Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 24
Les nouveaux membres : 0
Anniversaires aujourd'hui : 2

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


MICHEL BERGER, Diego, libre dans sa tête (1981)


Le 19 octobre 2016 à 04:31

Rubriques : Voix de toujours


Tirée de l’album Tout pour la musique de France Gall composée en 1981 par Michel Berger (1947 -1992) ) cette chanson a été écrite à une époque où il y avait des dictatures particulièrement répressives en Amérique Latine (Chili, Argentine, Paraguay…) et où l’on pouvait se retrouver derrière les barreaux juste pour son opinion politique. Comme aujourd’hui.

Diego, représente tous les prisonniers politiques du monde et les autres, car trop nombreux sont encore les pays où l’on emprisonne quelqu’un juste pour« quelques mots qu’il pensait si fort »). La chanson se termine par « déjà mort peut-être » parce qu’il était et il est encore fréquent que les gouvernements se débarrassent de leurs prisonniers politiques. Beaucoup d’entre eux ont disparu et disparaissent toujours, trente-cinq ans après, sans laisser de traces, victimes de la torture ou d’exécutions sommaires. Leurs familles continuent aujourd’hui, comme hier, à réclamer que justice leur soit rendue, ou que du moins, on leur dise où récupérer le corps…

© avec l'aide d'Internet

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/00000000.htm.Tous droits réservés

Crédit photos : boiteachansons.net /quickpartitions.com /journaldesfemmes.com /free-scores.com

 







Diego

paroles-

 

 

Derrière des barreaux
Pour quelques mots
Qu'il pensait si fort
Dehors il fait chaud
Des milliers d'oiseaux
S'envolent sans effort

Quel est ce pays
Où frappe la nuit
La loi du plus fort ?

Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
S'endort peut-être...

Et moi qui danse ma vie
Qui chante et qui rit
Je pense à lui

Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
Déjà mort peut-être...


Thea dit :
Courte chanson écrite en 1981 mais en résonance avec l'actualité.Plus que jamais ! Il y a des textes plus forts, je sais. Modeste hommage à un artiste qui nous a quittés si jeune.


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Je n'ai pu insérer ceci ds l'article :"Cette chanson prend une signification particulière pour France Gall lors de son passage dans l'émission télévisée Champs-Élysées lorsqu'elle l'interprète pour la première fois en présence d'un a


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
d'un ancien prisonnier politique, le pianiste argentin Miguel Ángel Estrella1,2 (juin 1984). © Wikipedia


posté il y a 160 semaine


Tozzia dit :
Je me souviens de l'impact de cette chanson sur les ondes. Comme une ouverture au registre personnel de Michel Berger - chanteur non "engagé" jusqu'alors -. Il ne l'a peut-être jamais été...


posté il y a 160 semaine


Tozzia dit :
... mais a été sensible (comme nous aujourd'hui) à l'air du temps, celui que l'on veut nous faire respirer "à tout prix". Merci Dame Thea !


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
Peut-être Michel Berger se serait-il "engagé", on l'ignore; Mais lui et F. Gall ont surmonté bcp de choses dont la maladie de leur fille Pauline, atteinte de mucoviscidose.'dcd nà 19 ans, en 1997,


posté il y a 160 semaine


Thea dit :
après la mort de son père, donc.Le couple avait fait un pacte : ne jamais parler de la maladie de leur fille, donner l'image du bonheur...Ils se relayaient à ses côtés, ne se produisant + ensemble etc


posté il y a 160 semaine


Giorgino dit :
merci Thé delui rendre Hommage avec cette CHANSON . . .


posté il y a 160 semaine


Phatrist dit :
merci théa pour cet émouvant partage....... ho que oui d'actualité c'est sur!!!


posté il y a 160 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES