Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 17
Les nouveaux membres : 5
Anniversaires aujourd'hui : 1

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


CRI des POILUS et des MUTINS de 14/18 : « La Chanson de Craonne » par Marc OGERET


Le 13 novembre 2018 à 03:58

Rubriques : CHANTS de REVOLTE


« On croit mourir pour la patrie alors qu'on meurt pour des industriels » Anatole France

 

L’interprète : Marc Ogeret, né en 1932. nous a quittés le 04/06/2018. Qui l’a évoqué ? Qui lui a rendu hommage ?

Il débute en 1954, prix de l’académie Charles Cros (1962) et  en 1964 passe en 1ère partie de Brassens. Enchaîne les spectacles, albums et disques de 1967 à 1977/1978. Grand syndicaliste il a beaucoup apporté aux droits des Artistes-Interprètes à l’ADAMI.(extraits wikipédia)


Les faits : En 1917, après trois années d'une guerre meurtrière et indécise dont nul n’entrevoit  la fin, la lassitude touche l'ensemble des armées européennes dont le moral est au plus bas. Le Poilu ne refuse pas de se battre mais il refuse d'attaquer à outrance. À Craonne, lors des sanglants assauts commandés par le général Nivelle, ce sont plus de 130 000 hommes qui meurent en 10 jours, soit quelque dix tués à la minute dont des tirailleurs Sénégalais, Algériens, Marocains, Tunisiens (wikipédia)

Des mutineries voient le jour. Des mouvements similaires se développent dans le même temps à l'intérieur des armées allemandes et russes ainsi que du côté anglais.

Selon le ministère de la défense, 1009 soldats français ont été fusillés entre 1914 et 1918, dont : 640 pour désobéissance militaire, « fusillés pour l’exemple », 141 pour des faits de crimes et délits droit commun, 126 pour espionnage et 47 pour motifs inconnus, .55 Exécutés sommairement. L'armée française condamna à mort 2.400 de ses hommes et en fusilla plus de 600.

Les noms des mutins et les jugements rendus par les conseils de guerre ont enfermé, pour longtemps, les mutineries du Chemin des Dames dans le silence et le secret. Ces archives historiques et cinématographiques, ces documents censurés sont soumis à  la loi de 1979 sur les archives : ils ont été rendus public en 2017. 

Nous les avons consultés sur le site

Guerre 1914-1918 ~ Les fusillés de la Première Guerre mondiale ...

 

https://fr.geneawiki.com/.../Guerre_1914-1918_~_Les_fusillés_de_la_Première_Guerr...

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/Tous droits réservés

© http://blog.amicalien.com/Thea

Crédit photos : charlie-bravo.net/textovipjesama.com/craonne.actifforum.com/memorial-chemindesdames.fr/ japy-collection.fr/

 

 







La chanson : La célèbre « Chanson de Craonne » qui fit le tour des tranchées rallia les troupes pendant les mutineries de 1917. Elle fait entendre le cri de ces hommes qui ne voulaient plus être utilisés comme du « matériel humain »

sites.google.com/.../hommage-aux-poilus-aux-fusilles-pour-l-exemple

Comme nombre de chansons de révolte, celle-ci emprunte sa métrique et sa mélodie à une chanson populaires. Ainsi adaptée elle est mieux comprise du peuple. Marc Ogeret reprend la Version ((1937) de Henry Poulaille, soldat sur le Chemin des Dames.

Pour plus  de précisions historiques à propos de cette chanson et de ses versions, consulter  le site :

www.paperblog.fr/.../226-la-chanson-de-craonne/


La chanson de Craonne


Quand au bout de huit jours, le repos terminé
On va reprendre les tranchées
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c'est bien fini, on en a assez
Personne ne veut plus marcher,
Et le cœur bien gros, comme dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots.
Même sans tambour, même sans trompette
On s'en va là-haut en baissant la tête


{
Refrain:}
Adieu la vie, adieu l'amour
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés.


Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la relève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et dans le silence
On voit quelqu'un qui s'avance :
C'est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer
Doucement, dans l'ombre, sous la pluie qui tombe,
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.
{au Refrain}


C'est malheureux d'voir, sur les grands boulevards,
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous, c'est pas la même chose
Au lieu d'se cacher, tous ces embusqués
Feraient mieux de monter aux tranchées
Pour défendre leurs biens, car nous n'avons rien
Nous autres, les pauvres purotins.
Tous les camarades sont enterrés là
Pour défendre les biens de ces messieurs-là


{
Refrain:}
Ceux qui ont l'pognon, ceux-là reviendront
Car c'est pour eux qu'on crève
Mais c'est fini, car les troufions
Vont tous se mettre en grève
Ce sera votre tour, messieurs les gros
De monter sur le plateau
Car si vous voulez la guerre
Payez-la de votre peau !


Thea dit :
Les faits et les chiffres parlent d'eux-mêmes. Il n'y a rien à ajouter, si ce n'est que cet hymne des contestataires fut longtemps censuré."Le 1er juillet 2016, le secrétaire d'État français des Anciens Combattants Jean-Marc Todeschini


posté il y a 40 semaine


Thea dit :
a refusé que soit entonné le chant des soldats lors de la cérémonie d'anniversaire commémorant les cent ans de la bataille de la Somme. Le député du PCF Jean-Jacques Candelier a quant à lui dénoncé «un nouvel affront qui sonne comme une in


posté il y a 40 semaine


Thea dit :
une insulte de plus pour les descendants des victimes». (Chemin des dames:contestataire, la chanson de Craonne chantée ... www.lefigaro.fr › Culture › Musiqu)


posté il y a 40 semaine


Sapience dit :
Merci Théa pour cette évocation. Je connaissais la chanson de Craonne. Une très belle chanson aussi de Maxime le Forestier Les Lettres, admirable, mélancolique à souhait, pourrais-tu la publier ?merci


posté il y a 40 semaine


Thea dit :
Merci de ta visite, Sapience. Je viens de retrouver l'article de Ouest-France du 9 nov.qui dit que cette chanson serait l'oeuvre d'un Caennais, Raoul Le Peltier. Je le mettrai en ligne +tard.


posté il y a 40 semaine


Thea dit :
Je prends note de Les Lettres de Maxime le Forestier dont je ferai un prochain article, dès que j'aurai davantage de temps, c'est promis. Je vous souhaite une bonne fin de journée à tous les deux.


posté il y a 40 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES