Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 25
Les nouveaux membres : 2
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


Jacques DOUAI « le troubadour des temps modernes » une voix oubliée


Le 24 septembre 2016 à 04:22

Rubriques : Voix oubliées/ méconnues


Jacques Douai cet artiste vraiment oublié dont la silhouette d’éternel jeune homme, semblait sortie d’un Moyen Age imaginaire et poétique. Troubadour dont la voix « tendue comme un fil de soie (…) flottait dans l’air pour ramener des songes. Le tendre et dangereux visage des mots venait vers nous (…) » ai-je lu quelque part.

 

Voici des extraits d’un article signé Gil Pressnitzer dans Esprits Nomades.

« Les marchands et les boutiquiers n’aiment pas les poètes. En bons fonctionnaires ils les relèguent dans les placards à balais. Comme des gens inutiles. Simplement parce qu’ils restent jeunes, insolemment jeunes, avec des visages de doux Pierrots et des voix de troubadours. On se fout de la poésie et de la chanson s'il n'y a pas de paillettes où de communication clinquante, le maître mot de la culture française aujourd'hui.

Jacques DOUAI, de son vrai nom Gaston Tanchon, est né le 11 décembre 1920 à Douai (d'où il tire son nom de scène). Origines modestes : un père qui bourlingue de chauffeur-routier en employé des chemins de fer. L'exode de la guerre, les chantiers de jeunesse, mais aussi le laboratoire de pensée humaniste qu’est Uriage. Surtout il rencontre la fascination de transmettre l'émotion par le verbe et la chanson. Il devient ce doux troubadour des cabarets parisiens (La Rose rouge, le Quod Libet, chez Pomme…) dès 1947.

Ami de Léo Ferré et de Lévi-Alvares, il chante Prévert, Aragon, Trenet, Max Jacob, Georges Brassens, Jacques Brel ...Vigneault mais aussi des poètes du Moyen Âge comme Chrétien de Troyes, Rutebeuf ou François Villon. Il est le premier interprète masculin de la chanson Les Feuilles mortes de Prévert et Kosma en 1947. Grand prix de l'Académie Charles-Cros à plusieurs reprises : 1955, 1962, 1968. Il s'accompagne le plus souvent seul à la guitare.

Il aurait pu se laisser enfermer dans son rôle d'ambassadeur de l'Alliance Française pour Français expatriés rêvant d'une France de légende, mais il fonde le Ballet national de Danses folkloriques, et le Théâtre Populaire de la Chanson (quel bel intitulé !).

 (...)

Illustration : compo perso détenteur de copyright inscrit : 00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos espritsnomade.com







(...) 

« Nous avions alors cru à l'éternel retour, aux voiles blanches de l'éternel retour, et aux filets crevés des jours. Il avait une voix d'oiseau blessé, de papillon à la surface du monde. Ce chant était celui de l'alouette jolie.

Rongé de cancer et de chagrin depuis que la Mairie de Paris a fermé sans élégance ni pitié son jardin des merveilles, le théâtre du Jardin pour l'enfance et la jeunesse à Paris (créé en 1982) jusqu'à sa fermeture en 2001 (« Tu sais, je sais, tu sais/qu'inévitablement un jour, tu sais/la vie, la vie bénie, tu sais/un jour nous trahira ») il meurt le 7 août 2004 à Paris 15e dans un triste hôpital parisien.

Nous avons pu enfin entendre Jacques Douai avec ses mille chansons dans son sac de rêves, autour de feu de bois, dans de toutes petites salles. Il nous aura aussi appris les chansons traditionnelles du Québec, Vigneault et Leclerc pouvaient alors débouler en nous. Il nous laisse « plus de cinquante ans de chansons » comme le dit un de ses rares albums disponibles, un combat pour l'éducation populaire de tous les instants, une dévotion aux enfants par les contes et les comptines. »

© www.espritsnomades.com/sitechansons/douai.html‎

*****

Chanson de la Patience

Paroles Jacques Douai:

 

Laisse au temps le temps de jouer 

C'est le maître et le souverain 

Laisse au temps le temps de jouer 

Patience, patience. 

Il semble aujourd'hui dénouer 

Il semble aujourd'hui dénouer 

Ce qu'il réunira demain 

Patience, patience. 

 

Où es-tu ?

M'entends-tu? 

Mon cœur, tu t'éloignes. 

Où es-tu ?

M'entends-tu ?

Que nos cœurs se joignent 

Le temps défait les jours 

Jours et nuits sont infidèles 

Mais le temps garde mon amour 

Mon amour te sera fidèle. 

 

Laisse au temps le temps de jouer 

C'est le maître et le souverain 

Laisse au temps le temps de jouer 

Patience, patience. 

Il semble aujourd'hui dénouer 

Il semble aujourd'hui dénouer 

Ce qu'il réunira demain 

Patience, patience. 

 

Ton navire est perdu 

La mer est profonde 

Les marins disparus 

Font le tour du monde.

Le temps défait les jours 

L'espérance est infidèle 

Mais le temps garde mon amour 

Je suis, je suis, je suis fidèle.

 

 

 


Thea dit :
Une belle voix, celle d'un artiste oublié, hélas ! Qu'en sera-t-il plus tard de certains chanteurs d'aujourd'hui qui n'ont pas son talent ? Gloire éphémère. Lesquels survivront au temps ? Bon partage


posté il y a 138 semaine


Sapience dit :
Merci Théa de nous replonger avec Jacques Douai au temps de la bonne chanson, le temps des Serge Reggiani, Jacques Debronckart, Cora Vaucaire, Catherine Sauvage et tant d'autres pas forcément oubliés.


posté il y a 138 semaine


Thea dit :
C'est tjrs un plaisir de parler de ces artistes-là ! Ils on marqué la chanson française avec bonheur, lui ont donné ses titres de noblesse, comme on dit.Ceux que tu cites, Sapience, en font partie.


posté il y a 138 semaine


Thea dit :
Pas forcément oubliés, certes, mais dont on ne parle presque plus. Et méconnus des jeunes générations, habituées aux paillettes et voix interchangeables très vite... oubliées au profit de nouvelles


posté il y a 138 semaine


Sapience dit :
La vie est un éternel recommencement. Pour nous,le rock'n roll, Sydney Bechet n'avaient rien à voir avec Tino Rossi ou Les roses blanches de Berthe Sylva. Notre génération a été formidable, plus gaie.


posté il y a 138 semaine


Oraniien dit :
pas de souçi pour ouvrir ce sujet et mettre ce commentaire


posté il y a 137 semaine


Thea dit :
OK Oraniien; Je n'y comprends plus rien


posté il y a 137 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES