Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 2
Les nouveaux membres : 6
Anniversaires aujourd'hui : 5

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


JEAN-MARC LE BIHAN, chanteur des rues à la Croix Rousse à Lyon, s’est tu


Le 11 aout à 03:16

Rubriques : Voix d'aujourd'hui


Jean-Marc Le Bihan, chanteur engagé bien connu de la Croix-Rousse, dans le 4e arrondissement de Lyon, est décédé ce samedi 3 août. L'été dernier, certains ont pu écouter ses paroles engagées au festival des arts de rue d'Aurillac. Longs cheveux blancs et barbe poivre et sel, un chapeau vissé sur la tête, le chanteur de rue était une figure de la Croix-Rousse, dans le 4e arrondissement de Lyon. Jean-Marc Le Bihan, artiste engagé, poète révolutionnaire, est décédé ce samedi 3 août, à 66 ans. La nouvelle a été annoncée sur Facebook par son fils, musicien également. Les Lyonnais ne sont pas près d'oublier le chanteur, peint à jamais sur la Fresque des Canuts depuis 2013.





Jean-Marc Le Bihan (photo non  créditée tirée de sa page facebook)

Jean-Marc Le Bihan (photo Ilona As tirée de sa page facebook)

Tant que des gens se souviendront de ce chanteur de rue, tant que son portrait figurera sur le Mur des Canuts, à la Croix-Rousse, à Lyon, alors Jean-Marc Le Bihan se survivra. Pour l’heure, après pas mal d’années de maladie, le cœur de Le Bihan vient de lâcher prise. C’était en partie le cœur des gens, comme le nom de ce café-concert qu’il tint à Lyon de 2001 à 2003.

Si le qualificatif de chanteur de rue valait récompense, Le Bihan serait médaillé comme un général russe. On ne peut imaginer le nombre des interpellations, des verbalisations qu’il a pu subir, la maréchaussée et le pouvoir n’aimant pas particulièrement la chanson, encore moins celle qui s’exprime hors des passages cloutés, des sentiers balisés. Le Bihan est un chanteur comme on se l’imagine non forcément du siècle passé, mais de celui qui le précède, en totale prise avec le réel, le contexte social. Dans les rues de Lyon, mais aussi à Bourges le printemps, à Avignon l’été, à L’Huma quand on voit rouge. Et en Belgique. « L’homme de la rue est un poète, voilà pourquoi ceux qu’on appelle usuellement « homme de la rue » doivent dès lors s’élever pour devenir, à leur tour, d’aussi bouleversants Hommes de la rue que Jean-Marc Le Bihan » disait il y a peu de lui Louis Arti. Le Bihan c’est une trogne, une tronche : c’est un chanteur. Sa scène à lui, bitume et pavés, lui ont donné cette liberté de chanter sans se conformer aux canons de la chanson. C’est souvent à rebrousse-poils qu’il chantait des sujets que bien peu de ses collègues plus nantis que lui abordent : il est de la famille de Paccoud, de Leprest, de Couté, de Pierron et d’autres du même acabit. Un chanteur populaire au sens vrai du terme, qui ne sait rien du populisme.

Bien sûr, cet ancien ouvrier (apprenti mécanicien qui se retrouvera dans un laboratoire photo) eut parfois des salles, de grandes salles même (la Mutualité et la salle Rameau, à Lyon ; le Forest National en Belgique en avril 1980 pour 3000 personnes !…), il enregistra même des disques (une dizaine, de 1978 à 2006, même une compilation), mais c’est le chanteur de rues qui restera ancré dans nos mémoires, quand il y posait son pied de micro et sa sono, ses chansons et son chapeau. Son chant hantera longtemps encore les rues de la Capitale des Gaules : il est pour toujours dans la tête de ses nombreux copains.

« Raconte moi, ce qui fait que l’on s’aime / Dans ce grand monde où tout est violenté / Moi, j’aurais voulu t’écrire un poème / Qui n’en finit jamais de commencer… »

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-jean-marc-le-bihan-poete-revolutionnaire-ne-chantera-plus/

et

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2019/08/03/jean-marc-le-bihan-1953-2019/

 

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/000XXXXX.htm Tous droits réservés

clichés : le progrès.fr/Amazon/ /Antinéa Web-Magazine Spectacles, actualité, patrimoine naturel ...




Thea dit :
Cet artiste au parcours atypique, dont j'ai parlé il y a 2 ou 3 ans,voire plus,vient de tirer sa révérence.Lyon, Avignon, la Belgique... "C'est un chanteur à l'écriture populaire proche des gens.


posté il y a 1 semaine


Thea dit :
Il n'écrit que sur ce qui le touche sans souci de plaire ou d'aller dans le sens du poil. Il parle « des vieux qui s'aiment », de la terre qu'on pourrit, des gens sans importance. "Loin du show-biz


posté il y a 1 semaine


Sapience dit :
Je suis désolée Théa mais je ne connais pas Jean-Marc Le Bihan seulement Samuel Le Bihan dans la série Alex Hugo le comédien principal... Merci de nous faire connaitre ce chanteur de rues


posté il y a 1 semaine


Thea dit :
ne sois pas désolée, Sapience, je ne le connaissais pas avant de le découvrir lors de mes chemins buissonniers youtubiens, il y a qq années, en recherche d'artistes peu connus pour le blog.Et là, une


posté il y a 1 semaine


Thea dit :
personne de Lyon, qui le connaissait bien, m'a appris son décès. Aussi j'ai décidé de lui rendre hommage, il le mérite.Quel parcours atypique ! S.Le Bihan (un breton) j'apprécie son rôle d'Alex Hugo


posté il y a 1 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES