Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 10
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


PIERRE ÉTAIX, quelque chose de Buster Keaton et de Max Linder


Le 17 octobre 2016 à 03:48

Rubriques : ENTRACTE


Nez rouge, visage blafard du clown ou élégance du dandy, Pierre Etaix aura tout joué !


Jean-Claude Carrère  a vécu avec Pierre Etaix une amitié de 60 ans «  sans aucun nuage »

(…) «Il avait une étendue de talents exceptionnels. Il était avant tout un clown - il se présentait ainsi lui même - mais également un dessinateur remarquable capable de réaliser des croquis rapidement, et aussi graphiste, peintre, cascadeur, acrobate... À la fin de sa vie, il disait qu'il avait mal à ses articulations, à son corps, parce qu'il était beaucoup tombé. J'essaie de trouver ce qu'il n'était pas! Un jour, je lui ai apporté un instrument de musique indonésien cassé. Une heure après, il me l'a rendu réparé et savait en jouer», se remémore-t-il.

(…) «En huit ans, nous avons fait trois longs-métrages et trois courts dont Rupture etHeureux anniversaire qui a reçu un Oscar. Ça veut dire que nous travaillions beaucoup. Quand j'écrivais un scénario c'était bien d'avoir l'interprète en face de moi, je découvrais le tournage en même temps qu'il se faisait. Ce qui nous a réunis c'est un amour passionné pour le rire. Il y a deux jours avant qu'il entre à l'hôpital, nous nous racontions encore des blagues. Nous parlions rarement sérieusement. Nos occupations consistaient à marcher dans la rue ou nous asseoir à une table de restauration et à observer les gens, à chercher chez eux ce qui pouvait être drôle...», confie l'écrivain.

© Le Figaro


Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm. Tous droits réservés

Crédit photos : paperblog.fr /youtube.com (yoyo)/iletaitunefoislecinema.com /fr.wikipedia.or/criterion.com








Les films de Pierre Etaix, invisibles depuis plus de vingt ans, bloqués par un imbroglio juridique dément, vont enfin ressortir ! Il Etaix une fois une histoire qui finit bien. » , écrit Alexandrine Dhainaut en 2010.

Un producteur sans scrupule, des protagonistes un peu naïfs, un micmac juridique... Non, ce n’est pas le scénario d’une bouffonnerie des Marx Brothers (Groucho aurait pourtant fait un parfait producteur véreux) mais bien le cauchemar de Pierre Etaix depuis plus de vingt ans, privant des générations de spectateurs de ses chefs-d’oeuvre.

(…)

Après deux ans d’inertie, Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière décident, en novembre 2006, d’entamer la restauration de leurs films avec la Fondation Groupama Gan pour le cinéma (à qui l’on doit récemment la magnifique restauration des Vacances de M. Hulot). Alain Wagner se manifeste alors, signe le projet de contrat en 2007 et revendique sa qualité de cessionnaire exclusif pour le monde entier. La même année, au Festival de Cannes et au Festival de Paris Cinéma, un public chanceux revoit Yoyo mais le Tribunal de grande instance de Paris déboute Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière de leur demande de récupérer leurs droits et les condamne à payer 5000 euros de frais de justice. Leurs films ne peuvent alors être diffusés, même gratuitement, ni au cinéma, ni à la télévision ! Une pétition est alors lancée par l’Association "Il Etaix une fois" pour soutenir le combat du cinéaste. La liste des signataires est longue (auteurs, comédiens, cinéphiles, etc.) et prestigieuse .Autant de spectateurs frustrés de l’invisibilité des films d’Etaix. En juin 2009, le Tribunal de grande instance de Paris donne finalement raison à Pierre Étaix et lui rend les droits sur ces films. Mais Alain Wagner décide de faire appel de la décision de justice.

Malgré un procès-fleuve de plus de cinq ans, à 81 ans, Pierre Etaix qui déclarait se « battre jusqu’à la mort » pour que revive sur les écrans ce patrimoine cinématographique, a été entendu des dieux du cinéma et surtout des juges ! Fin avril 2010, Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière retrouvent pleinement les droits de leurs films. L’imbroglio juridique qui bloquait leur ressortie depuis de nombreuses années est donc bel et bien terminé ! Pas de temps à perdre, le film Le Grand Amour (1969) sera présenté à "Cannes Classics" au Festival de Cannes le 19 mai 2010 en présence de Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière.

La boucle esr bouclée.
http://www.iletaitunefoislecinema.com/dvd/4028/pierre-etaix-en-coffret-5-dvd-chez-arte-editions


Thea dit :
Après une série de difficultés, je suis parvenue à mettre ce article, mais sans maîtriser mise en page et typo... Avec cet extrait de "Le soupirant ", film restauré après 20 ans de censure, je rends


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
un modeste hommage à Pierre Etaix qui vient de nous quitter. J-C. Carrère nous parle de leur amitié de 60 ans. Deux jours avant son hospitalisation, ils se partageaient encore des blagues...


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Rectif : la vidéo est celle de "Le Grand Amour". Toutes mes excuses.


posté il y a 160 semaine


Tozzia dit :
Magnifique ! Un cinéma qui pétille d'intelligence et d'élégance. Tant d'invitations à la réflexion en un temps très court. Et le sourire - ou rire - à chaque séquence. Et la poésie. Merci Thea !!!


posté il y a 160 semaine


Giorgino dit :
Merci Dame Corsaire , trop Beau . . .


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Tu l'as dit Tozzia, cinéma qui pétille ! Un vrai carrousel cette séquence de lits à moteur qui évoluent ds la nature comme les autos-tamponneuses,avec leurs passagers du "quotidien" saisis sur le vif


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Beau, oui GG. Ca virevolte, ça se croise, ça se sourit, ça vit sa vie comme des enfants malicieux. Merci de ta visite


posté il y a 160 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES