)

(…) Paco de Lucia, de son vrai nom Francisco Sanchez Gomez, était né le 21 décembre 1947 dans cette ville de la région de Cadix, avant de devenir un guitariste de renommée universelle.
En 2004, il avait reçu le prix Prince des Asturies des Arts. "Paco de Lucia, soulignait le jury,a dépassé les frontières et les styles pour devenir un musicien de dimension universelle. A partir de la guitare flamenco, il a aussi exploré le répertoire classique espagnol, d'Isaac Albeniz à Manuel de Falla, l'émotion de la bossa nova et du jazz".

Paco de Lucia aimait à rappeler qu'il devait sa carrière à son père, chanteur flamenco méconnu.
"Les gitans sont meilleurs parce qu'ils écoutent de la musique depuis leur naissance. Si je n'étais pas né dans la maison de mon père, je ne serais personne aujourd'hui. Je ne crois pas au génie spontané. Mon père m'a obligé à jouer de la guitare quand j'étais petit", affirmait-il dans son livre "Paco de Lucia. "Il (son père)  me demandait « Pendant combien de temps as-tu travaillé? ». Je lui répondais 10 ou 12 heures et je voyais le bonheur dans son regard".

Dès l'âge de 12 ans, le jeune prodige évolue sur les planches de salles flamenco, les "tablaos", jouant la nuit et rapportant de l'argent à la maison. A quinze ans, il collabore déjà à des enregistrements de disques à Madrid. A 18 ans, il signe son premier album.
(...) 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit :

Tous droits réservés

Crédit photos : guitarejazz.com/ vienna-concert.com/







(...)
 
C'est à cette époque qu'il rencontre un autre jeune surdoué, Camaron de la Isla, qui deviendra la grande voix du flamenco moderne. Tous deux collaboreront jusqu'à la mort, en 1992, de Camaron, et signeront ensemble une dizaine de disques entre 1969 et 1979.

Parallèlement, Paco de Lucia renouvelle les interprétations du répertoire classique espagnol, enregistrant le Concerto d'Aranjuez de Joaquin Rodrigo, ainsi que des oeuvres de Manuel de Falla et Isaac Albeniz.
Il jouera aux côtés des plus grands du jazz: dans les années 1980, il s'associe à John McLaughlin et Al di Meola pour enregistrer un disque mythique, "Friday night in San Francisco".
Mais il restera fidèle au flamenco: "Quoique je fasse, mon son sera toujours flamenco. Ce qui me donne la force et motive mon jeu, c'est précisément le fait que je suis un joueur de flamenco".

AFP

 

Et :

 « Grâce à ses racines, le grand guitariste est resté habité par la passion originelle du duende, un duende incisif qui se traduit par cette manière exceptionnelle de créer des notes rapides et tranchantes comme une lame de sabre. Ses variations ("falsetas") originales, sa prédilection pour les styles les plus rythmiques, auxquels il insuffle une puissance dramatique qui était inconnue à l’époque, sa maîtrise de la syncope et ses compositions personnelles sur les grands styles "a compás" (cycles métrico-harmoniques complexes) sont quelques-unes des caractéristiques de ce grand guitariste. »

www.fesfestival.com/2013/fr


Thea dit :
Un Grand du Flamenco ! Un artiste "habité par la passion originelle du duende (rappelant la transe,où le génie,l'inspiration,vient soudainement et tout réussit sans virtuosité à l'interprète musicien)


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
"Dans la métaphore poétique,le duende habite les entrailles et tisse une couture diaphane entre la chair et le désir(...)C’est Federico García Lorca, qui le fait entrer dans la Littérature"(wikipédia)


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
C'est tout à fait ce que l'on ressent à l'écoute de Paco de Lucia. Une flamme passionnée et fougueuse à qui je rends un modeste hommage.


posté il y a 290 semaine


-ange21- dit :
magnifique interprète parti trop tôt.........merci.thea.....pour ce bel hommage


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
cette musique, ça vous donne des frissons, ange ! C'est incandescent.Merci de ta fidélité.


posté il y a 290 semaine


Fleurchampetre dit :
Tu as tout dit Thea je ne peux rien rajouter ...Un grand . Parti trop tôt comme dit Ange ... Merci Thea pour les derniers accords de Paco ...


posté il y a 290 semaine


Fleurinne dit :
Très beau... Emouvant... Quelle perte...


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
Fleur, il a joué comme personne le si beau Concerto d'Aranjuez de Joaquin Rodrigo. Ces derniers accords sont sublimes et nos âmes en sont baignées*****


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
Fleurinne, que son âme brûle les planches,où qu'elle soit! Il nous a brûlés d'un feu incandescent, nous brûle et nous brûlera encore car la musique reste :c'est un lien solide et universel tissé de


posté il y a 290 semaine


Thea dit :
sonorités et de couleurs flamboyantes dont les échos nous parviendront toujours par-delà le temps.Il en est ainsi des plus grands, en toutes disciplines. Leurs vies sont des coupes où l'on s'abreuve.*


posté il y a 290 semaine


Danydijon dit :
merci théa pour cette vidéo hommage à ce guitariste hors pair!!!!


posté il y a 289 semaine


Thea dit :
Dany, ce grand guitariste fait vibrer nos âmes avec fougue et délicatesse. Un Grand Monsieur, oui*****


posté il y a 289 semaine


Phatrist dit :
un interprète fabuleux avec une sonorité unique merci théa pour ce merveilleux partage


posté il y a 289 semaine


Thea dit :
Heureusement que sa musique et ses vidéos demeurent, Phatrist !Le lien ne se rompt pas. Bateau-blog vogue un peu en décalé car le temps passe vit. Il laisse le vent le pousser !


posté il y a 289 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES