Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Un petit voyage dans le temps ? En route pour BODIE, ville fantôme…


Le 3 décembre 2014 à 04:07

Rubriques : VOYAGES


Que disent les carcasses de voiture rouillées, les camions abandonnés, les roues de chariot immobilisées, les rues et les maisons vides depuis un siècle qui semblent vivantes mais qui livrent des meubles en piteux état avec, ici un bout de drap, là  une casserole sur le feu, ou encore une table prête à recevoir des convives... Tout se dégrade peu à peu et un climat étrange  plane au milieu de la poussière. Oui, que disent ces murs, ces fenêtres aveugles, ces tôles, ces moteurs, ces outils, ces bars,  ces planchers, ces lits, ces tissus ? Familles de mineurs et de  commerçants, pêcheurs, entrepreneurs, prostituées…  que reste-t-il encore de la population qui  vécut ici ?

Remontons le temps. Celui de « Il était une fois dans l’Ouest » ou « Le train sifflera trois fois »…

Nous sommes à l'époque des prospecteurs, des pépites d'or et des desperados. A Bodie.

Bodie  est avant tout l'histoire d'un lieu sauvage isolé de tout, à 2550 mètres d’altitude en Californie, sur le versant oriental de la Sierra Nevada, dans le comté de Mono, à environ 120 km au sud-est du Lake Tahoe.  Nous sommes à la fin des années 1850.  Depuis une dizaine d'années la Californie connaît une croissance démographique fulgurante. San Francisco accueille des milliers de migrants chercheurs d'or et des aventuriers du monde entier affluent dans la région, tous en quête de fortune. Ils bravent  des conditions climatiques extrêmes pour suivre d'infimes filons du précieux métal.

Malgré cela, une ville sort de terre, baptisée Bodie en hommage à William Smith Bodey, le prospecteur qui découvrit la première pépite dans ce lieu. On a d'abord cru que cette différence orthographique était due à un peintre de panneaux analphabète mais cette faute est en fait volontaire, les habitants de la ville s'étant assurés ainsi d'une prononciation correcte.

 

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit -avec photos de Bodie libres de droits







En 1879, Bodie compte 2 000 bâtiments, 30 mines et 10 000 habitants : en plus de celle décrite précédemment, n’oublions pas une large proportion de criminels de tout poil. Les 65 saloons de la ville, les fumeries d'opium et autres tripots, les multiples maisons closes sont chaque jour le terrain de moults bagarres. Les attaques de diligence et les braquages de banques se succèdent sans fin. Un fameux mais mystérieux brigand surnommé "Bad Man from Bodie" fait parler de lui dans toutes les chaumières du pays et symbolise à lui seul toute la violence régnant à Bodie. La mauvaise réputation de la ville va jusqu'à dépasser celle de Deadwood ou Tombstone ! Mythe ou réalité ? Les historiens penchent pour dire qu'il s'agit d'un mythe composé de l'histoire de différents hors-la-loi locaux dont Tom Adams et Washoe Pete. En effet, il y a beaucoup de mortalité à Bodie, liée aux assassinats ou accident dans les mines :  un homme y meurt chaque jour !

Les années 1880 connaissent une certaine accalmie, on construit notamment des églises et un chemin de fer à voie étroite est mis en place pour le transport du bois. La population diminue sensiblement (2 712 habitants en 1880) mais les mines demeurent prospères. Dix ans plus tard, l'extraction du précieux minerai coûte toutefois très cher car il faut descendre de plus en plus profondément. L'or récolté ne suffit pas à financer l'approvisionnement en carburant des puissantes pompes. Les hommes comprennent enfin que l'exploitation minière de Bodie n'est plus du tout rentable. Malgré les récents progrès technologiques, les compagnies minières subissent de lourdes pertes financières et quittent les lieux.


Thea dit :
ce genre de ville exerce sur nous une certaine fascination, même à notre insu. Le passé de celle-ci est lié au mythe des chercheurs d'or, des saloons et tripots.Un incendie ravagea la ville en 1961.


posté il y a 246 semaine


Thea dit :
Bodie est dorénavant une authentique ville fantôme d'Amérique de l'Ouest, elle a été nommée National Historic Landmark en 1961. Ici, il y eut une population de 10 000 personnes.Aujoud'hui, le silence


posté il y a 246 semaine


Fleurchampetre dit :
Sinistre ville fantôme... Quel gâchis... Des gens ayant nées,vécu et partis... Bien émouvant tout ça,nous faisant penser à ce qui c'est de voir petit à petit nos villages se vider de leurs habitant...


posté il y a 246 semaine


Thea dit :
oui, il se dégage une certaine tristesse de ces villes qui sont figées dans le temps. Et des villages se dépeuplent ainsi également : plus d'épicerie, de pharmacie, de médecin, de bureau de poste, etc


posté il y a 246 semaine


Thea dit :
Les commerçants et les médecins plus jeunes ne veulent plus s'y installer. Ainsi meurent les villages isolés peu à peu, voire des régions entières.Quel dommage !Ceux qui y vivent encore se désespèrent


posté il y a 246 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES