Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 5
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


HOKUSAI « Vieux Fou de dessin »


Le 14 décembre 2014 à 05:26

Rubriques : Peintres


Sur son lit de mort, à 89 ans, il prononce ces dernières paroles : « Encore cinq ans de plus et je serais devenu un grand artiste »

 

 

Au Grand Palais à Paris se tient actuellement et jusqu’au 18 janvier 2015 une exposition consacrée à Katsushika Hokusai (1760-1849) l’artiste japonais le plus célèbre à travers le monde. Son oeuvre peinte, dessinée et gravée incarne la spiritualité et l’âme de son pays, particulièrement ses estampes de paysages, synthèse remarquable entre les principes traditionnels de l’art japonais et les influences occidentales.
Conçue en deux volets, l’exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l’ouverture du musée Hokusai, à Tokyo en 2016. 
Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais.

 

Hokusai | RMN - Grand Palais Hokusai

www.grandpalais.fr/fr/evenement/hokusai

 

De cet artiste Jocelyn Bouquillard écrit dans L’avènement de l’estampe de paysage au XIXe siècle. © http://expositions.bnf.fr/japonaises/arret/07.htm

 

« Hokusai est né dans un faubourg campagnard d’Edo, sur la rive orientale du fleuve Sumida : il gardera dans ses patronymes le nom de cette zone rurale : Katsushika. On ne sait rien de ses parents véritables. Adopté à l’âge de trois ans par un artisan d’art, fabricant de miroirs à la cour du shogun, il développe des aptitudes précoces pour le dessin » (…).

« Génie protéiforme, créateur audacieux, Katsushika Hokusai incarne la spiritualité et l’âme japonaises. « Fou de dessin » (gakyôjin) tel qu’il aime à s’appeler lui-même, doué d’une curiosité artistique insatiable et d’un élan créateur durable et fécond tout au long d’une carrière prolifique, longue de soixante-dix années, servi par une extraordinaire capacité de travail, il laisse une production monumentale, comprenant des milliers d’œuvres remarquables tant par leur qualité esthétique que par leur variété stylistique : peintures, dessins, gravures, livres illustrés, manuels didactiques. Il pratique tous les genres traditionnels, – portraits de geishas, d’acteurs de kabuki et de lutteurs de sumo, scènes de la vie quotidienne, cartes de vœux raffinées (surimono), illustrations de romans et de poésies –, mais c’est dans les années 1830, avec la publication de ses grandes séries de paysages, où il traite pour eux-mêmes les sites naturels, qu’il donne une vigoureuse impulsion à l’estampe japonaise. Adoptant un style tout à fait original, il réalise une synthèse entre son acquis oriental et l’assimilation des influences occidentales pour composer des paysages inattendus, d’une saisissante beauté."(...)


Entre 1792 et 1794 il a connu une période de grande pauvreté.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

Crédit photos : autoportrait (musée du Louvre)   / La Grande Vague de Kanagawa (1831)/Moissonneurs au travail/Oeuvres dans le domaine public







1831 voit la parution d’une de ses œuvres majeures, la série d’estampes Fugaku Sanjurokkei ou Trente-six vues du mont Fuji, qui lui vaut une reconnaissance mondiale. Il se sert alors du bleu de Prusse, introduit au Japon en 1829 et dont Keisai Eisen avait déjà tiré profit. Il produit dans la même période plusieurs séries d’estampes qui rompent toutes avec la tradition de l’ukiyo-e. C’est ainsi au début des années 1830 que voient le jour les séries des Cascades, des Ponts, des Oiseaux et des Fantômes (cette dernière interrompue à la fin de la cinquième planche.

Œuvres réputées :Trente-six vues du mont Fuji et La Grande Vague de Kanagaw.

Son œuvre influença de nombreux artistes européens, en particulier Gauguin, Van Gogh et Claude Monet, voir le mouvement artistique appelé japonisme. Il signa parfois ses travaux, à partir de 1800, par la formule Gakyojin, « le Fou de dessin »

© Wikipédia et divers



Thea dit :
Un grand peintre japonais dont on peut voir 500 oeuvres à l'expo qui lui est consacrée au Grand Palais jusqu'au 18 01 2015. Il est né à Edo, dont j'apprends que c'est l'actuel Tokyo.La finesse de ses


posté il y a 236 semaine


Thea dit :
estampes est remarquable. Il a rompu avec la tradition de l’ukiyo-e, dont nous aurons l'occasion de connaître la signification dans un autre article si vs le voulez bien.Bon partage dominical.


posté il y a 236 semaine


Thea dit :
seconde illustration au bas de l'article : un autoportrait de Hokusai


posté il y a 236 semaine


Fleurchampetre dit :
Très mal ,ou peu connu ... Merci Thea de nous faire découvrir ... A mon retour je tâcherais de trouver compagnie pour aller voir ces beautés au Grand Palais ...


posté il y a 236 semaine


Thea dit :
Van Gogh et Monet,entre autres,se sont inspirés de ses oeuvres.Arte lui a consacré une émission la semaine dernière,trop courte à mon goût.JJ'ai tjrs aimé ses estampes:Fuji Yama et la Vague


posté il y a 236 semaine


Phatrist dit :
des dessins et peintures tres expessifs malgré la simplicité du trait...la perfection ..! merci pour ce partage théa


posté il y a 236 semaine


Thea dit :
tu l'as dit, Phatrist, la perfection ds la simplicité du trait. Un artiste Grand et modeste qui aura oeuvré toute sa vie sans jamais se satisfaire de ses travaux. Merci pour ton passage. A plus tard.


posté il y a 235 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES