Ecriture plurielle et passerelle

Présentement sur Amicalien
Les membres en ligne : 10
Les nouveaux membres : 4
Anniversaires aujourd'hui : 3

Connexion des membres


  Se souvenir de moi


YVES MONTAND : LA COMPLAINTE DE MANDRIN


Le 29 juillet 2010 à 04:53

Rubriques : Voix de toujours


La complainte de Mandrin était une chanson populaire, contant les malheurs d'une personne (soldat perdu, amant délaissé...). Elle était entonnée par des chanteurs des rues qui en vendaient le livret.

Louis Mandrin, contrebandier, sorte de Robin des Bois du Dauphiné,  ne fut pas pendu ni jugé à Grenoble comme le suggère la chanson de Mandrin, mais condamné au supplice de la roue sur la place des clercs à Valence dans la Drôme.







On prétendrait que la complainte de Mandrin est une chanson populaire issue d'un opéra de Favart, lui même emprunté à Rameau. L'auteur des paroles de la chanson de Mandrin est resté anonyme.

Ce chant aurait été composé en 1733 pour l'opéra Hyppolite et Aricie. Il aurait été ensuite repris anonymement en 1755 sous le titre que l'on connaît aujourd'hui. Ces informations restent à vérifier.

A la mort de Mandrin, cette chanson s'est largement répandue notamment par le biais des colporteurs. La version que nous connaissons aujourd'hui est un peu postérieure à sa composition puisqu'elle date du XIXe siècle.

 La Complainte de Mandrin


Nous étions vingt ou trente
Brigands dans une bande
Tous habillés de blanc
A la mode des, vous m'entendez . . . .
Tous habillés de blanc
A la mode des marchands.


La première volerie
Que je fis dans ma vie,
C'est d'avoir goupillé
La bourse d'un, vous m'entendez. . . .
C'est d'avoir goupillé
La bourse d'un curé.


J'entrais dedans la chambre,
Mon Dieu, qu'elle était grande !
J'y trouvais mille écus,
Je mis la main, vous m'entendez. . . .
J'y trouvais mille écus,
Je mis la main dessus.


J'entrais dedans une autre,
Mon Dieu, qu'elle était haute !
De robes et de manteaux,
J'en chargeais trois, vous m'entendez. . . .
De robes et de manteaux,
J'en chargeais trois chariots.


Je les portais pour vendre,
A la foire en Hollande.
J'les vendis bon marché,
Ils ne m'avaient rien, vous m'entendez. . . .
J'les vendis bon marché,
Ils ne m'avaient rien coûté.


Ces Messieurs de Grenoble,
Avec leurs longues robes,
Et leurs bonnets carrés,
M'eurent bientôt, vous m'entendez. . . .
Et leurs bonnets carrés,
M'eurent bientôt jugé.


Ils m'ont jugé à pendre,
Ah ! c'est dur à entendre !
A pendre et étrangler,
Sur la place du, vous m'entendez. . . .
A pendre et étrangler,
Sur la place du marché.


Monté sur la potence,
Je regardais la France,
J'y vis mes compagnons,
A l'ombre d'un, vous m'entendez. . . .
J'y vis mes compagnons,
A l'ombre d'un buisson.


Compagnons de misère,
Allez dire à ma mère,
Qu'elle ne me reverra plus,
J'suis un enfant, vous m'entendez. . . .
Qu'elle ne me reverra plus,
J'suis un enfant perdu.

 * sources : sites chansons populaires




Thea dit :
cette complainte me revient car l'un de mes frangins l'a chantée avec ses camarades de classe à la fête de fin d'année scolaire...ça fait bien longtemps !!Je les revois encore sur l'estrade.


posté il y a 467 semaine


Thea dit :
"tous habillés de blanc à la mode des..."


posté il y a 467 semaine


Dany_21 dit :
coucou théa eh bien encore une de ces chansons que je ne connaissais pas!!!! chanson à thème celle-ci et peut-être malheureusement encore d'actualité sauf que l'on ne tue pas


posté il y a 467 semaine


Dany_21 dit :
tout au moins en france pour contrebande !!!!


posté il y a 467 semaine


Thea dit :
Dany, cette chanson m'est revenue en voyant des gamins en vacances...J'ai pensé à mon frangin qui serinait cette chanson tout le temps !!


posté il y a 467 semaine


Thea dit :
En France, oui, mais il y a des pays où on re rigole pas avec la caontrebande. Et ce Mandrin est un héros en Dauphiné !Comme Thierry la Fronde !


posté il y a 467 semaine


Diptyque dit :
Théa, sans remuer le couteau dans la plaie: Ces Messieurs de Grenoble, Avec leurs longues robes, Et leurs bonnets carrés... Nostalgie, nostalgie....pour Montand et notre enfance


posté il y a 467 semaine


Thea dit :
Figure-toi que j'y ai pensé , Diptyque, après avoir mis cette complainte en ligne !!! Une autre chanson en rapport avec l'enfance me trotte en tête,la mettrai ce soir.


posté il y a 467 semaine






© 2003-2019 Amicalien.com, Tous droits réservés.
CONTACT | CONDITIONS D'UTILISATION | PUBLICITE | PARTENAIRES