Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 11
Les nouveaux membres : 3
Anniversaires aujourd'hui : 4

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


ANNA KARINA, icône de la nouvelle vague


Le 17 décembre 2019 à 11:46

Rubriques : ENTRACTE


Lumineuse et solaire, libre et vivace, un regard bleu et magnétique, immense… un sourire d’une infinie tendresse… Anna Karina, la légendaire muse de Jean-Luc Godard et de Serge Gainsbourg nous a quittés. Elle nous laisse sa joie de vivre, son espièglerie, ses films et ses chansons. Au revoir Anna Karina.





Dernière minute : Message de son mari, Denis Berry :

Dans un message relayé par le journaliste Jean-François Guyot sur Twitter, Dennis Berry écrit : "On a dû l'emmener d'urgence en réanimation suite à une complication post-opératoire. Là tout a basculé... Anna nous a quittés samedi, à 14h38. Après l'opération, elle devait sortir dès le lendemain. Le docteur se réjouissait de la rencontrer par hasard à mes côtés se promenant dans la cour de l'hôpital. Hélas, une rupture musculaire a obligé le professeur à la réopérer. Il était prévu qu'elle ait encore plein de belles années devant elle. Hélas, son corps n'a pas résisté. Cette mort n'est en aucun cas due à un cancer."

« Anna Karina n’est plus, et il est impossible de prononcer son nom sans entendre sa voix chantante, revoir son visage hyperexpressif et sa démarche dansante, qu’elle range un disque dans Vivre sa vie, qu’elle dégringole une pinède dans Pierrot le Fou, ou qu’elle crie carrément quand elle chante dans la comédie musicale Anna. Anna Karina ou la vitalité est plus forte que la mort »

La biographie de Anna Karina

Née au Danemark en 1940, Anna Karina, de son vrai nom Hanne Karin Blarke Bayer, se lance très jeune dans une carrière artistique : elle chante dans des cabarets, travaille comme mannequin et joue dans des films publicitaires et des courts métrages. A l'âge de 17 ans, elle s'installe à Paris et y rencontre Coco Chanel, qui lui trouve son nom artistique. En 1959, Jean-Luc Godard, alors journaliste aux Cahiers du cinéma, lui propose un rôle important dans son premier long métrage, A bout de souffle. Elle refuse parce que le scénario comprenait une scène dénudée mais accepte l'année d'après d'apparaître dans son film suivant : Le Petit Soldat. C'est peu de temps après le tournage de ce film controversé que Jean-Luc Godard et Anna Karina se marient. La jeune comédienne devient alors son égérie en jouant dans plusieurs de ses films des années 1960 comme Une femme est une femme, Vivre sa vie, Pierrot le fou, Alphaville ou encore Made in USA. Ils divorcent en 1967.Parallèlement à ses rôles dans les films du maître de la Nouvelle Vague, Anna Karina tourne sous la direction des cinéastes Luchino Visconti (L'Etranger), Roger Vadim (La Ronde), Valerio Zurlini (La Soldatesse), Michel Deville (Tendres requins), Volker Schlöndorff (Michaël Kolhass, le rebelle), Tony Richardson (La Chambre obscure), Rainer Werner Fassbinder (Roulette chinoise) ou encore Jacques Rivette (Suzanne Simonin, La Religieuse de Diderot), qui lui offre l'un de ses meilleurs rôles. Parallèlement, elle mène une carrière de chanteuse. En 1967, elle rencontre un grand succès avec deux extraits de la comédie musicale Anna de Serge Gainsbourg : Sous le soleil exactement et Roller Girl. En 1973, Anna Karina fait ses débuts derrière la caméra avec le film Vivre ensemble dans lequel elle joue également. Elle réitère l'aventure trente-quatre ans plus tard en réalisant un road-movie intitulé Victoria, dont la musique est signée par le chanteur Philippe Katerine, qui lui a également composé un album en 2000 intitulé Une histoire d'amour. W.B.

https://www.programme-tv.net › biographie › 19716-karina-anna

Pour blog  et Illustration  compo perso : détenteur de copyright inscrit : http://www.copyrightdepot.com/cd47/000xxxxx.htm.Tous droits réservés

clichés : bel7infos/France Inter/programmes tv.net/Qiockpartitions

 

 

 

 

 


Thea dit :
"Un point précis sous le tropique/Du Capricorne ou du Cancer" ce crabe qui l'a emportée. Une personnalité irradiante "Franck Jotterand, dans la Gazette de Lausanne, avait consacré un très beau texte: «


posté il y a 9 semaine


Thea dit :
"Anna Karina, ses moues, son sourire, ses perplexités, son accent étranger, sa façon ravissante de se mouvoir. Anna Karina, c’est l’anti-Bardot, c’est un animal fragile et têtu, une Marilyn Monroe dans ses meilleurs jours.» Excusez du peu.


posté il y a 9 semaine


Thea dit :
Prix d’interprétation à la Berlinale la même année." Ce soir, ARTE diffuse "Pierrot le fou" avec Belmondo.Bon partage,bonne soirée aux visiteurs du blog qui continue sa route, gaillardement !


posté il y a 9 semaine


Thea dit :
Anna Karina n'est pas décédée d'un cancer. Lire le message de son mari, Denis Berry, que j'ajoute dans l'article.


posté il y a 9 semaine


Thea dit :
Rectif : c'est MERCREDI soir que sera diffusé "Pierrot le fou" sur ARTE !


posté il y a 9 semaine






© 2003-2020 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES