Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 7
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Le secret du PAPIER D’ARMÉNIE


Le 17 aout 2016 à 05:40

Rubriques : Mots-miroirs


Nous avons tous souvenir de ces petits carnets de feuilles odorantes, auxquelles on prêtait jadis des propriétés désinfectantes.Nos mères et nos grands-mères en brûlaient dans la maison. Leur odeur très caractéristique est liée à ce rituel délicieux : la flamme de l’allumette embrase le papier qui se tord et se consume dans les vapeurs du benjoin…

J’attendais ce moment-là avec impatience, toutes lumières éteintes, chez Marie, ma grand-mère à la mode de Bretagne. Un moment éphémère et précieux. Quand j’y pense, je revois le visage doux et le regard bienveillant de cette femme qui m’avait adoptée comme la petite-fille qu’elle n’avait jamais eue. La guerre 14 lui avait pris son époux dont elle eut deux filles. La plus jeune mourut d’une maladie infantile, je pense, et son aînée, «poitrinaire » comme on disait alors, fut emportée à 16 ans, Elle était née en 1913, comme notre chère maman. D’où l’affection que Marie nous portait.

Qu’est le papier d’Arménie ?

C’est l'invention du chimiste Auguste Ponsot et du pharmacien Henri Rivier. Auguste Ponsot découvre lors d’un voyage en Arménie les vertus du Benjoin, une résine issue de l'arbre Styrax originaire du Laos, utilisée par les Ottomans pour purifier les maisons insalubres ou infectées par le choléra. De retour en France, il s'associe à Henri Rivier, pour élaborer le premier désodorisant d’air ambiant.

© http://www.graphiline.com/article/21447/papier-darmenie-un-bastion-patrimoine-francais

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

crédit photos : papierdarmenie.fr /laflaneuse.org /carryonto.com /elisabethpoulain.com/planete-sfactory.com







Voici également des extraits d’un article signé Louis Morice :

© Le Papier d'Arménie, un secret made in Montrouge - 12 juillet 2015 - L ...

tempsreel.nouvelobs.com › Economie

 

Je vous invite à découvrir cette « étonnante saga familiale » en détails.

« Le lieu de fabrication n'a pas changé depuis 1885. Et c'est toujours la même odeur de benjoin qui inonde le quartier de Montrouge où est fabriqué le célèbre papier désodorisant. Une étonnante saga familiale » écrit Louis Morice. Qui poursuit :

« Dans les entrailles du numéro 6 de la rue Morel à Montrouge, un discret alchimiste transmute les larmes de benjoin en élixir mystérieux. De ses antiques cuves savamment agencées, il extrait la potion qui imbibera... le Papier d'Arménie. Car non, le célèbre papier parfumé ne vient pas d'Arménie mais d'une petite usine cachée au sud de Paris, véritable emblème du Made in France.

Dès qu'on approche de la rue, une odeur boisée saisit les narines. Un parfum de nostalgie, celui du salon de nos grands-mères. Dans ce quartier de maisons ouvrières et de petits immeubles en briques, tout le monde bénéficie d'une désodorisation diffusée par la fabrique aux fenêtres grandes ouvertes, été comme hiver.

Au sous-sol, celui qui veille sur les cuves, c'est en fait Philippe, le chef de production. A 43 ans, même s'il n'est pas vraiment alchimiste, il défend avec force les secrets du papier produit dans ce coin de banlieue depuis 1885. Son boulot, c'est sa fierté : Philippe aime rappeler que "le premier numéro de téléphone attribué à Montrouge, c'est celui de la fabrique. Il y a un petit côté prestigieux à travailler ici."

Le Papier d'Arménie peut bien avoir reçu le label "Entreprise du Patrimoine Vivant", pour Philippe, il s'agit d'abord du patrimoine montrougien. Il pourrait travailler dans une plus grande entreprise, peut-être pour un meilleur salaire... Il a pourtant choisi de rester "pour le côté humain qu'on ne trouve pas ailleurs".

(...) Et si le secret du Papier d'Arménie n'était finalement pas dans les proportions pour la macération du benjoin dans l'éthanol, ni dans la température de chauffe des feuilles imbibées dans l'étuve ? Si le secret, c'était tout simplement la passion, celle de 12 Montrougiens, soudés par le sens des responsabilités de chacun vis-à-vis de ce petit monde à part. Ils en sont d'autant plus conscients qu'ils en savent la fragilité. »

 


Thea dit :
Pour qui ne peu ouvrir la vidéo sur le blog : https://youtu.be/hV7Qbtk7-9c On y découvre une partie du travail de ces hommes et de ces femmes pour qui esprit solidaire signifie quelque chose. Philippe


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
le chef de production en parle mieux encore sur le site du Nouvel Obs d'où sont extraites ces lignes. Preuve, s'il en est, que "le côté humain" que l'on trouve ici est un moteur, une force de travail


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
Nous vivons une époque difficile mais le récit poignant du destin de ta grand-mère à une époque terrible aussi, doit nous donner du courage pour affronter le nôtre. Les larmes n'épargnent personne...


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
mais celles de ta grand-mère sont bouleversantes. J'imagine la grâce de ta venue !!!... Merci Thea pour ce beau sujet...


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
Comme ns ns aimions, Marie et moi, Tozzia !Elle a travaillé tte sa vie, comme .employée agricole puis, plus tard, en tenant une petite épicerie ds une bourgade près de Redon, et ce jusqu'à sa mort


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
en janvier 1961. Sa maison -et épicerie en même temps-fut bombardée. un particulier lui loua une pièce pour reprendre son petit commerce, et je me souviens de cet endroit. Elle dormait chez une


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
cousine, 500 m + loin. Ensuite, elle loua une autre pièce, indépendante, pr son commerce, au fond d'une cour. Et devait tjrs dormir plus loin. Sa cousine lui loua 2 pièces pour entreposer ses qq


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
meubles et affaires et dormir.Ts les jrs par ts les temps elle quittait ce logement pour ouvrir son épicerie, et y revenait le soir.C'est ds cette petit chambre où je dormais aussi quelle brûlait


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
le papier d'Arménie.Pr moi il sera tjrs lié à cette période de mon enfance(vacances scolaires) et à son visage à la lueur des petites flammes.Mon père fit les démarches de reconstruction et elle eut


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
sa maison et son épicerie dans les années 54/55 je crois.Une veuve comme tant d'autres qui assuma sa vie tte seule, jusqu'au bout. Décimée en qq heures par une congestion cérébrale.


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
Un merci ému, Dame Thea, pour ce beau témoignage rendu à ta grand-mère, une femme d'exception !


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
J'ai parlé d'elle, ailleurs, en lui donnant deux prénoms différents.Ca ne te dit rien, Tozzia ?


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
Oui, Thea... j'ai - très précisément - souvenance de la petite fille perçue par sa grand-mère et par elle-même, en cette période bénie de l'enfance !... grand soleil, liberté, complicité...


posté il y a 161 semaine


Tozzia dit :
Un récit incroyablement solaire, comme peu d'écrivains savent le suggérer.


posté il y a 161 semaine


Phatrist dit :
merci théa pour ce magnifique et émouvant partage


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
Phatrist, nous avons tous de tels souvenirs en nous, ce sont des trésors. Bonne soirée aux amis et visiteurs


posté il y a 161 semaine


Thea dit :
Merci Tozzia.Marie est tjrs présente par ces menus choses, gestes, paroles.Le secret du Papier d'Arménie est là, pr moi.Telle la "cérémonie" du thé ds les tasses en porcelaine...


posté il y a 161 semaine


Sapience dit :
Youpie Théa ! Le carré noir a disparu et à sa place de nouveau on peut voir la vidéo. Pas d'explication à cet état de chose. Je reviendrai lire et regarder cet intéressant sujet tout à l'heure...


posté il y a 161 semaine


Sapience dit :
J'ai tout visionné Théa. Je ne connaissais le papier d'Arménie que par les paroles des petits papiers de Régine. La dame dont tu nous contes l'histoire ne s'appelait-elle pas aussi Angèle par hasard ?


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Heureuse que tu aies retrouvé les fonctions de visionnement normales pour les vidéos ! Carré noir oublié ! Aucune explication ! Mystères de l'informatique. Cette femme, Sapience, s'appelait Angèle ds


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
le dernier opus, et Jeanne dans le 1er. La cérémonie du thé, alors que ses origines paysannes en étaient loin!Ecole quittée à 9 ans mais écriture soignée et aucune faute d'ortho ds ses lettres !


posté il y a 160 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES