Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 22
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


La ville mystérieuse de MICHAEL PAUL SMITH


Le 2 juin 2016 à 05:51

Rubriques : PHOTOGRAPHIES


Elle s’appelle Elgin Park.

Parcourons-là ensemble. Elle est déserte. Aucun humain. Atmosphère étrange : le temps se serait-il arrêté à Elgin Park ? Quels secrets entourent ce lieu au fin fond des Etats-Unis ? Ce lieu photographié minutieusement qui ressuscite les années  cinquante.

Le maire de cette paisible petite ville se nomme Michael Paul Smith. A un détail près :

Elgin Park n'existe pas, sa population non plus !

« En effet, lit-on sur le site © quebec.autoblog.com/, Elgin Park, est la création de Michael Paul Smith, une création qu'il assemble patiemment à partir de ses propres souvenirs, de 300 voitures et d'une quinzaine d'édifices miniatures à l'échelle, de véritables paysages extérieurs et d'une caméra numérique tout ce qu'il y a de plus ordinaire.

 


Pourquoi ne voit-on aucun humain ? Tout simplement parce que Michael Paul Smith  a créé un monde où votre imagination est libre de le peupler, ou non. “Quand je regarde une photo et qu'il y a des gens, je m'attache à ceux-ci, je suis curieux de connaître leur histoire. C'est pour ça qu'il n'y a pas d'humains dans mes dioramas; c'est pour permettre aux gens qui les regardent de s'y placer eux-mêmes”, explique-t-il.

La technique utilisée par Smith pour atteindre un tel niveau de réalisme se nomme perspective forcée, une technique qui était souvent utilisée aux tout débuts du cinéma. Cette illusion d'optique permet de donner l'impression que certains objets sont plus près, plus loin, plus grands ou plus petits qu'ils le sont en réalité.

 

 

Et n'allez pas croire que tout ça est simple comme un jeu d'enfant; le perfectionnisme de son travail ne s'arrête pas aux modèles qu'il utilise. Par exemple, ce cliché où l'on voit cinq Tucker a nécessité trois jours de travail et des centaines de clichés afin de parvenir à l'effet désiré de lumière à travers les fenêtres pour créer l'atmosphère recherchée pour sa photo.

 

Pour blog  et Illustration  compo perso :  détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : perso et  catalogues sur le Net

 







 

Michael Paul Smith est un PASSIONNÉ DE VOITURES classiques. Tout est parti de là. De fil en aiguille, il a commencé à collectionner les miniatures à l'échelle, que l'on appelle communément «die cast».
Quand j'étais enfant, même à l'âge de la maternelle, quand les nouveaux modèles arrivaient dans les concessionnaires en septembre, je m'y précipitais pour les admirer. J'étais fasciné par les voitures”, confie Smith qui, encore dans les années 90, conduisait une vieille Studebaker 1951.
Ses voitures préférées sont toutes antérieures à 1967. Il est amoureux des orphelines de la belle époque, les Packard, Tucker, Studebaker et autres Nash qui ont été victimes de la concurrence des Trois Grands dans les années 30 et 40. La grande majorité des voitures qu'il utilise dans ses dioramas sont des modèles provenant de Danbury Mint, Franklin Mint et de West Coast Precision Diecasts. Ce sont de véritables petites oeuvres d'art qui sont si fidèles aux originales qu'elles comportent plusieurs pièces fonctionnelles, allant du coffre à gants au volant, et même leur couleur et les pneus sont historiquement corrects!
L'atmosphère qu'il tente de recréer lui vient directement de son enfance: «Quand j'étais jeune, j'aimais rentrer à pied à la maison en faisant le moins de bruit possible et en tentant de ne pas me faire remarquer; je faisais semblant d'être le dernier humain sur la Terre. Ça me permettait de mieux observer le monde autour de moi, et je crois que ce sentiment se dégage de mes photos

 

Extraits de  © quebec.autoblog.com/.../galerie-photo-incroyables-dioramas-michael-pa


Thea dit :
Comment un petit garçon curieux qui a grandi en gardant son âme d'enfant nous fait faire un bond dans le temps avec les technologies modernes au service de sa passion !


posté il y a 175 semaine


Phatrist dit :
extraordinaire..quelle passion....!!! et quel travail de collection rigoureux dans les moindres détails merci théa pour ce superbe partage


posté il y a 175 semaine


Thea dit :
la passion, Phatrist, permet de franchir tous les obstacles et de ne jamais se laisser choir. Je suis époustouflée par la minutie de cet artiste qui a su créer une véritable ville avec son imaginaire


posté il y a 175 semaine


Phatrist dit :
je me rend compte que dénicher de telles perles est un travail de longue halène merci...


posté il y a 175 semaine


Thea dit :
Un travail particulièrement long, un vrai parcours du combattant mais, comme tout véritable passionné M.P. Smith va au bout de ce qu'il entreprend; le temps ne compte pas, il a gardé son âme d'enfant


posté il y a 175 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES